http://www.google.com/intl/fr/analytics/

06/06/2016

Sur la route des Vacances

Et si vous profitiez de vos vacances pour découvrir le patrimoine religieux de notre pays, mais pas seulement…

 Le temps des vacances est propice aux découvertes et aux rencontres. C’est le moment de quitter les sentiers battus et de partir à la découverte d’horizons nouveaux. Mais quelquefois, il ne faut pas partir bien loin pour regarder d’un œil neuf les édifices religieux qui nous entourent.

C’est aussi dans les paroisses le moment de s’organiser pour faire face au manque de prêtres et de continuer à proposer une messe dominicale chaque semaine. Et si vous profitiez de vos vacances pour observer comment la vie paroissiale est organisée sur vos lieux de villégiature ? Rencontres avec les paroissiens locaux sont riches d’enseignements et d’expériences et peuvent apporter matière à réflexion sur notre propre vie paroissiale à Roncq pour les prochaines années.

 Pour les plus chanceux qui pourront voyager pendant les prochaines grandes vacances, ce sera également l’occasion de découvrir de nouvelles régions et le patrimoine religieux caché, construit au fil des siècles. En voici deux exemples :

 Les chemins du baroque en Savoie

 La Savoie est une terre d’élection pour le baroque. Aux XVIIe et XVIIIe siècle, la foi des habitants et le talent d’artistes locaux, piémontais ou français, ont peuplé les vallées de chefs-d'œuvre. Pendant cette période mouvementée, le duché de Savoie affirme résolument son attachement à la foi catholique. La montagne se couvre de chantiers : ici, on met au goût du jour l’ancienne église, là, on élève une chapelle dominant une pente abrupte. Le baroque savoyard est autant l’œuvre des évêques que des curés de village et des paroissiens, notamment les émigrants qui ont fait fortune.

IMG_0230 c.jpg

 Église Saint-Nicolas-la-Chapelle en Savoie.

  L’église reflète la vie en montagne ; on y honore les saints invoqués contre la maladie des hommes et du bétail, les accidents, les avalanches, les aléas climatiques. La visite de ces sites devient alors un passionnant récit, adapté aussi bien aux amateurs qu’aux profanes. À nous les colonnes torses, les anges virevoltants, les ors qui témoignent de la présence divine !

 N’hésitez pas à entrer dans ces églises, chapelles et oratoires : les chemins du baroque vous réservent bien des surprises.

 Les enclos paroissiaux en Bretagne

 Autre exemple de découverte de patrimoine religieux avec les enclos paroissiaux en Bretagne. L’enclos paroissial, architecture religieuse typique des villages bretons, abrite une église, un calvaire et un ossuaire. L’ensemble, protégé par un mur d’enceinte, est accessible par l’entrée monumentale généralement présentée sous forme de porte ou d’arc. Les enclos paroissiaux sont aujourd’hui les témoins d’une ferveur religieuse, d’un talent artistique et d’un faste exceptionnel des siècles passés.

IMG_2359 c.jpg

Enclos paroissial en Bretagne.

  À découvrir sans modération…

 Bonnes vacances à tous !

 Pascal Deneuville

 ----------------------------------------

Notre-Dame de Calais : une église remarquable

 Comme il est dit par ailleurs, il n’est pas besoin d’aller très loin pour découvrir des monuments, calvaires, chapelles, églises ou cathédrales qui valent vraiment le détour. Par exemple, l’église Notre-Dame de Calais qu’un groupe de Roncquois a eu l’occasion de visiter en avril en profitant des commentaires d’un… ancien Roncquois ! Cet édifice représente à lui seul toute une page de l’histoire religieuse de France et également de celle d’Angleterre.

 Une longue histoire

Son origine date de 1214. Très endommagée quelques jours avant la libération de Calais en 1944 mais récemment restaurée (2009-2015), l’église Notre-Dame de Calais est la seule sur le continent de style Tudor ou gothique perpendiculaire. C’est dans cette église qu’un capitaine né à Lille épousa en septembre 1921 une jeune Calaisienne. Il s’agissait du capitaine Charles de Gaulle.

 Œuvres d’art

 Le chœur de cette église qui a fait l’objet de la restauration mentionnée ci-dessus possède un retable remarquable, tout en marbre, un des plus grands et des plus beaux d’Europe, au dire des plus grands spécialistes ; le statuaire étant quant à lui entièrement en albâtre. L’église est bien évidemment classée monument historique ainsi que de nombreux tableaux, mobiliers et les splendides grilles du chœur.

 Image10.jpg

À découvrir…

 Grâce à l’association pour la mise en valeur du patrimoine architectural du Calaisis qui a très activement favorisé sa renaissance, il est possible de la visiter tous les après-midi des mois de juillet et août. Pour les groupes1 des visites peuvent également être proposées durant l’année. Vous éveillerez aussi votre curiosité en visitant sur Calais d’autres lieux témoins de l’histoire de cette ville étonnante à découvrir.

 Jean-Pierre Martins

  1. Contacts pour visites de groupes :

Dominique Darret - Tél. 06 72 10 16 56 ou Pierre Richart - Tél. 03 21 36 39 32.

Les commentaires sont fermés.