MONSIEUR RONCQ

Photo Rigobert.jpg

 

Découvrez ci-dessous toute l'actualité roncquoise grâce à Monsieur Roncq...

 

Monsieur Roncq - N° 207 - Juin 2022 :

Hubert Ledoux nous a quittés

Image15.jpg Le 14 mai dernier, nous apprenions le décès, à l’âge de 74 ans, d’Hubert Ledoux, personnalité roncquoise bien connue pour son engagement associatif.

Ancien élève de l’école Saint-Joseph à Roncq puis de l’EIC à Tourcoing, il avait ensuite orienté ses études vers l’École supérieure de journalisme à Lille. Il a été successivement journaliste à Nord Éclair, à La Voix du Nord sur notre secteur et dans la région dunkerquoise.

 Hubert s’était engagé très tôt dans le monde associatif, tout d’abord dans la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) avec l’abbé Francis Vandaele, alors prêtre à Roncq, qu'il a continué à rencontrer régulièrement. Hubert était aussi le président fondateur du Club roncquois d’histoire locale dans les années 1980 mais surtout la cheville ouvrière du jumelage avec nos amis maliens de Roncq-Sélinkégny, association dont il a été également président fondateur.

 En 2006, il avait publié, en partenariat avec Jean- Pierre Balduyck, ancien maire de Tourcoing, un ouvrage remarqué sur le métier de maire. Homme engagé et généreux, Hubert a lutté jusqu’au bout contre la maladie. Il venait de fêter en mars dernier ses 51 années de mariage avec son épouse Jacqueline. Un article plus complet lui sera consacré dans notre numéro d’octobre. Nous présentons à son épouse et à ses trois enfants nos plus sincères condoléances.

Merci Hubert pour ta bonne humeur, ta générosité et ton engagement humanitaire.

 Pascal Deneuville

-------------------

® n’a pas manqué le spectacle cabaret organisé par l’association Éole à la Source fin février. La chorégraphe Anne-Sophie Terryn avait concocté un spectacle «Strass et Paillettes» qui a ravi un nombreux public. Rappelons que l’association Éole propose trois types d’activités : la danse, le fitness et le yoga.

® félicite Didier Delzenne, Président de l’ULJAP, qui a reçu début mars la médaille de la Jeunesse et des Sports lors de l’assemblée générale du comité départemental. Il félicite également Faustine Mullié qui a reçu, quant à elle, le trophée du sport féminin au sein de l’association des Bleuets-Twirling.

® remercie Sébastien Hennart pour l’organisation régulière des formations au secourisme pour les enfants de 4 à 10 ans à La Source. Ces formations se déroulent en deux temps avec d’abord la partie théorique et ensuite la pratique afin de savoir faire face aux dangers domestiques, aux jeux dangereux ou aux dangers de la route. À chaque fois les mots d’ordre sont : «protéger, alerter et secourir» sans oublier le numéro d’appel d’urgence qui est le 112 !

® a participé en mars dernier à la collecte pour le peuple ukrainien organisée par le CCAS. Trente et un bénévoles sous la houlette d’Estelle Célereau, directrice du CCAS se sont mobilisés. Un camion de la MEL a permis d’acheminer les dons vers des entrepôts avant que des véhicules prennent la direction de l’Ukraine. Dans le même temps, six musiciens de l’Orchestre national de Lille ont proposé un concert caritatif dont le bénéfice sera distribué aux victimes de la guerre. Bravo pour toutes ces initiatives qui prouvent que les Roncquois savent se mobiliser pour les bonnes causes.

® a retrouvé Jackie parmi les sept cent cinquante participants au départ des foulées natures le 3 avril organisées par le Jogging Aventure Roncquoise. Chaussé de solides baskets il s’est élancé sur l’un des trois parcours proposés. Certes il n’a pas fini premier de la course mais il a participé. Merci aux organisateurs et au président François Tierrie.

® a appris que Jean-Yves Dabin avait laissé la présidence de l’association Arts plastiques à Olivia Théry. Une nouvelle présidente qui souhaite mettre en place une présidence partagée avec les adhérents. C’est vrai que prendre des responsabilités c’est important car tout ne doit pas reposer sur une seule personne. L’association compte cent un adhérents avec des ateliers adultes et enfants.

® était présent le 20 mars au concert de printemps de l’Harmonie du Blanc Four qui avait eu la bonne idée d’inviter l’Harmonie La Renaissance de Neuville-en-Ferrain avec laquelle les musiciens ont tissé de nombreux liens. Deux semaines plus tard, il n’a pas manqué non plus le concert du centenaire de la Philharmonie qui, autour du thème «Rétro-Musique», a mis à l’honneur ses principaux dirigeants qui ont fait vivre cette phalange musicale depuis 1920. À signaler que les musiciens de l’Harmonie du Blanc-Four comme ceux de la Philharmonie ont rendu hommage au peuple ukrainien en interprétant en fin de concert l’hymne de ce pays qui se bat pour sa liberté.

® a rencontré le 28 mars à La Source Régis Ferret le président des Artistes roncquois qui se réunissent tous les lundis de 14h à 17h pour peindre ensemble et mettre en commun leurs réalisations. N’hésitez pas à les rejoindre.

® a voyagé dans le temps en se rendant au parc Vansteenkiste pour admirer les petits bijoux présentés début avril lors de la Rétro-Mécanic. Parmi les modèles exposés, il a un faible pour la mythique «coccinelle» qui avait été mise en vedette dans les films de Walt Disney…

® n’a pas été étonné d’apprendre que Caroline Delepierre-Piat, qui s’est beaucoup investie au sein du réseau Le Savoir-Vert, venait d’être nommée présidente de cette association qui regroupe une centaine de fermes adhérentes dans le Nord–Pas-de-Calais. Rappelons que la ferme des Quatre-Vents, située carrière Madame Deflandre, accueille régulièrement des groupes scolaires afin de les sensibiliser à l’importance de la biodiversité tout en respectant l’environnement. Sur le même thème, signalons qu’une exposition photos se tient en ce moment à La Source afin de promouvoir l’engagement citoyen pour la préservation de notre environnement. Tout un programme !

® a remarqué les ruches repeintes aux couleurs de Roncq par les enfants de l’association Arts plastiques. C’est sur une idée de Xavier Duquesne, conseiller municipal en charge de l’environnement, que les enfants ont repris sur ces ruches la vache bleue du Blanc-Four ou encore l’hippopotame rose du Bois Leurent. Profitez d’une balade dans le parc public derrière la Mairie pour admirer ces belles réalisations.

® était présent à la réunion d’information organisée par la mairie pour la création de jardins partagés à côté de la salle de sport Henri-Boério, rue de Todmorden. Dix-huit jardins de près de 50 mètres carrés seront mis à disposition des jardiniers roncquois à l’automne. Des cabanons destinés au matériel de jardinage seront installés et il y aura également un système de récupération de l’eau de pluie. Tout est prévu pour le bonheur des jardiniers en herbe qui devront se constituer en association et signer une charte de bon usage.

® a appris que les échanges avec nos amis anglais de Todmorden avaient repris après deux années de léthargie pour cause de pandémie. L’association de jumelage Roncq-Todmorden, présidée par Anne-Lise Leroy, a fêté cette année ses 40 ans d’existence en organisant le 1er mai, avec l’aide du JAR, différentes courses de relais totalisant 638 kilomètres, soit la distance entre Roncq et Todmorden.

® a pénétré avec curiosité dans la nouvelle résidence « La Manufacture » qui s’est construite sur le site de l’ancienne usine Motte-Dewavrin. Les premières familles sont en train d’emménager alors que des travaux sont toujours en cours dans une partie des immeubles. Cette résidence regroupe deux cent vingt-trois appartements en accession ou en location avec une place de parking réservée par appartement. On ne sait pas où vont se garer les autres véhicules… Des aménagements paysagers et la plantation de cent vingt cinq arbres viennent donner un peu de verdure et d’humanité à cet ensemble immobilier bien trop dense.

® apprécie toutes les initiatives culturelles organisées à la Source pour les enfants. Que ce soit les heures de lecture le samedi animées par Ghislaine et Eloïse ou encore le conte musical avec des grandes marionnettes sur une musique de Prokofiev qui s’est tenu fin février dans la salle de cinéma. Sous des aspects ludiques c’est un éveil à la culture pour de nombreux enfants.

® s’est promené Carrière Madame Deflandre où il a pu constater que des travaux de voirie avaient été réalisés sur cette petite voie étroite qui fait le bonheur des marcheurs et des cyclistes. Des aires de croisement pour voitures ont été aménagées le long de la route et la voirie aux abords de la Ferme du Vinage a été rénovée.

® a constaté lors du conseil municipal fin mars  que de nombreux parents avaient marqué leur désapprobation au désengagement partiel de la municipalisé pour l’accueil de la petite enfance dans les crèches actuellement assuré par Kaléïde. Les parents d’élèves concernés souhaitent le maintien de l’accueil actuel. Dossier à suivre.

® a suivi la bonne avancée du chantier de construction de huit logements pour seniors rue des Frères Bonduel. Par contre, il a appris que le permis de construire pour des appartements dans la même rue, sur le site des anciens Etablissement Catry, avait été refusé car, semble-t-il, l’immeuble prévu était trop haut. Un nouveau promoteur devrait reprendre ce projet.

® a été attiré dans la matinée du 5 mai par un panache de fumée en provenance de la rue  Pasteur. L’incendie d’une voiture volée s’est propagé à une réserve de ballots de paille au milieu d’un champ. Cela n’est pas sans rappeler deux autres incendies de véhicules, passés cela sous silence en mars, rue du Général-de-Gaulle au Lierre. Les malfrats mettent le feu aux véhicules pour effacer leurs empreintes. Cela se produit aussi à Roncq…

® a enfin pu retrouver le 8 mai dernier, l’ambiance du marché aux puces. Les chineurs ont pu fureter pour compléter leurs collections ou pour faire de bonnes affaires. C’est aussi la grande rencontre des familles et des promeneurs après ces deux années de Covid qui on l’espère tous sont derrière nous.

--------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 206 - Avril 2022 :

COUP DE CHAPEAU !

 C’est compliqué !

Image8.jpg

Anicet Gilmant au jardin de Raoul en 2010

Un fidèle bénévole !

 Oui, avec la pandémie de Covid, il faut bien le reconnaître que cela devient de plus en plus compliqué pour les bénévoles de maintenir leurs activités dans les associations…

Oh ! Ce n’est pas dans leurs habitudes de se plaindre, mais ils ont quand même bien du mérite ces responsables qui, contre vents et marées, maintiennent à flot leurs associations. Depuis deux ans maintenant, ils se sont pliés aux multiples contraintes. Ils sont passés du confinement au couvre-feu, du port du masque aux tests, du pass sanitaire au pass vaccinal et à l’interdiction des moments de convivialité. Et dans le vocabulaire déjà bien fourni du responsable associatif qui comprenait : gestion administrative, compte rendu, patience… s’est ajouté QR-code, cas contact, cluster, test positif, test négatif, etc. Petit à petit, la chère liberté d’entreprendre, d’organiser et de se réunir s’est réduite comme peau de chagrin.

 Garder le contact...

 Ils n’ont parfois pas toujours été compris par leurs adhérents, vaccinés ou non, lorsqu’ils ont été obligés de contrôler le pass sanitaire pour accéder à telle ou telle salle municipale. Des adhérents se sont démotivés et repliés sur eux ou se sont dit : «Je ne prends pas le risque d’être contaminé». Quelquefois leurs absences ont mis en péril l’existence même de telle ou telle association… Mais les responsables associatifs ont poursuivi leurs tâches et, dans la plupart des cas, les activités associatives, après un temps d’arrêt, ont repris. Ces bénévoles ont donc dû faire des efforts d’imagination pour organiser leurs réunions en «visioconférence». Heureusement, grâce aux outils informatiques, mails, SMS et autres moyens, ils ont gardé le contact avec leurs troupes tout en ayant soin de téléphoner aux adhérents qui sont éloignés de cette technologie.

Bien sûr, certains responsables ont baissé les bras et il y a quelques associations dont on n’entend plus parler, d’autant que la presse locale a pris la décision de regrouper ses éditions locales, toujours en raison du Covid, et, de ce fait, les informations associatives sont réduites à la portion congrue dans le journal. Il est donc temps maintenant de leur tirer un coup de chapeau à tous ces bénévoles qui, en poursuivant les activités associatives, maintiennent le lien social dans notre commune. Si vous connaissez des bénévoles, n’hésitez pas à les encourager… Au même titre que les soignants et les enseignants, ils sont un des éléments moteurs pour retrouver la vie d’avant.

 Monsieur Roncq

-----------

® a retrouvé, après une année d’absence, la bourse des collectionneurs qui s’est tenue à La Source en janvier dernier. Organisée par Roncq toutes collections et son président Robert Dujardin, c’est Dany Delbecque qui s’est chargé de son organisation. Cinquante exposants ont proposé aux visiteurs leurs collections. Pour sa part, étant «tintinophile», il a pu trouver parmi les objets exposés quelques belles pièces pour compléter sa collection personnelle.

® a apprécié la réalisation par la municipalité d’un abri au départ de la piste de BMX au Blanc Four. Il faut dire que pour les «bikers», qui patientaient en plein courant d’air, cette installation était attendue. Elle devrait permettre de se lancer sur la piste sans être désarçonné par un coup de vent…

® a appris que les douanes d’Halluin avaient intercepté, courant janvier à Roncq, un Néerlandais porteur de sept faux certificats de vaccination. L’obligation vaccinale et le port du masque a évolué depuis le 14 mars mais le débat n’est certes pas clos quand on voit que notre député a été menacé pour avoir apporté son soutien au «pass vaccinal» et que, d’autre part, une personnalité connue dans notre commune a été prise à partie dans une boulangerie pour avoir fait remarquer à un client qu’il ne portait pas de masque… et, pour terminer sur ce sujet, Monsieur Roncq a également appris que des faux pass vaccinaux avaient circulé dans une association roncquoise…

® a rencontré Williame Awandji, la nouvelle directrice de la maison de retraite La Colombe qui vient de prendre la direction de cet établissement en janvier. Immédiatement, son sourire est communicatif et laisse entrevoir un accueil chaleureux de tous les résidents et leurs familles. Diplômée de l’École des hautes études de santé publique, la nouvelle directrice va devoir assurer la finalisation des travaux de rénovation qui devraient s’achever avant l’été prochain.

® a pris connaissance qu’une classe de troisième supplémentaire devait s’ouvrir à la rentrée de septembre au collège Paul-Éluard. C’est une bonne nouvelle pour le collectif des parents d’élèves qui s’était mobilisé. Le collège Éluard retrouvera ainsi trois classes pour chaque niveau ce qui devrait permettre d’accueillir les deux cent quatre-vingt-dix collégiens attendus en septembre. Par contre, une classe devrait être fermée au groupe scolaire Brel-Picasso aux Chats-Huants au grand regret de M. le Maire qui a été mis devant le fait accompli par les services académiques. Dossier à suivre à la prochaine rentrée…

® a apporté son soutien à la famille de Caroline Catry qui est décédée à l’âge de 50 ans en janvier dernier. C’est en 2009 qu’elle avait repris la direction de la manufacture de tapis située rue des Frères-Bonduel à Roncq. Après avoir gravi tous les échelons et pris connaissance du métier, elle avait réussi à maintenir la réalisation de tapis de prestige, notamment à l’Élysée, Matignon, au Palais du Luxembourg ou à l’hôtel Bristol à Paris. Une page est désormais tournée pour cette manufacture de tapis qui va prochainement laisser place à la construction d’immeubles d’habitation.

 ® n’a pas été étonné d’apprendre que deux hommes avaient été interpellés en pleine nuit sur la place de Roncq fin janvier avec du matériel high-tech destiné à voler des voitures. Ce type de délinquance va en augmentant dans la région et personne n’est à l’abri de ces individus car le propre petit-fils de Monsieur Roncq a vu sa voiture volée par des malfrats, qui n’hésitent pas à forcer l’ouverture des véhicules et à reprogrammer le dispositif de démarrage.

® a fait connaissance avec Romain Mobon et Édouard Raes qui ont créé à Roncq en 2018 l’entreprise Oley Workshop, spécialisée dans l’aménagement de véhicules en les transformant en camping-car. Avec l’aide de deux compagnons du devoir en contrat d’alternance, ils réalisent des aménagements sur mesure à la demande des clients. Une jeune entreprise qui veut garder la tête froide dans son évolution. Nous leur souhaitons pleine réussite dans ce projet d’une vie qui associe le goût de l’aventure et les réalisations concrètes.

® a suivi en vidéo le conseil municipal du 31 janvier dernier qui s’est déroulé n’ont pas dans la salle de l’Atrium de La Source mais en visioconférence pour les élus. Après quelques coupures de connexion internet pour certains élus, le débat s’est déroulé autour des investissements de l’année et le vote du budget primitif 2022. Au programme des principaux travaux : les frais d’étude pour la future piscine à hauteur de 600 000 euros et l’aménagement en cours de l’école de musique pour 1,4 million d’euros. Est également prévue la réalisation de loges pour les artistes à la salle Atrium toujours à La Source, pour lesquelles une demande de subvention est en cours auprès de la métropole européenne de Lille. À noter que l’ancienne ferme située à l’entrée de La Source sera démolie.

® était présent début février lors des funérailles en l’église Saint-Piat de Francis Meresse, président de l’UNC. Les dix-sept porte-drapeaux des anciens combattants du secteur lui ont rendu un hommage solennel. Ce dévoué président s’était dépensé sans compter pour transmettre le devoir de mémoire et les valeurs de la République auprès des jeunes écoliers de CM2. En 2014, la ville l’avait distingué pour son engagement. Monsieur Roncq présente à sa famille ses sincères condoléances. En ces temps troublés par la guerre en Ukraine, la section UNC doit maintenant se trouver un nouveau président afin de poursuivre les engagements de Francis Meresse auprès de la jeunesse.

® a participé à la conférence du Groupe ornithologique et naturaliste (GON) des Hauts-de-France au cinéma à La Source afin de mieux connaître la faune et la flore de notre territoire. Rudy Pischiutta, directeur du GON, a proposé aux Roncquois présents l’histoire de la cohabitation des animaux et des hommes. Dans le même temps, une exposition pour sensibiliser au bien-être animal était proposée par Rémy Farsy, guide animalier et photographe. La conférence suivante, le 12 mars, a eu pour thème : «Que disent les oiseaux de l’état de la nature ?». Tout un programme !

® a suivi avec intérêt les ateliers organisés à La Source par l’association Zéro déchet début février. La présidente, Sandrine Varlet, a expliqué aux participants les quelques gestes qui permettent de limiter nos déchets et faire un bon compostage sans provoquer des odeurs désagréables. Des astuces que chacun d’entre nous peut mettre en œuvre pour protéger notre environnement.

® a constaté, mi-février, comme de nombreux Roncquois, les dégâts occasionnés dans la commune par la tempête Eunice, suivie deux jours plus tard par Franklin, une seconde tempête. Spectaculaire cheminée renversée rue Gabriel-Péri, arbres déracinés, tuiles ou faîtières envolées, coupure d’électricité, on ne compte plus les interventions des pompiers et des services techniques de la ville pour sécuriser les voies d’accès et les habitations. L’heure est maintenant aux démarches envers les assurances et les contacts auprès des entreprises pour réparer les dégâts. Tout cela n’est pas sans rappeler la tempête de mars 2021 qui avait provoqué la chute de la grande croix du calvaire au cimetière de Roncq centre et dont on attend la rénovation.

® a eu l’occasion de constater, lors d’une visite à la bibliothèque de La Source, que l’offre culturelle semble attirer un nombreux public. Notamment les weekends «Micro-Folie» qui permettent aux enfants de découvrir les secrets de tableaux célèbres, comme La Joconde, mais pas seulement. Un regret cependant sur le classement par thème des livres dans la bibliothèque qui mériterait d’être amélioré… D’autre part, la présence de certains étudiants tout près des rayonnages ne facilite pas toujours la recherche de livres…

® a reçu des nouvelles de Jean-Marie Delfortrie, ce Roncquois qui a rejoint ses enfants en Ardèche depuis de nombreuses années. En lecteur assidu de notre journal paroissial, il a envoyé sa participation financière à la collecte pour  l’année 2022 qui s’avère être en net recul par rapport à l’année dernière. Alors, faites comme lui, n’hésitez pas à remettre votre contribution par chèque dans la boîte aux lettres de la maison paroissiale Saint-Piat ou lors des offrandes de la messe dominicale.

 --------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 205 - Février 2022 :

® a fait connaissance avec Jean-Yves Dabin, le tout nouveau président de l’association Arts plastiques, lors de l’exposition organisée à La Source en novembre dernier. L’association a enfin pu renouer avec son public de connaisseurs qui a pu apprécier des œuvres en noir et blanc, l’art abstrait ou celles réalisées au couteau. Une association qui a vu ses adhérents passer de 60 à 92 membres. Bravo également aux enfants adhérents qui n’ont pas hésité à manier d’autres pinceaux pour repeindre les ruches installées à côté de l’école Saint-François.

® a rencontré Stéphane Liagre, le président de l’Union des familles, lors de la bourse aux jouets, matériel de puériculture et vêtements organisée mi-novembre salle Catry. Une bourse avec une bonne fréquentation en dépit d’une baisse du nombre de vendeurs… certainement l’effet Covid ! Rappelons que les activités gym, marches et randonnées ont repris. Gym le lundi soir et jeudi matin salle Joël-Bats. Marches et randonnées pour tous, les dimanche matin, mardi et jeudi après-midi.

® a apprécié le geste généreux des sportifs du Jogging Aventure Roncquoise (JAR) qui ont remis à l’association Pour un sourire d’enfant un chèque de 800 euros, correspondant à la participation des coureurs lors de la marche nordique du mois d’octobre dernier. Un don qui permettra à l’association de continuer son soutien aux familles d’enfants défavorisés et déscolarisés du Cambodge. Merci pour eux.

®  a suivi avec intérêt la Semaine verte organisée fin novembre. Des animations étaient prévues afin de sensibiliser les Roncquois à notre environnement. Ainsi, des enfants et leurs parents ont été invités à reboiser ce poumon vert qu’est le bois Leurent. Une nouvelle application a également été développée par la ville pour se balader autour des arbres remarquables de nos parcs. Une belle initiative pour conserver le label de «ville à la campagne» si cher à nos concitoyens.

® a bien volontiers participé à la collecte de denrées alimentaires en faveur du Secours populaire qui a eu lieu le 28 novembre dernier lors du ciné-concert de la Philharmonie sur le thème des films policiers. Le concert, dirigé par Francis Billet et Timothé Hasbroucq, a rencontré un très beau succès puisque l’atrium de La Source était plein comme un œuf, tout en respectant de manière remarquable les conditions sanitaires. C’est ainsi que 158 kilos de denrées ont été récoltés. Une belle idée d’associer la musique avec la solidarité !

® a retrouvé, en ce début janvier, la photo des jeunes élus au conseil municipal des jeunes sur la carte de vœux du maire. Une belle idée de les associer à ce moment important des vœux annuels qui ne pourront pas, une fois de plus, se faire en «présentiel», situation sanitaire oblige. Ces jeunes élus travailleront prochainement sur trois thèmes : la citoyenneté, les loisirs (sports et culture) ainsi que l’environnement et le développement durable. Nul doute qu’ils apporteront des idées nouvelles.

® s’est bien entendu fait vacciner pour la troisième fois contre le Covid en décembre. Et en janvier, a constaté la course aux tests dans les pharmacies pour les enfants afin de suivre le protocole sanitaire complexe mis en place par l’Éducation nationale à la rentrée scolaire de début d’année. Quand verra-t-on le bout du tunnel de cette pandémie qui apporte chaque jour son lot de nouvelles règles contradictoires ?

® était présent le 4 décembre dernier en l’église Saint-Roch lors de l’audition de Sainte-Cécile de La Philharmonie, qui a rendu un vibrant hommage à son ancien directeur, Régis Vanovermeir, décédé en décembre 2019 sur l’île de la Réunion. Les œuvres interprétées par les musiciens ont permis de se remémorer les qualités de ce chef et ancien directeur de l’école de musique qui avait reçu, devant une foule de Roncquois, les insignes de chevalier dans l’ordre des Palmes académiques en mai 2003.

® a apprécié début décembre à La Source, le concert de Sainte-Cécile de l’Harmonie du Blanc-Four qui a, à son tour, rendu hommage à son ancien directeur, André Pennel, décédé en avril 2011. Une belle manière de rappeler la carrière de ce chef, médaille d’or de cor d’harmonie, qui avait reçu en 2011 les insignes de chevalier des Arts et des Lettres. André était un chef talentueux apprécié par tous les musiciens de la région.

® a présenté son pass sanitaire pour pouvoir accéder aux différentes animations du marché de Noël. Il fallait donc montrer patte blanche pour rencontrer le Père Noël ou glisser sur la patinoire. Le concert organisé le vendredi soir en l’église Saint-Piat par l’école de musique a permis de renouer avec ce moment magique de Noël par les nombreux chants et interprétations des élèves, quoique la prestation tonitruante de musique dite «actuelle» lui ait fait regretter les beaux concerts d’antan avec le Brass Band…

® a pris en décembre sa bêche et s’est rendu à la ferme du Vinage pour participer à la plantation citoyenne d’une haie autour du terrain destiné à la cueillette et ainsi favoriser la biodiversité. Un bon moyen pour limiter l’érosion des sols et créer une barrière naturelle contre le vent. C’est près de cinq cents plants sur un linéaire de 600 mètres qui protégeront cet espace dédié à la culture maraîchère. Une belle idée proposée par Géraldine Capelle, gérante de la ferme du Vinage.

® a appris que les enfants des écoles ne profiteront plus des repas concoctés par la cuisine centrale de la ville de Tourcoing. C’est désormais un prestataire privé qui assurera prochainement ce service qui est déjà en place pour les repas à domicile des seniors. Une décision municipale qui devrait permettre d’apporter plus de souplesse aux parents d’élèves lors de la réservation des repas mais aussi de pouvoir choisir certains produits, ce qui n’était pas possible avec la cuisine de Tourcoing.

® a suivi avec intérêt les débats en vidéo du conseil municipal du 13 décembre dernier au cours duquel ont été présentés les orientations budgétaires, mais aussi les programmes immobiliers qui vont voir le jour dans les prochaines années. Ainsi, le château Alphonse Loeul au Blanc-Four et l’ancienne école Elsa-Triolet au Lierre seront détruits pour laisser place à des logements. Il espère que ces opérations immobilières seront réalisées à taille humaine car il ne souhaite pas revoir des constructions pharaoniques comme celles en cours sur le site Actival…

® encourage Laurence Lippert, la nouvelle présidente de l’association Roncq-Sélinkégny, et ses adhérents à poursuivre les opérations de solidarité avec ce village du Mali en collaboration avec cinq autres collectivités locales du secteur. Sur place, beaucoup a déjà été fait avec notamment l’implantation d’un centre médical et la création de bâtiments scolaires. Les maisons en paille ont été remplacées par des maisons en dur. Un partenariat avec les élèves de l’école Néruda devrait permettre d’associer les jeunes à ce beau projet de développement au Mali.

® a appris le grave accident survenu sur le parking de La Source en décembre dernier. Une petite fille de 4 ans a été renversée par le conducteur d’un véhicule. Grièvement blessée, cette enfant a été transportée dans un état grave au centre hospitalier de Lille et placée dans un coma artificiel. Le conducteur a été interpellé et placé en garde à vue car il était alcoolisé au moment des faits. La petite Léontine, maintenant sortie du coma, a été admise dans un centre de rééducation. Monsieur Roncq lui souhaite un bon rétablissement.

® s’est rendu au parc Vansteenkiste pour constater l’état d’avancement des travaux de rénovation et d’extension du bâtiment de l’école de musique. Les terrassements extérieurs sont en cours après la démolition de l’escalier métallique hélicoïdal et une partie de la rampe d’accès. Devrait suivre la construction en ossature bois de l’extension et des aménagements intérieurs. Tout devrait être terminé, sauf fausses notes… pour la rentrée de septembre prochain et permettre ainsi à notre école de musique de redevenir une pépinière de futurs musiciens qui viendront, dans quelques années, renforcer nos sociétés musicales locales.

--------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 204 - Décembre 2021 :

® a pris connaissance du menu alléchant de la saison culturelle concoctée par la municipalité pour cet automne avec, en ouverture, le concert de l’Orchestre national de Lille qui s’était délocalisé à La Source. Au programme Stravinsky et Mozart que le public, avec pass sanitaire obligatoire, a pu apprécier après ces longs mois de pandémie sans sorties culturelles.

® a utilisé la nouvelle application sur Smartphone pour découvrir de manière ludique les lieux historiques de notre commune lors des journées du patrimoine en septembre dernier. Un nouveau moyen didactique pas toujours facile à utiliser pour les plus anciens d’entre nous.

® s’est intéressé à la reprise des cours de Roncq en Danse présidée par Marie-Claude Lutanie. Chacha, tango, salsa, valse et samba n’ont maintenant plus de secret pour lui. Les cours sont maintenant dispensés à l’école Pablo Neruda au Lierre, les lundi, mercredi et jeudi en soirée.N’hésitez pas à rejoindre l’équipe des danseurs pour passer de bons moments ensemble sans esprit de compétition.

® a été informé que le périmètre des zones de chasse sur notre commune sera réduit en septembre 2022 afin de l’éloigner des zones d’habitation. Une bonne initiative qui permettra d’éviter de se faire «canarder» lors des promenades dans la campagne environnante ou d’entendre siffler des balles trop près des habitations.

® était présent en septembre dernier lors de l’inauguration des résidences du Sabotier et des Alysses qui ont été construites sur l’ancien site Cosyn au Blanc Four. De belles résidences, en accession ou en location, permettant ainsi à chacun d’avoir un logement, avec tout le confort, correspondant au budget dont il dispose.

®  a apprécié les portes ouvertes organisées par les Artistes roncquois à La Source début octobre. Les visiteurs ont pu découvrir les artistes en pleine création et qui n’ont pas hésité à faire partager leur savoir-faire. La présidente Florence Ferla, qui était à la tête de l’association depuis dix ans, a maintenant passé le flambeau à Régis Ferret.

® suit toujours avec beaucoup d’intérêt les actions de l’association Roncq-Sélinkégny pour aider au développement de ce village au Mali. Un séminaire de travail franco-malien vient de se dérouler en présence du maire de Sélinkégny. Laurence Lippert, la nouvelle présidente de l’association, a également présenté aux élèves de l’école Neruda un projet de «Noël solidaire» afin de collecter du matériel scolaire et des vêtements pour venir en aide au village. Une belle initiative à encourager.

® a retrouvé André et Geneviève Decock-Deruwez aux Anciennes Écuries à l’occasion de leurs noces de diamant qui avaient été reportées d’un an en raison de la situation sanitaire. Ce couple de Roncquois, à la vie bien remplie, a construit une belle famille et s’est engagé dans le monde associatif au Club de basket roncquois et au foyer Michelet. Ils se sont rencontrés à Mouscron  le 1er mai 1959 lors d’une fête syndicale et se sont mariés le 6 août 1960. Une belle vie de 61 ans d’amour. Il leur renouvelle ses plus cordiales félicitations et ses bons vœux.

® a enfin pu apprécier les musiciens de l’Harmonie du Blanc Four lors de leur concert apéritif du 16 octobre dernier. Un concert plusieurs fois reporté en raison du confinement. Au programme : musique, danse et paëlla. Signalons que nos musiciens avaient aussi participé aux Gigantofolies à Comines début juillet autour de soixante géants. Merci à tous ces musiciens qui font vivre la musique populaire.

® a chaussé ses baskets pour participer à la 8e édition de la «Jaroise» au bois Leurent organisé par le JAR (Jogging Aventure Roncquoise). Après le brouillard matinal, le soleil s’est levé et a permis aux 172 coureurs de s’élancer sur l’une des quatre boucles de 6 ou 12 kilomètres. Une belle manifestation de marche nordique mais également familiale qui s’est éparpillée dans la campagne roncquoise. Le JAR a remporté le classement régional par équipe. Une tombola a clôturé cette journée. Bravo aux organisateurs.

®  a rencontré José Carli, un auteur de littérature pour la jeunesse lors des journées dédiées à la «Nuit des bibliothèques» à La Source début octobre. Également guitariste et compositeur de musique, il est revenu sur le devant de la scène en 2019 avec la réalisation d’un conte fantastique qui s’adresse aux petits comme aux grands. Un beau moment de découverte et de sérénité avec des lectures de contes, de chansons et de comptines.

®  a retrouvé ses amis jardiniers au jardin de Raoul au bois Leurent pour la préparation de l’hivernage des plantations. Au côté du secrétaire Bernard Leroy, Tom, l’un des adhérents, grâce à son savoir-faire, a rénové les composteurs avec du matériel de récupération. Un beau travail qui méritait d’être souligné.

®  a eu tout le loisir lors de la Semaine bleue du mois d’octobre de découvrir les nombreuses activités proposées durant cette période. Le repas dansant ou le banquet détente ont permis enfin à nos anciens de se retrouver en bonne convivialité après une année sabbatique en raison du Covid. Les autres activités proposées avaient de quoi contenter les amateurs autour du chant, de la marche nordique ou les initiations à la maîtrise des outils informatiques devenue indispensable dans la vie de tous les jours. Un beau programme qui n’a pas été boudé par nos anciens.

®  a apprécié l’organisation par le service municipal des sports de la course fraternelle qui a réuni plus de trois cents élèves des classes de CM1 et CM2 des écoles libres et publiques de Roncq. Ils ont réalisé, tous ensemble, un beau parcours en effectuant plusieurs boucles dans le stade du centre-ville. Bernard Termeulen, bénévole de l’association Ludopital, est enchanté de cette belle participation des enfants qui ont ramené chacun un jouet pour les enfants hospitalisés. Une belle initiative à renouveler.

®  a appris, lors de la dernière réunion du conseil municipal, qu’un espace de La Source sera prochainement dédié à la mémoire de Samuel Paty, cet enseignant lâchement assassiné il y a un an. Un hommage qui permettra aux nombreux visiteurs de ce lieu cultuel de garder cet espoir de liberté.

®  est ravi de constater la bonne vitalité du Club de volley qui, après une saison d’adaptation compliquée en raison de la crise sanitaire, a retrouvé plus de 180 adhérents pour ce début de saison. Un tournoi «Fluo» début novembre a marqué la reprise des entraînements avec des joueurs qui se sont affrontés dans le noir et seulement éclairés par des lampes UV. Une belle idée pour mettre en lumière les activités du club.

® compatit aux soucis des riverains de la rue de la Vieille-Cour dont les travaux de voiries et d’assainissement n’en finissent par de finir depuis plusieurs années. Dernière opération spectaculaire : l’assainissement central avec la rue Destombes et aussi l’enlèvement du pont Clovis qui enjambe la voie début novembre. Un pont centenaire qui avait été rénové après la Première Guerre mondiale. Un nouveau pont neuf sera installé pour permettre la liaison piétonne de la boucle des deux clochers.

®  a participé à la cérémonie de la commémoration du 11 Novembre organisé au cimetière du Roncq centre. Les musiciens de La Philharmonie ont ouvert la cérémonie avec l’interprétation de la sonnerie « Aux Champs » afin d’accentuer le côté solennel de l’hommage aux soldats morts pour la France. Un beau moment d’émotion aux côtés des représentants des associations patriotiques et de la municipalité.

®  a encouragé les bénévoles des Restos du cœur qui ont déménagé provisoirement leur local de l’Orangerie vers l’ancienne Maison des associations, rue Henri-Barbusse. En effet, le local municipal de l’Orangerie doit faire l’objet de travaux de rénovation. Un nouveau lieu qui permettra de mieux organiser la distribution des aides aux plus démunis. Bravo à Raymond Pouchelle responsable de l’équipe des quatorze bénévoles des Restos du cœur roncquois.

®  termine sa dernière rubrique de l’année 2021 en souhaitant à ses fidèles lecteurs d’excellentes et saintes fêtes de fin d’année. Il leur présente ses vœux et souhaits les meilleurs pour 2022

--------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 203 - Octobre 2021 :

® a d’abord une pensée pour ses amies personnes âgées en maison de retraite ou en structure médicalisée. Il leur apporte son fraternel bonjour en leur disant que l’on ne les oublie pas.

® a tenu à féliciter Olivier Deltour, directeur de l’ensemble scolaire EIC à Tourcoing pendant quatorze années, qui a reçu la médaille de la ville de Tourcoing le 26 juin dernier. Une distinction méritée pour ce Roncquois qui vient d’être nommé directeur diocésain à Bourg-en-Bresse dans l’Ain. Un parcours professionnel de dévouement que M. Roncq tenait à souligner. C’est Thierry Platteau qui prend sa succession à la direction de l’EIC en ce début septembre.

® a été agréablement surpris de constater qu’un petit duvet de pelouse verdit par-ci par-là quelques allées du cimetière de Roncq centre. Certainement une initiative pour lutter contre les mauvaises herbes tenaces dans certains endroits du cimetière. Il faudra voir à la longue comment l’entretien de ces allées vertes se concrétisera. 

® a rencontré Matteo Toneatto, un passionné qui a ouvert, à l’hôtel d’entreprises Leurent, un garage-showroom de véhicules d’occasion. Des marques de prestige côtoient des véhicules sportifs. Il vous attend dans son garage qui se veut être un lieu d’échange avec les passionnés de belles voitures. N’hésitez pas à lui rendre visite.

® a dégusté une bonne bière à la Brasserie des Lions installée au 5 rue Pasteur. Il a pu y découvrir cette micro-brasserie créée par Alexandre Vasseur il y a un an et qui propose cinq variétés de bières (blondes, triples ou brunes). À consommer avec modération bien entendu…

® a été impressionné par l’exploit réalisé par Anthony Louis, ce Roncquois qui a réussi en juin l’ascension de la plus haute montagne de l’Alaska, le Negali, à 6 190 mètres d’altitude. Âgé de 32 ans, Anthony s’était préparé pendant plus d’un an pour cette ascension qu’il a réussie malgré des vents glacés redoutables. Ses prochains objectifs : l’ascension du Mont-Blanc par la voie italienne et en septembre le Kilimandjaro en Tanzanie. Pour Anthony, tout est possible, il n’y a que des obstacles à franchir ! Un beau programme de vie.

® a retrouvé les jeunes de l’équipe U9 de l’US Basket pour un tournoi en juin dernier. De quoi relancer un club qui a perdu 25 % de ses adhérents en raison de la crise sanitaire. De bons moments sportifs qui attireront sans nul doute de nouveaux basketteurs dans les prochaines semaines. C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

® a constaté qu’une seconde maison médicale avait ouvert ses portes au centre Actival. Pas en concurrence avec l’actuel centre médical mais plutôt complémentaire, avec notamment des pneumologues et d’autres spécialistes comme des ORL. Une offre médicale supplémentaire qui est la bienvenue.

® a fait partie des 30 000 personnes qui se sont fait vacciner an centre de vaccination Covid de la clinique Saint-Roch installé salle Catry. Fin juin le centre a été transféré à Neuville-en-Ferrain ce qui permet à la salle Catry d’être de nouveau disponible pour les associations roncquoises. Si vous n’êtes pas encore vacciné, n’hésitez pas à vous rendre salle Rocheville à Neuville-en-Ferrain. C’est urgent de le faire !

® a apprécié l’initiative municipale de mettre en place un conseil municipal des jeunes. Un bon moyen pour associer les jeunes (de 10 à 18 ans) à l’apprentissage de la citoyenneté dans la ville. Une élection, qui sera encadrée par des conseillers municipaux, est prévue en novembre prochain.

® s’est réjoui de la performance de Kévin Brandt qui est devenu meilleur artisan de France avec L’Escapade florale. Ce passionné des compositions florales vous attend dans sa nouvelle boutique rue Jules Cornard. Prochaine étape pour Kévin : le concours du meilleur ouvrier de France. On y croit !

® a pu enfin assister aux internationaux de tennis de table organisés en juillet par l’ULJAP. Ce tournoi a réuni rien que du beau monde avec dix équipes dont des délégations allemande, belge et espagnole. Enfin le retour des compétitions, après cette crise sanitaire qui a empêché de nombreux clubs de pratiquer leur sport favori ! L’ULJAP a également organisé fin août une fête familiale au bois Leurent pour attirer de nouveaux adhérents.

® a appris lors du dernier conseil municipal que l’emprise foncière nécessaire pour la construction de la nouvelle piscine porterait sur une surface agricole importante de 9 000 mètres carrés, actuellement occupée par un agriculteur. Le coût de la nouvelle piscine devrait avoisiner les 10 millions d’euros… ce qui n’est pas rien !

® a été attentif aux débats lors de ce même conseil municipal sur la problématique du flot des voitures qui sortiront des nouveaux logements actuellement en construction sur le centre Actival. En effet, 222 appartements se situeront sur ce site, ce qui engendrera inévitablement un trop plein de voitures vers les écoles du Blanc-Four, des Chats-Huants et du Lierre. Affaire à suivre…

® a apprécié l’élan de solidarité mis en place pour venir en aide aux sinistrés belges à la suite des terribles inondations. Plusieurs camions, dont un conduit par le maire Rodrigue Desmet lui-même, ont acheminé les dons à la ville de Celles (près de Tournai). Bravo au collectif solidaire de Roncq, au JAR qui a assuré la logistique du chargement, et bien entendu à M. le maire !

® n’oublie jamais de mettre à l’honneur les couples qui fêtent leurs noces d’or. Félicitations donc aux époux Marinho Lopez-Samyn qui ont célébré leurs 50 ans de mariage en la mairie de Roncq.

® a profité du passage de la tournée d’été des Haut-de-France au bois Leurent au cours du mois d’août pour rendre visite à ses amis jardiniers du Jardin pédagogique de Raoul. Un petit écrin de verdure où il fait bon vivre et cultiver sa passion entre pédagogie et amitié. Il a également visité l’exposition à La Source sur le thème de «La belle aventure des fleurs», ce qui lui donne l’occasion de rappeler que Roncq affiche «2 fleurs» pour le concours des villes fleuries. Peut être une troisième fleur dans les prochaines années ?

® a tenu à dire au revoir à Johan Vander-Elstrate, le directeur du service des sports de la commune, qui a rejoint les Alpes, à Meylan près de Grenoble, après avoir passé vingt-deux ans à Roncq. Un homme toujours disponible pour les clubs de la ville, et que M. Roncq a bien connu lors des réunions sur le partenariat associatif.

® était présent au milieu des bénévoles roncquois lors du forum organisé à La Source début septembre. Des associations qui attendent avec impatience le retour de leurs adhérents. Musique, sport, activités artistiques, jardinage, il y en avait pour tous les goûts. Certaines associations n’étaient malheureusement pas présentes. Peut-être un peu de fatigue et surtout un manque d’encouragement envers ces bénévoles qui sont souvent seuls sur le pont et confrontés à la mise en place du pass sanitaire…

® était de tout cœur avec les vingt marcheurs du JAR partis en compétition aux championnats de France de marche nordique à Autrans, dans le Vercors. Bravo à Colette Facon qui termine championne de France et remporte sa troisième médaille d’or !

® a accueilli début septembre Corinne Knockaert à la direction  de l’école Saint-François tenue précédemment, pendant neuf ans, par Samuel Leroy qui a pris de son côté la direction des écoles Saint-Raphaël-Sainte-Clotilde à Tourcoing.

® a pris bonne note du transfert, pour une année, de l’école de musique dans le quartier du Lierre, à l’ancienne école maternelle Brossolette, le temps nécessaire aux travaux de rénovation du centre musical dans le parc Vansteenkiste.

® a été fier d’apprendre que c’est le Roncquois Stéphane Lippert qui a présenté sur France 3 les Jeux paralympiques, le 24 août dernier.

® termine sa chronique en remerciant le père Jean-Baptiste pour ses neuf belles années passées dans notre paroisse, loin de son Madagascar natal qu’il va maintenant rejoindre et où il accompagnera la formation de jeunes prêtres.

--------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 202 - Juin 2021 :

® s’est rendu à la ferme du Vinage et y a rencontré Justine et sa maman pendant les petites vacances scolaires. En ces temps de Covid, la ferme du Vinage a su s’adapter aux mesures sanitaires pour proposer des activités. Découverte des animaux, particulièrement l’énorme dindon qui surveille l’entrée de la basse-cour et cueillette de légumes grâce aux recettes mises à la disposition par Géraldine Capelle, gérante de la ferme.

® a rencontré Daniel Geiter, le président de l’association Roncq Culture, qui n’a pas pu faire son assemblée générale annuelle fin février. Ses adhérents viennent aux nouvelles et attendent avec impatience les beaux voyages qui étaient prévus cette année : Cologne en Allemagne en juin et l’Italie en septembre. Ils attendent tous la sortie du tunnel et on les comprend !

® s’est renseigné auprès d’Emilie Le Goff, la responsable du marketing, pour s’informer sur le purificateur d’air mis au point par la société FläktGroup qui a son siège au CIT à Roncq. Cet appareil, doté de filtres, élimine les bactéries et virus. Testé en milieu hospitalier, ce purificateur d’air a également été installé dans des écoles en Rhône-Alpes. Peut-être une solution pour les locaux accueillant du public ?

® était à la clinique Saint-Roch lorsque le ministre de la Santé Olivier Véran est venu sur place pour visiter le centre de vaccination qui a depuis été transféré à la salle Catry en centre-ville afin d’accueillir plus de public, mais toujours avec des rendez-vous à prendre au préalable au CCAS.

®  a pris connaissance des nouvelles affiches invitant les Roncquois a ne plus jeter leur masque par terre. Il faut savoir qu’un masque va mettre environ quatre cents ans à se décomposer. Chacun est invité à faire un effort pour respecter l’environnement.

®  s’est rendu aux deux marchés de printemps organisés par le Chalet de la Pépinière en mars dernier et le 1er mai. Après la vente à emporter, Arnaud Catrice s’adapte à la crise sanitaire et permet aux producteurs locaux d’investir son parking pour faire connaître leurs produits. Tout en respectant les gestes barrières, il y avait beaucoup de monde en ce 1er mai. Un véritable antidote à la crise sanitaire actuelle.

® continue de suivre l’activité des associations qui rivalisent d’initiatives pour garder le contact avec leurs adhérents. Ainsi l’amicale laïque du Blanc-Four est dans les starting-blocks dès que les accès aux locaux municipaux seront autorisés. Il en est de même à l’Harmonie du Blanc-Four qui après avoir annulé son concert de printemps a organisé un concours sur internet pour gagner des places au prochain concert d’Indochine. Quant à La Philharmonie elle n’est pas en reste car elle vient de mettre sur le portail internet de la mairie sa nouvelle vidéo sur la musique du film Borsalino. Bravo à tous !

® s’est fait vacciner à la salle Catry et il a pu constater l’affluence des candidats au vaccin Pfizer. Il remercie les bénévoles, médecins retraités et infirmières qui assurent l’intendance et la vaccination. Il y a d’ailleurs rencontré son ancien toubib, Christian Bastien, ainsi que Sylvie Pollet qui a repris bénévolement son rôle d’infirmière et qui réalise aussi, dans un autre domaine, de succulents gâteaux… Il y a déjà goûté !

®  a consulté le docteur François Codron à la clinique Saint-Roch qui donne des conseils sur les troubles du sommeil. Anxiété, stress, télétravail ont bouleversé la vie quotidienne des gens. Il est important d’essayer de se lever toujours à la même heure et surtout de ne pas hésiter de se coucher de bonne heure en évitant de zapper le soir devant la télé. Privilégier plutôt un peu de lecture avant un bon gros dodo…

®  a constaté fin mars que les scolaires pouvaient enfin se rendre à la piscine municipale. Une bouée de sauvetage pour tous ces jeunes qui ne demandent qu’une seule chose, c’est de pouvoir profiter de toutes les infrastructures sportives de la commune.

®  a découvert la nouvelle épicerie Coquillettes et Savonnettes au centre Actival. Angèle et Audrey, les cogérantes, proposent leurs produits alimentaires et cosmétiques en vrac. Une bonne façon de lutter contre les emballages superflus. N’hésitez pas à leur rendre visite.

® a quelquefois de drôles de surprises lors de ses pérégrinations dans les rues de Roncq. Ainsi fin mars il a trouvé une voiture retournée sur le flanc à l’avenue de Flandres et, le 3 mai, il a assisté à l’arrestation par la gendarmerie nationale de deux malfrats au bord de la rue Albert-Camus au Faubourg. Solidement menottés, les deux individus allongés par terre n’en menaient pas large… comme à la télé !

® est impatient de retrouver ouverte sa bourloire Saint-Louis. Fabrice Minne, son président, espère pouvoir rouvrir prochainement en fonction des protocoles sanitaires. Il prévoit d’organiser un tournoi dès que possible. En attendant il contacte régulièrement ses quatre-vingt-cinq adhérents et il a déploré la perte de son patriarche, décédé du Covid, à l’âge de 95 ans.

® a appris qu’il n’y aurait pas de classes de découvertes cette année pour les scolaires en raison des consignes sanitaires. Six classes, représentant près de cent cinquante enfants, devaient rejoindre la montagne à Lou Riouclar dans les Alpes-de- Haute-Provence. Dommage pour les enfants qui seront privés d’une expérience toujours enrichissante.

®  a découvert la rétrospective Rétromécanic en photos, à défaut de pouvoir admirer en réel les belles cylindrées. Il attend avec impatience avril 2022 pour retrouver les vieilles 2CV qu’il affectionne particulièrement. Ah, c’était le bon temps !

® a rencontré Stéphane Desseaux et Olivier Vasseur, les responsables de la société de sérigraphie Transfertpress, qui viennent d’installer leur société à Roncq. Une société en plein essor et qui recevait, avant la crise sanitaire, plus de trois cent cinquante commandes par jour. Cela fait du bien de temps en temps de parler d’une entreprise qui marche bien !

® a pris connaissance de la décision du tribunal administratif d’annuler la cession des petits espaces verts disséminés, plus particulièrement dans le quartier des Chats-Huants. Au départ, la municipalité souhaitait vendre quatre-vingt-deux parcelles, soit 8 hectares, afin de faire des économies d’entretien. Initialement les promoteurs du lotissement avaient intégré des touches de verdure dans le quartier. Certains riverains, acheteurs potentiels, étaient intéressés par ces cessions alors que d’autres tenaient à l’identité de leur zone résidentielle. Affaire à suivre.

® a retrouvé Caroline Delepierre-Piat à la ferme des Quatre-Vents qui, après s’être diversifiée dans la fabrication de glaces à partir du lait produit par ses quarante-cinq vaches laitières, vend également son lait aux magasins Lidl. Une bonne façon d’être gagnant-gagnant entre producteurs et consommateurs.

® a appris que le service des sports de la commune proposait des stages pour apprendre à rouler à vélo aux enfants de 8 à 12 ans. Une belle initiative qui lui rappelle le beau film Raoul Taburin a un secret, qui contait l’histoire d’un petit garçon devenu à l’âge adulte réparateur de vélo sans jamais savoir rouler à bicyclette… N’hésitez pas à revoir ce film interprété par Benoît Poelvoorde. Un moment de douceur poétique à découvrir au milieu de tous les autres films violents qui passent à la télé…

® a appris qu’un incendie avait ravagé une maison rue Pasteur, près du Chalet de la Pépinière. Une désolation pour cette maison dans laquelle il se rappelle avoir rencontré son ami, et ancien propriétaire, le dévoué Louis Couvreur, lors d’une réception de La Philharmonie en octobre 1980. Les soldats du feu n’ont rien pu faire pour sauver des flammes cette habitation.

® félicite Jean et Georgette Lambert qui viennent de fêter, début mai, leurs soixante-quinze ans de mariage. Une vie bien remplie, on s’en doute, pour Georgette qui s’est engagée pendant la guerre dans la Résistance à Roubaix, et pour Jean, trésorier à l’évêché. Une vie d’engagement et de dévouement que Monsieur Roncq tenait à souligner.

--------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 201 - Avril 2021 :

® remercie les membres du Rotary-club de Roncq-Pays de Ferrain qui ont offert, début janvier, cinquante quatre bons d’achat pour une galette au personnel de la maison de retraite La Colombe en remerciement de leur dévouement auprès des personnes âgées. Merci pour eux.

® va attendre son tour pour se faire vacciner à la Salle Catry. Priorité aux personnes de plus de 70 ans, aux soignants et aux pompiers qui sont confrontés tous les jours aux risques d’infection du Covid-19. Il espère que, quand son tour viendra, il restera suffisamment de doses de vaccins…

® a suivi avec intérêt la polémique sur la qualité des masques à utiliser pour se protéger de ce satané virus. Il avait fait confiance aux masques réalisés par un membre de sa famille, mais paraît-il ce n’est plus « secure » comme on dit aujourd’hui ! Il espère que ce n’est pas encore un truc pour nous obliger à acheter des masques dans le commerce… Cela fera peut-être les beaux jours de l’entreprise roncquoise Franprotec qui produit plus de vingt millions de masques par mois.

® s’interroge sur la survie de certaines associations pendant cette période de pandémie. Combien en restera-t-il après tout cela ? Les bénévoles, même les plus impliqués, s’interrogent. Ils ont tenté de maintenir le lien avec leurs adhérents grâce aux réseaux sociaux, mails, newsletter, etc. mais cela ne remplace pas le contact humain. La crainte est que les habitudes se perdent vite. Vivement le rebond associatif d’après Covid !

® a apprécié le geste de la commune envers ses anciens qui ont reçu un colis de Noël, avec uniquement des produits locaux, en lieu et place de l’habituel repas des ainés qui se déroulait, dans la vie d’avant, pendant la Semaine bleue d’octobre. Une belle attention appréciée par presque tous en attendant de pouvoir se revoir autour d’une bonne table…

® s’est rendu au cabinet de Justine Dubois pour faire connaissance avec cette ostéopathe qui vient de s’installer à Roncq pour soigner nos animaux de compagnie, chiens, chats et autres bébêtes. Au moment de sa visite, c’était Ragnar, non pas le célèbre Viking bien connu de nos écrans de cinéma et de télévision, mais un chien malinois qui était sur la table de travail de Justine. Il souffrait de problème de motricité. Après le passage entre les mains expertes de l’ostéopathe, Ragnar est reparti à quatre pattes pour de nouvelles aventures…

® a pris connaissance qu’un centre de sommeil venait de s’ouvrir récemment à la clinique Saint-Roch, qui est vraiment sur tous les fronts en ce moment. Cinq chambres dédiées permettent aux soignants d’analyser les troubles du sommeil et d’y apporter, si possible, une solution. Un bon gros dodo en perspective !

® se tient régulièrement informé des projets municipaux grâce aux comptes rendus vidéo mis en ligne par la mairie. C’est ainsi qu’il a appris que le bâtiment de l’École de musique allait faire l’objet de travaux de rénovation importants et qu’une nouvelle piscine municipale serait construite en 2024 près des locaux de La Source. Un projet ambitieux qui viendra remplacer avantageusement la piscine actuelle, particulièrement énergivore, qui date des années 1970.

® attend avec impatience l’ouverture du nouveau village d’Emmaüs dans les anciens locaux de Leroy Merlin. Il s’agira d’un lieu éphémère et de partage ouvert aux artisans, commerçants et particuliers. Vous pourrez bien entendu y déposer vos dons. L’ouverture est conditionnée à la levée des contraintes sanitaires actuelles. On a hâte d’y être. Encore un bon moyen de venir en aide aux plus démunis.

® a découvert la vidéo mise en ligne par Adrien et Loïc, deux jeunes Roncquois qui, sur un ton humoristique, s’interrogent sur les constructions, tout en béton, de deux cents logements près du centre Actival. Il est vrai que ces immeubles sont construits très près des uns des autres. pourquoi réaliser un ensemble immobilier aussi dense sur un terrain limité ? Certainement encore une histoire de rentabilité et de gros sous. Et on ne parle pas des problèmes de circulation que cela va engendrer lors de la sortie des véhicules vers la rue de Lille !

® a pris bonne note du déménagement du service Jeunesse qui a quitté la mairie annexe pour s’installer à l’étage des Anciennes Écuries dans le même parc public Henri-Desmettre.

® a apprécié l’initiative du JAR (Jogging Aventure Roncquoise) qui a ramassé plus de deux cent cinquante masques que des individus, peu respectueux de l’environnement, jettent sur les bas-côtés des routes et des chemins. Le JAR a également offert un chèque de 700 euros à l’association Pour un sourire d’enfant. Merci pour ces démarches citoyennes. Le JAR a d’autre part dû se résigner à annuler, en raison de la situation sanitaire, et pour la 2ème année consécutive, les foulées nature en avril.

® a goûté aux glaces concoctées par la ferme des Quatre-Vents. Caroline et Ludovic Delepierre se sont en effet diversifiés dans la fabrication de glaces à partir du lait produit par leurs quarante-cinq vaches laitières. Ils attendent avec impatience le retour des visites pédagogiques de l’exploitation par les scolaires afin de renouer les contacts qui leur manquent beaucoup, et on les comprend !

® s’intéresse aux différentes associations de notre commune qui, en ces moments de confinement et de couvre-feu, ont vu leurs activités suspendues. Confrontées à l’organisation de leur assemblée générale (AG) annuelle, elles rivalisent d’idées pour maintenir le lien avec leurs adhérents. La Philharmonie est la première association roncquoise à avoir organisé son AG en visioconférence. Les Arts Plastiques, l’Amicale laïque et l’Union des Familles ont mis en place un vote par correspondance, pendant que les adhérents de Bien vivre son diabète attendent des jours meilleurs pour se réunir.

® est solidaire de l’association Roncq-Sélinkégny qui rencontre des difficultés de communication avec le village au Mali. Les problèmes, déjà identifiés l’année dernière lors d’un déplacement de quelques bénévoles roncquois, subsistent. La présidente Brigitte Thibault rappelle que c’est à la population locale de prendre des initiatives sans toujours attendre des aides extérieures. Elle lance d’autre part un appel à toute personne qui souhaiterait rejoindre l’association. N’hésitez pas à la contacter.

® félicite Nina Muteba, la bienveillante directrice de la maison de retraite La Colombe. Début avril, elle quittera la direction des établissements sous sa responsabilité après ces années 2020 et 2021 éprouvantes. Jusqu’au bout, elle a voulu suivre les travaux de construction et de modernisation de La Colombe. Elle a surtout su insuffler à son personnel un dévouement sans faille lors de la crise sanitaire. Nina Muteba aurait mérité amplement de figurer au palmarès des « Étoiles nordistes». Monsieur Roncq a voté pour elle !

® a enfin pu retrouver ses amis jardiniers au Jardin de Raoul au bois Leurent. En respectant les gestes barrières, ils se sont attaqués dans un premier temps à la taille des arbres fruitiers qui avaient pris un peu trop d’aise pendant la période de confinement. Viendront ensuite le nettoyage des parcelles et les premiers semis. Ils attendent avec impatience de revoir leurs trente-cinq adhérents, ainsi que la visite des scolaires dès que les conditions sanitaires le permettront.

Image15.jpg Image16.jpg

® a constaté la grande tristesse des frères Bonduel au cimetière du Centre devant la croix des prêtres sur laquelle ils veillaient et qui a été abattue par la tempête du 12 mars. Érigée par la municipalité en 1946 et rénovée le 28 mars 1999, cette croix de chêne de 8 mètres de haut n’a pas résisté aux rafales de 100 km/h. Il espère en voir ériger une nouvelle rapidement et durablement.

--------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 200 - Février 2021 :

® est impatient d’enfourcher son vélo pour emprunter la future voie verte du Ferrain qui passera par l’actuelle boucle des deux clochers sur le tracé de l’ancienne voie ferrée qui reliait Halluin à Somain. Les travaux de réhabilitation des ponts, dont celui de la Vieille-Cour, ont pris du retard en raison des confinements sanitaires. Il faudra patienter jusqu’en 2022 pour profiter des 11 kilomètres de vélo-route qui seront ouverts aux amoureux de la petite reine.

 ® n’a pas croisé grand monde à La Source en novembre lors de sa visite au service vie associative. Le confinement a eu (un temps) raison de ce nouveau lieu culturel qui, bien qu’excentré, avait trouvé son public. La bibliothèque, dans le même temps, a adapté ses horaires afin de limiter le croisement de personnes.

® a assisté fin novembre à l’installation par l’entreprise Satelec des illuminations de Noël dans la rue de Lille. Des illuminations pour rappeler un peu l’ambiance de Noël en l’absence des festivités qui étaient organisées les années précédentes. Mais le cœur n’y était pas et c’était un peu tristounet malgré les efforts de la municipalité pour égayer le centre-ville avec une boîte aux lettres géante pour les lettres au Père Noël.

® a continué à faire ses achats auprès de ses commerçants habituels pendant le confinement. Être solidaire auprès des commerces locaux est à la portée de tous afin que notre centre-ville continue de disposer de magasins variés. C’est ainsi que le fleuriste Escapade florale s’est installé rue Jules Cornard afin d’être plus visible.

® a déposé le 28 novembre dernier son colis de denrées alimentaires à l’entrée de l’église Saint-Piat lors de la collecte organisée par la conférence Saint-Vincent-de-Paul. Des permanences avaient été organisées dans les deux églises en remplacement des collectes qui se déroulaient habituellement dans les hypermarchés. Des petits gestes qui permettent d’aider les personnes les plus en difficulté.

® a rencontré Raymond Pouchelle, le dynamique responsable de l’antenne des Restos du cœur à Roncq. Au local de l’Orangerie, les premières inscriptions pour la campagne hivernale ont débuté avec, comme le souligne Raymond, de plus en plus de bénéficiaires et malheureusement de pauvreté.

® a fêté une Sainte-Cécile confinée avec ses amis musiciens de La Philharmonie qui ont, une fois de plus, rivalisé d’idées pour offrir au public une vidéo postée sur les réseaux sociaux et sur les sites internet. Sur la musique du film de James Bond Skyfall, leur chef Francis Billet, qui n’a pas hésité à enfiler le costume de l’agent secret, a compilé les différents enregistrements individuels des musiciens et réalisé une prestation de bonne facture qui a déjà été vue plus de 640 fois sur Facebook ! Bravo aux musiciens qui ont accueilli en février dernier Timothé Hasbroucq, leur nouveau directeur adjoint.

® a découvert un calendrier de l’avent en musique avec les musiciens de l’Harmonie du Blanc-Four qui, faute de public en «présentiel», ont eu la bonne idée de mettre chaque jour en ligne avant Noël un enregistrement original de leur ultime répétition générale du mois d’octobre dernier. Toutes les sociétés musicales roncquoises rivalisent ainsi d’idées pour maintenir le contact avec leur public qu’elles espèrent retrouver en 2021, une fois que les restrictions sanitaires seront passées aux oubliettes…

® s’est rendu à l’épicerie fine ouverte depuis début septembre par Othmane Chaouni dans l’immeuble de la Poterie au Blanc-Four. Après un début prometteur, les clients se sont malheureusement évaporés avec le second confinement bien que l’épicerie soit restée ouverte. Un commerce de proximité qu’il ne faut pas hésiter à découvrir !

® suit toujours de très près la vie des résidents dans la maison de retraite La Colombe. Pendant la période de Noël, les familles pouvaient rendre visite à leurs parents en respectant bien  entendu les gestes de protection. Comme le souligne la directrice Nina Muteba, les familles ont été incitées à venir rendre visite à leurs parents plutôt qu’à les inviter chez elles pour Noël. Néanmoins un crève-coeur pour les résidents qui attendent la période de vaccination dans les prochaines semaines.

® a rencontré fin novembre Jessica Debas et Arnaud Vasseur, deux habitants de la Cité du Fort au faubourg dont la maison se fissure suite aux périodes de sécheresse. Il n’y a pas que des maisons récentes qui rencontrent ces problèmes. À la Cité du Fort, ces anciennes maisons, qui pour la plupart datent de plus d’un siècle, ne sont pas épargnées. Des soucis pour ces propriétaires qui ne comptent plus le nombre de démarches administratives pour faire reconnaître l’état de catastrophe naturelle.

® s’est rendu à la clinique Saint-Roch début décembre pour rendre visite à un proche hospitalisé. La clinique s’est adaptée à la crise sanitaire en créant une unité Covid afin d’accueillir les patients qui ont été malades et ceux qui, venus pour d’autres pathologies, s’avèrent positifs à la Covid-19. Grégory Mignot, le nouveau directeur qui a pris les rênes de l’établissement depuis juin dernier, va prochainement accueillir un centre de vaccination. Il est à la tête d’une équipe de 215 salariés et d’une capacité de 145 lits, plus de 5 000 patients passent chaque année par la clinique Saint-Roch.

® remercie le club de tennis de table ULJAP et son vice-président Gaspard Delzenne qui ont remis un chèque de 1 350 euros à la conférence Saint-Vincent-de-Paul. Le club, dont les adhérents sont privés de pratique depuis de longs mois en raison des restrictions sanitaires, a ainsi souhaité participer à sa manière à l’aide aux plus démunis. Les bénévoles de la conférence Saint-Vincentde-Paul ont également organisé une vente de pochettes surprises début décembre à l’entrée de l’église Saint-Roch. Bravo pour toutes ces belles initiatives !

® a rencontré début décembre Amélie, Lydia Ingrid et Amélie  qui se sont unies pour offrir des boîtes de cadeaux aux familles démunies (lire page 3). Une page Facebook a été créée et avec la collaboration des commerçants pour la collecte, c’est plus de 600 boîtes qui ont été réunies dans la salle de la Marelle mise à disposition par la municipalité. Ce qui a permis de mettre un peu de baume au cœur pour Noël aux bénéficiaires des Restos du cœur et de Saint-Vincent-de-Paul. Une initiative qui vient spontanément de la jeunesse ! Bravo.

® était aux côtés des parents d’élèves du collège Paul-Eluard à Roncq pour obtenir le remplacement d’une professeure de français actuellement en arrêt maladie. Des remplacements sont bien effectués au coup par coup mais sans continuité pédagogique. Seuls 30 % des cours de français sont actuellement assurés dans le collège. Les collégiens ont besoin d’un remplacement plus pérenne dans le temps afin de rattraper le retard scolaire déjà engendré par le confinement en cours d’année. L’appel a semble-t-il été entendu par le Rectorat.

® félicite Thomas Lehembre, cet ancien Roncquois, qui vient d’être nommé directeur de l’école de musique de Hem. Pur produit de l’école de musique de Roncq, formé au saxophone par son professeur Fernando Da Silva, Thomas avait fait ses premières armes dans les rangs de La Philharmonie. L’école de musique de Roncq a ainsi formé pendant sa période la plus faste des musiciens de grande qualité.

® a visité l’entreprise de transport Dimotrans au Centre international de transport de Roncq. Sa directrice, Virginie Jougleux, met en place des initiatives pour inciter les jeunes à rejoindre les métiers du transport. Un métier certes exigeant mais passionnant pour des jeunes qui veulent bien s’investir.

® s’est rendu à la messe de Noël le 24 décembre en l’église Saint-Piat. Une assemblée conséquente mais clairsemée en raison des indispensables distanciations physiques. La crèche de Noël, construite par les bénévoles de la paroisse, a attiré comme à l’accoutumée les enfants et leurs parents à la fin de l’office. Pendant ce temps, c’est sous une pluie battante que de courageux parents et élèves de l’EIC à Tourcoing ont assisté à la messe de Noël dans la cour de l’établissement.

® a découvert la présence d’une crèche de Noël sur le pignon de la maison paroissiale Saint-Piat. Réalisée par Christiane Canar, cette crèche, cousue sur une toile, représente Marie, Joseph et l’enfant Jésus le tout décoré avec habileté. Bravo Christiane pour cette belle initiative !

Image12.jpg

--------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 199 - Décembre 2020 :

® commence sa rubrique en ayant une pensée pour Jean Dhalluin qui nous a quittés le 10 septembre dernier à l’âge de 68 ans. Jean s’était beaucoup dévoué dans le monde associatif, notamment auprès des personnes âgées au Blanc Four et au Twirling. Il a été le premier Directeur de la Maison des Associations créée par Jean-Albert Bricout et il a aidé de multiples associations dans l’organisation de leurs activités. Jean tu n’es pas oublié !

®  a appris courant septembre qu’il n’y aurait pas de vide-grenier ni de compétition de marche nordique organisée par le J.A.R. cette année. Le cortège des allumoirs, qui d’habitude réunit tous les enfants des écoles pour fêter l’arrivée de l’automne, a également été annulé en raison du Covid ! Vivement le printemps avec, il l’espère, la fin du coronavirus !

® a découvert le programme culturel ambitieux pour ce 4ème trimestre concocté par Thibault Tellier, Adjoint à la culture, et Caroline Delcourt, Directrice des affaires culturelles. Malheureusement toutes ces bonnes idées de spectacles et concerts ont dû être adaptées, dans un premier temps, en raison du couvre-feu, et ont ensuite été supprimées avec le retour du confinement. Ce n’est que partie remise…

® a quand même pu suivre en septembre, au cinéma Gérard Philipe, le clap de fin du festival du court métrage au milieu d’un public clairsemé et certainement découragé par les contraintes sanitaires. Les courts métrages sélectionnés ont néanmoins pu être visionnés.

®  toujours en septembre, a pris le temps de visiter, à la Source, l’exposition sur l’évolution des écoles et écoliers dans le Nord. Une exposition intéressante avec la présentation du mobilier et du matériel pédagogique. Une partie de l’exposition était également consacrée aux « bataillons scolaires » mis en place après la guerre perdue de 1870 dans l’optique d’une revanche sur l’Allemagne. Toute une autre époque heureusement révolue !

®  invité par l’association « Zéro déchets » s’est joint à Sandrine Varlet et aux 50 bénévoles pour parcourir la commune un dimanche matin afin de ramasser le maximum de détritus. Et la pêche a malheureusement été fructueuse avec, en plus cette année, des masques ! Mais quand donc les Roncquois arrêteront-ils de jeter n’importe quoi à terre ?

® était présent fin septembre au cinéma Gérard Philipe pour assister à la projection du film sur le patrimoine textile réalisé par Yves Decroix. Un film intéressant qui permet de transmettre cette épopée du textile aux jeunes générations avec des témoignages des industriels de Roubaix-Tourcoing. Rappelons que les entreprises textiles ont fait vivre des générations de Roncquois…

®  n’a pas manqué de suivre sur Facebook le dernier conseil municipal, initialement prévu le 28 septembre, mais reporté une semaine plus tard en raison d’un problème technique. Cela lui a permis de suivre en direct les débats intéressants tout en ne sortant pas de chez soi !

® a rencontré Françoise Hardy au « Comptoir de mon enfance » situé au centre Actival. Cette cheffe d’entreprise, qui n’a rien à voir avec la chanteuse, a eu l’idée de revisiter les recettes de pâtes à tartiner de sa grand-mère en travaillant avec des producteurs français. C’est ainsi que plus de 42 références permettent d’attiser vos papilles gustatives. N’hésitez pas à rendre visite à Françoise Hardy après le confinement…

®  a découvert le programme de la « semaine bleue » du mois d’octobre malheureusement mis à mal par le protocole sanitaire et qui en a découragé plus d’un. On se retrouvera sans nul doute l’année prochaine autour d’une bonne table quand le Covid sera derrière nous car on a tous besoin de rester en contact et de vivre ensemble.

®  passe régulièrement boulevard d’Halluin devant les autocars de l’entreprise « Not’car » qui sont à l’arrêt depuis de longs mois suite à la crise sanitaire. Voyages touristiques et scolaires annulés, il ne reste que le transport des écoliers qui a repris un peu début septembre. Une année très difficile pour Jérôme Notte et son équipe de chauffeurs. On lui souhaite un rebond positif de l’activité en 2021.

® a retrouvé ses amis forains début octobre pour la ducasse d’automne sur le parking de la gare. Une ducasse, certes masquée, mais qui a fait le bonheur des enfants sur les manèges mais pas seulement. Pendant ce temps leurs parents en ont profité pour se rendre au traditionnel comptoir « Nougat Jeanne » qui est présent depuis des décennies. On sent bien que les gens ont besoin de s’amuser et de se distraire. Et pour ça la foire reste magique !

® avait prévu de se rendre au concert de l’Harmonie du Blanc Four qui se dé-confinait à la Source le samedi 10 octobre. Mais après une bonne « générale » le jeudi précédent, le concert a finalement dû être annulé en raison des contraintes sanitaires. La Philharmonie, qui avait également repris ses répétitions hebdomadaires, a vu son concert « Mission Impossible », prévu le 5 décembre, annulé en raison du confinement. Pour maintenir le contact avec tous ses musiciens elle a eu la bonne idée de mettre en place une Newsletter mensuelle, baptisée « Tempo ».

® est toujours très attentif au petit commerce roncquois confronté aux difficultés des confinements successifs. Il ne comprend pas la fermeture obligatoire de certains commerces non alimentaires qui, sauf erreur de sa part, ne sont pas des lieux de propagation du Covid. Ces commerçants avaient pourtant tout mis en œuvre pour respecter le protocole sanitaire !

®  est solidaire avec les propriétaires de maisons fissurées qui ont vu la dégradation de leur maison suite aux sécheresses successives de ces dernières années. Notre député Vincent Ledoux et la ville de Roncq n’ont malheureusement pas obtenu gain de cause auprès du tribunal administratif pour faire reconnaître la ville en zone de catastrophe naturelle. On attend le jugement définitif en délibéré.

®  a appris que toutes les festivités de Noël ainsi que la cérémonie des vœux étaient annulées en raison de la crise sanitaire. Ces manifestations populaires rassemblaient trop de monde et les gestes barrières n’auraient pas pu être respectés a précisé le Maire Rodrigue Desmet. Pourra-ton au moins se retrouver en famille au moment de Noël ? Rien n’est moins sûr !

®  s’est rendu dans une des nombreuses agences immobilières qui ont pignon sur rue à Roncq. Il a ainsi pu se rendre compte que le marché immobilier est en pleine expansion sur la vallée de la Lys et notre ville de Roncq est très recherchée malgré les prix élevés. Suite au premier confinement, les acquéreurs privilégient les maisons avec jardin pour les enfants et si possible une pièce supplémentaire pour le bureau pour le « télétravail » qui a connu un développement spectaculaire.

®  espère que son cinéma Gérard Philippe pourra retrouver un fonctionnement normal en 2021 comme le précise son Directeur Franck Florin qui emploie au sein de cette structure associative deux salariés. Tout dépend, du moins en partie, de la subvention municipale de fonctionnement. Ayons confiance, des jours meilleurs reviendront en 2021 !

®  bien qu’il ne soit pas un fan de roller skate, déplore la fermeture pour les jeunes, et jusqu’à nouvel ordre, du skate-parc du Bois Leurent en raison encore une fois de l’épidémie de Covid-19. Cette décision fait suite au renforcement des mesures sanitaires prises par la ville.

®  a appris le décès fin octobre, à l’âge de 74 ans, de Bernard Dewaele, une figure bien connue du monde associatif roncquois. Il a été Président du Don du Sang et également des Pécheurs à la ligne. Passionné de pétanque il était resté toujours très actif malgré la maladie. Il présente à sa famille ses sincères condoléances.

®  a profité de sa dernière journée de sortie autorisée avant le confinement pour visiter les chantiers de construction de logements. Au Blanc Four les habitations sur le site Cosyn sont déjà bien avancées. Sur le site d’Actival les immeubles commencent à sortir de terre. Quant à l’ancienne propriété Charlet, derrière l’école Saint-François, les premiers terrassements ont débuté.

®  tient à saluer l’acte de bravoure de Grégory Leconte et Damien Roy qui, le 2 novembre dernier, ont sauvé une dame qui était tombée en arrêt cardiaque devant le complexe sportif Guy Drut rue de Lille. Secouriste à la Croix-Rouge pour l’un et pompier professionnel pour l’autre, ils ont pratiqué les massages cardiaques juste avant l’arrivée des policiers municipaux qui ont pu ramener à la vie cette femme grâce à un défibrillateur. Bravo à tous.

®  termine sa dernière rubrique de l’année 2020 en souhaitant à tous ses lecteurs que la fête de Noël puisse se passer en famille et que l’année 2021 sera celle du renouveau avec des églises ouvertes sans contrainte et le retour des liens sociaux sans attestation obligatoire de sortie…

--------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 198 - Octobre 2020 :

® s’est enfin remis à la tâche pour vous conter les principaux événements intervenus dans notre commune depuis notre journal paroissial de juin dernier. La situation sanitaire inédite a provoqué des changements notables dans notre vie de tous les jours et de nombreux Roncquois ne sont pas revenus à une vie normale à partir du dé-confinement. Il en est de même pour la vie associative qui a été mise en léthargie et qui tout doucement commence à se réveiller en ce début septembre.

® s’est rendu à l’ancienne boulangerie Masil au Blanc-Four qui a rouvert ses portes fin mai avec au fournil Romain Botte. Une renaissance pour cette boulangerie-pâtisserie qui était restée fermée pendant deux ans. Après la petite supérette Proxi ouverte en novembre dernier, voilà un complément de l’offre commerciale dans le quartier du Blanc-Four qui en avait bien besoin.

® a pu voir en juin quelques valeureux jardiniers s’activer au Jardin de Raoul au bois Leurent, dans le respect des gestes barrières, pour effectuer les premières plantations qui n’avaient pu être faites pendant la période de confinement. Le retour au jardin, c’est déjà un peu de liberté retrouvée !

® a apprécié la vidéo réalisée par La Philharmonie pour la Fête de la musique. Les musiciens, toujours actifs malgré la suspension des activités en commun, ont réalisé une prestation virtuelle. Chaque musicien a interprété seul, chez lui, la partition The Entertainer et c’est leur chef, Francis Billet, qui a compilé les différents enregistrements pour offrir cette vidéo au public roncquois. Malheureusement la vidéo mise en ligne sur le site internet de la ville le 20 juin a disparu dès le 21 juin, jour de la Fête de la musique !

® a constaté, début juillet, que des vandales avaient de nouveau sévi au bois Leurent. Des paniers de basket ont été arrachés ainsi qu’une rampe d’escalier. La police municipale, qui avait déjà eu fort à faire pour contrôler les attestations de sortie pendant la période de confinement, doit maintenant revenir à ses fondamentaux pour assurer la sécurité des Roncquois.

® n’a pas hésité à se faire dépister au Covid-19 début juillet comme proposé par la ville et par la CPAM. Ouf ! Monsieur Roncq n’était pas contagieux mais il faut rester vigilant et continuer à respecter les gestes barrières…

® a pris connaissance de la création de Dys Moi Tout, une nouvelle association qui entend accompagner les personnes et les familles touchées par des troubles «dys» comme la dyslexie. Le but est de favoriser les liens avec les professionnels et intervenants en milieu scolaire. L’association cherche des bénévoles. N’hésitez pas à la contacter (page Facebook).

® était présent au milieu des parents et enfants lors de l’inauguration de la nouvelle aire de jeux du parc Vansteenkiste, près de l’école maternelle Kergomard. Des jeux adaptés pour tous les âges dans ce bel écrin du parc public. Bravo à Fernando Rocha, conseiller municipal délégué, qui a suivi de près cette réalisation.

® a été étonné d’apprendre que des malfaiteurs s’étaient introduits dans un entrepôt de la zoned’activité Pierre-Mauroy au Faubourg mi-juillet dernier. Les voleurs auraient réussi à charger des palettes de voitures électriques pour enfants… Certainement bien informés, aux dernières nouvelles, les voleurs courent toujours.

® a constaté qu’une nouvelle bouquinerie avait pris place dans la galerie marchande du centre commercial en lieu et place de la bouquinerie du Sart qui avait dû, suite à la crise sanitaire, recentrer ses activités. Celle-ci reste néanmoins présente mais à l’intérieur du magasin, dans le rayon de la presse, histoire de garder le contact avec des acheteurs potentiels.

® a arpenté les rues du centre-ville avec son masque devenu obligatoire. Pendant les jours de canicule du mois d’août, il a rencontré de rares Roncquois tous masqués faisant leurs courses dans des rues pratiquement désertes.

® a appris que madame Rose-Marie Buchet, conseillère municipale en charge du patrimoine et de la mémoire de la ville, souhaitait partager avec les Roncquois l’histoire de la ville et de monter des expositions. De nombreux projets pourraient certainement être mis en œuvre en partenariat avec le Club ronquois d’histoire locale (CRHL).

® s’est rendu au cours du mois d’août sur le chantier de rénovation de la toiture de la maison de retraite La Colombe qui continue sa réhabilitation. C’est l’occasion aussi de reparler de la période de confinement vécue par nos anciens dans cet établissement avec le dévouement du personnel qui se doit d’être souligné et rappelé.

® a rencontré Maxime Paux, président du club de basket, pour faire le point sur la nouvelle saison qui se profile pour le club roncquois. À la rentrée, les joueurs seront coachés par Romain Cazeneuve, ex-entraîneur lillois, qui va devoir tout faire pour maintenir l’équipe roncquoise en nationale 3.

® s’est déplacé au bois Leurent pour rencontrer Sarah et Célia, deux copines qui ont proposé aux passants un «food truck» pendant les week-ends du mois d’août. Boissons, crêpes et glaces ont été bien appréciées pendant la période caniculaire. Une bonne idée à renouveler.

® a appris le décès, à l’âge de 88 ans, de Marie-Jeanne Destombes, ancienne agricultrice bien connue des Roncquois, et qui avait été mise à l’honneur par la ville fin 2018 en recevant l’insigne de chevalier dans l’Ordre national du mérite agricole. Il a apprécié la prestation de notre député, Vincent Ledoux, qui a, au pied levé, remplacé l’organiste lors des funérailles en l’église Saint-Roch. Il présente à sa famille ses sincères condoléances.

® était présent, incognito, avec les jeunes du club de BMX pour le stage animé mi-août par Sylvain André, champion du monde. Malgré le protocole sanitaire et la canicule, le stage a affiché complet. En effet, ce n’est pas tous les jours que le club accueille un champion du monde sur ses terres !

® a profité du mois d’août pour visiter le chantier de rénovation de la rue de la Vieille-Cour avec la construction du nouveau mur. Un projet vieux de près d’un demi-siècle qui va enfin aboutir l’année prochaine avec la fin des travaux d’assainissement.

® a salué la prise de responsabilité de Caroline Piat qui prend en charge la coprésidence, avec Ludovic Bouillet, de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA). Caroline est à la tête de la ferme des Quatre-Vents, carrière Madame-Deflandre, qui accueille chaque année plus de cinq mille enfants !

® a rencontré l’équipe du service propreté de la ville qui sillonne les différents quartiers pour ramasser les dépôts sauvages qui ont fleuri pendant la période de confinement. Sous la responsabilité de David Delannoy, l’équipe a eu fort à faire pour ramasser près de 30 mètres cubes de détritus par semaine laissés sur les trottoirs, mais pas seulement. Une prise de conscience est nécessaire par tous les Roncquois afin de respecter l’environnement.

® a enfin retrouvé son cinéma à La Source début septembre. Son responsable, Franck Florin, accueille de nouveau les cinéphiles qui devront respecter les gestes barrières, le port du masque et la distanciation. Le cinéma roncquois est également à la recherche de bénévoles pour étoffer son équipe. N’hésitez pas à le contacter, il suffit juste d’aimer le cinéma et le bénévolat !

® a fait le tour des établissements scolaires lors de la rentrée et constaté une petite baisse des effectifs avec 1 258 enfants inscrits dans les écoles primaires et maternelles contre 1 292 l’an dernier. L’école maternelle Marie-Curie au Blanc-Four s’est refait une beauté pendant les grandes vacances. Aux Chats-Huants, l’ensemble scolaire Brel-Picasso est désormais regroupé sous une seule entité administrative et sera dirigé par madame Corinne Girard à qui il souhaite la bienvenue.

® était au milieu des bénévoles roncquois lors du forum organisé à La Source début septembre. Vingt-huit associations étaient présentes pour enfin reprendre contact avec leurs adhérents et les Roncquois après la suspension de leurs activités. Vingt-huit associations sur plus de quatre-vingts, ce n’est pas beaucoup, mais ce sont les plus vaillantes et à ce titre, elles doivent être encouragées et soutenues. N’hésitez pas à les rejoindre car nous avons tous besoin de lien social pendant cette période inédite.

--------------------------------------------

Monsieur Roncq, le confinement et… Melba

 Monsieur Roncq a eu la chance de pouvoir partager virtuellement le confinement avec… mais je vous laisse le découvrir en lisant le texte ci-dessous…

Image19.jpg Bonjour, je m’appelle Melba. Cela fait trois ans et demi que je partage le quotidien de la famille qui m’a adoptée. Au début, j’ai eu du mal à comprendre leur rythme de vie effréné. Entre les horaires de travail décalés de David, mon maître, et ceux de bureau d’Élise, ma maîtresse, les allées et venues des enfants entre l’école, le collège, les entraînements de natation, les copains qui viennent squatter le canapé du salon ou les manettes des jeux vidéo… il y a toujours du mouvement dans la maison. Sauf depuis mi-mars, où tout a changé.

 Soudain tout s’est arrêté !

 Depuis, ma vie de chat est complètement chamboulée : j’avais l’habitude de faire ma première sieste du matin sur le grand lit à l’étage, ma seconde sieste de la matinée sur le canapé, puis une collation dans la cuisine, un peu de sport sur la table de la salle à manger avant d’attaquer mes siestes de l’après-midi. Mais, depuis que mes humains sont confinés chez moi, ils sont tout le temps partout ! Élise s’enferme dans sa chambre pour télétravailler et parle avec ses collègues à distance en utilisant un vocabulaire que je ne comprends pas («grand angle», «flux», «PES-budget», «RPA», etc.). Ça a l’air important, je la laisse tranquille.

  Un prof polyvalent…

 En bas, ce n’est guère plus calme : David a apparemment changé de métier. Le voilà devenu professeur polyvalent d’une classe à domicile pour double niveau (CM1 et cinquième). Là aussi, des mots étranges font leur apparition («parallélogramme», «sulfate de cuivre anhydre», «quotient de la division », «épithète»). Je ne sais pas qui est ce fameux «ENT1», mais je n’aimerais pas être à sa place quand j’entends les flots d’injures qui déferlent régulièrement à son encontre. J’ai également de la compassion pour ma copine l’imprimante, elle tourne à plein régime. Je me demande même si des produits dopants ne vont pas être nécessaires en plus de sa dose d’encre habituelle ! J’essaie de la détendre quand elle a un peu de répit en venant ronronner sur son capot. Autre sujet de tension qui est apparu : le ravitaillement. D’après ce que je comprends, c’est devenu compliqué, voire dangereux, de faire les courses. Ça m’inquiète un peu pour mes croquettes. Déjà que ma litière n’est plus la même, il faudrait voir à arrêter de faire n’importe quoi ! Du coup, j’ai voulu apporter ma contribution à l’effort collectif et j’ai repris mes activités de chasse aux moineaux. Je leur en ai d’ailleurs ramené un bien dodu encore tout chaud sur le tapis de l’entrée, j’étais super fière ! Mais leur réaction n’a pas été à la hauteur de mes espérances… Tant pis, le prochain, je le garderai pour moi, ils ne savent pas ce qu’ils ratent.

Photo MELBA - 2.jpg

 Une petite sortie…

 Il y a quelques jours, je me suis offert une balade dans l’espace vert derrière la maison car j’avais besoin de prendre l’air face au comportement de plus en plus étrange de ma famille : ils ont carrément bougé les meubles du salon pour gesticuler devant la télé. Lors de ma sortie, j’ai rencontré mon pote Guizmo et j’ai partagé avec lui mes inquiétudes à propos de mes bipèdes : chez lui aussi c’est le bazar. Il m’a expliqué que ma famille faisait certainement du sport en regardant une vidéo YouTube, selon lui pour éviter de devenir trop gros. Je ne comprends pas ce qu’il y a de mal à avoir un peu d’embonpoint, ça donne plus de surface à câliner… Bref ! Je suis rentrée chez moi et je les ai retrouvés en sueur mais apparemment plus détendus. Hier, l’annonce est tombée : le confinement est prolongé. Mes maîtres ne pourront donc pas partir en vacances en avril comme prévu. Ils sont un peu déçus mais relativisent la gravité de la situation autour d’une bonne bière. Et moi, je me réjouis de ne pas devoir aller à la pension pendant ce temps ! Certes, je vais devoir les supporter à la maison encore quelques semaines, mais il faut voir le bon côté des choses : ma gamelle de croquettes se remplit dès que je miaule et j’ai des caresses à volonté.

Melba

 (1)  Environnement numérique de travail.

--------------------------------------------

Monsieur Roncq - N° 197 - Juin 2020 :

® était présent le 1er mars au spectacle dansant «Cabaret» de l’association Éole à La Source. Des chorégraphies agrémentées de sketches et de chants ont permis aux deux cents spectateurs de passer une bonne après-midi… la dernière avant la période de confinement !

® s’est rendu compte que toute la vie associative roncquoise s’était subitement arrêtée à la suite de la crise sanitaire. Concert de printemps annulé en mars pour l’Harmonie du Blanc Four ainsi que celui de la Philharmonie qui était prévu début avril ! Entraînements sportifs, répétitions musicales, activités culturelles, tout est suspendu. Du jamais vu à Roncq !

® s’est tenu informé du déplacement au Mali, en janvier dernier, de trois membres de l’association Roncq-Sélinkégny qui a permis de reprendre contact avec la réalité sur le terrain. Les problèmes d’éducation continuent de persister malgré l’apport des Roncquois pour construire, rénover et équiper les bâtiments scolaires. La population locale doit prendre des initiatives sans toujours attendre des aides extérieures. Comme l’a rappelé la présidente : «On peut vous aider à vous mettre debout, mais pas marcher à votre place.»

® a rempli son devoir de citoyen en allant voter aux élections municipales. Seuls 32 % des Roncquois se sont déplacés. On peut comprendre les électeurs inquiets qui se sont abstenus en raison de la crise sanitaire. Le résultat de ces élections en a donc été altéré. Néanmoins il félicite tous les élus, majorité comme opposition, qui auront à cœur de gérer notre bonne ville de Roncq pour le bien commun de ses administrés.

® a appliqué immédiatement les «gestes barrières» pour éradiquer la propagation du coronavirus. Il a cherché, pendant longtemps, du gel hydroalcoolique ainsi que des masques : une pénurie incompréhensible dans un grand pays comme la France… Il a par contre été déboussolé par les explications contradictoires d’éminents spécialistes et docteurs qui interviennent à longueur de journée sur les plateaux des chaînes d’informations en continu. On ne sait plus à quel saint se vouer !

® a apprécié, pendant le confinement, les initiatives des Restos du Cœur et des équipes Saint Vincent de Paul, ces dernières ayant même mis en place, en partenariat avec la supérette Proxi, des bons d’achat pour venir en aide à quarante-cinq familles. Les bénévoles se sont aussi mobilisés pour contacter par téléphone les personnes âgées isolées.

® a rempli soigneusement son attestation de sortie pour faire ses courses dans les magasins de proximité. Il a une pensée pour les commerçants et artisans qui ont dû fermer du jour au lendemain. Il espère que tout redémarrera prochainement et que l’économie locale ne souffrira pas trop de ce coup d’arrêt brutal.

® a rencontré Carole Brutin a son retour de Thaïlande, où elle est restée bloquée avec son compagnon pendant deux mois en raison de la crise sanitaire. Ils sont enfin rentrés à Roncq le 10 avril après bien des péripéties, entre vols d’avions annulés, trains et enfin un retour au bercail en taxi en passant par la Belgique. Ils ne sont pas près de repartir de sitôt !

® a salué la décision courageuse du personnel de l’Ehpad La Colombe, qui s’est volontairement confiné avec les résidents afin d’empêcher que le coronavirus ne s’introduise dans la résidence. Bravo à tous !

® a enfin pu se rendre, fin avril, au cimetière pour se recueillir et entretenir les tombes de ses parents et grands-parents. La décision d’interdire l’accès aux cimetières pendant la période de confinement reste incompréhensible à son niveau.

® a appris le décès de Jacques Courtray, le dévoué animateur de « Roncq en Marche » le 4 avril dernier et celui, début mai, d’Emile Bizouarne, l’ancien président du club de Twirling. Figures locales de la vie associative roncquoise, Jacques avait créé la section marche de l’Union des Familles dès 1985 et Emile a animé, pendant plus de 60 ans, les accordéonistes, les majorettes et le club sportif de twirling. Il présente aux deux familles ses sincères condoléances.

Image20.jpg Jean-Louis Beauventre nous a quittés

Monsieur Roncq s’associe à la douleur de la famille de Jean-Louis Beauventre, décédé le 12 mai dernier à l’âge de 74 ans. Homme d’engagement et de dévouement, ancien adjoint au maire et trésorier de Saint-Vincent-de-Paul, il était également investi dans l’accueil de la petite enfance.

 

                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 196 - Avril 2020 :

Image20.jpg

® s’est rendu à la bourse aux collectionneurs, organisée par Roncq toutes collections, qui se tenait pour la première fois à La Source. Moins d’exposants cette année, faute de places. Bravo à Robert Dujardin, président et organisateur pour la dernière fois de cette manifestation très prisée par les visiteurs en quête de la pièce manquante à leur collection. Rendez-vous à l’année prochaine avec plus d’exposants !

® a rencontré Matthieu Courtens qui a été professeur d’éducation physique adaptée pendant cinq ans à la clinique Saint-Roch à Roncq. Il vient d’ouvrir une seconde salle de «sport-santé» à La Poterie au Blanc Four, où il accueille de plus en plus de personnes désirant soigner leurs problèmes de dos, mais pas seulement. Il leur apprend les gestes qu’il faut faire et ne pas faire avec des exercices physiques adaptés à chacun.

® au hasard de ses consultations sur internet, a découvert l’existence de deux nouveaux sites consacrés à Roncq. Il suffit de taper «Roncq» dans son explorateur internet, ou autrement sur Facebook, pour afficher une multitude d’informations sur notre commune et ses habitants qui n’hésitent pas à créer leurs propres blogs ou leur page personnelle pour parler de notre ville.

® était à la maison de retraite lors de la première «opération tiroir» qui consiste à déménager des résident(e)s de l’ancien bâtiment vers l’extension. Il y a rencontré Jeannine qui vient d’emménager dans une chambre toute neuve. Une modernisation qui se poursuit avec l’installation prochaine d’une salle de motricité et d’un pôle d’activités et de soins adaptés. Encore un peu de patience pour les résidents qui bénéficient de nombreuses animations avec la dynamique Blandine Thieffry et aussi de Réconfort et Sourire avec Josyane Depelchin, une présidente discrète mais efficace !

® a pris connaissance, au cours de l’assemblée générale, du bilan 2019 positif de la Jeanne-d’Arc. Christophe Benoît, son président, s’est réjoui du renouveau de l’association qui comporte une section volley-ball détente et bien entendu la fanfare avec vingt-huit musiciens.

® a pu arpenter le sentier du Pellegrin rénové. Après plus de trente ans d’évolution entre les anciennes courées et la rue de Lille au faubourg, le chantier se termine enfin avec l’aménagement de places de stationnement et une route d’accès enrobée pour les riverains. Que du bonheur !

® a visité à La Source l’exposition sur les «Fermes, d’hier et d’aujourd’hui», ce qui lui a permis de redécouvrir nos exploitations agricoles qui sont encore sept sur notre commune, contre soixante-dix en 1900 ! Rappelons que les fermes avaient fait l’objet de deux belles publications du Club roncquois d’histoire locale en 1985 et 1986, sous la houlette d’Hubert Ledoux, premier président du club.

® a accueilli le nouveau président de l’Association des pêcheurs à la ligne, François-Pierre Leduc, qui succède à David Vandeputte après sept ans de bons et loyaux services. Les passionnés roncquois de la «fine gaule» se sont retrouvés le 14 mars au parc Vansteenkiste lors de l’ouverture de la saison de pêche. Alors ça mord ?

® a relevé, parmi les bénévoles associatifs mis à l’honneur lors de la cérémonie annuelle des vœux, monsieur Sun Streng Som, président de l’association Solidarité Développement Cambodge. Il a reçu des mains de notre député, la médaille de l’Assemblée nationale pour son action prépondérante depuis quinze ans à l’éducation des jeunes Cambodgiens et la reconstruction d’écoles et équipements scolaires dans ce pays. Une distinction amplement méritée !

® a entendu l’appel des bénévoles de Saint-Vincent-de-Paul qui recherchent de nouvelles personnes pour les aider dans leur action auprès des plus démunis. Une aide à la manutention ou au transport des marchandises est particulièrement demandée. Il est important d’attirer de nouveaux membres pour continuer cette mission initiée en son temps par saint Vincent de Paul et Frédéric Ozanam. Pour tous renseignements : maison paroissiale Saint-Roch au Blanc Four – Tél. 03 20 46 31 96.

® va partager un moment de convivialité avec les Jardiniers roncquois lors de leur vingtième anniversaire au jardin de Raoul dans l’écrin de verdure du bois Leurent. Cette année, un programme d’activités riche avec notamment la collaboration avec de l’association Zéro Déchet autour du compost et aussi la création d’une «grainothèque», ainsi qu’une bibliothèque avec des ouvrages spécialisés autour du jardin et la taille des arbres fruitiers. Il ne reste plus qu’à profiter du printemps pour se lancer dans le jardinage !

® s’est joint aux membres de l’association Zéro Déchet pour apprendre les nouvelles pratiques pour protéger la planète. Des gestes simples, à la portée de tous, pour limiter le gaspillage ou encore des «repair café» où l’on peut faire réparer des appareils qui autrement finiraient à la poubelle ! Exemples à suivre…

® a pris connaissance, lors de l’assemblée générale de l’Amicale laïque du Blanc Four, des souhaits de l’association. La section sophrologie prend son envol autour des autres activités : stretching, pilates, loto, Semaine bleue, fête d’école… Les adhérents de l’activité scrabble souhaitent un déménagement de leur activité à la salle de la Marelle plutôt qu’à La Source pour plus de tranquillité. On les comprend.

® était présent lors de l’assemblée générale de la Philharmonie le 24 janvier 2020. Après les rapports moraux et financiers, les musiciens ont élu une nouvelle commission qui a porté Ludovic Deneuville à sa présidence. Il succède à David Lebrun qui était président depuis dix-huit ans. Il sera épaulé dans sa tâche par deux vice-présidents, Catherine Pieniezny et Gilles Carnin. Merci David d’avoir mené à bon port la Philharmonie qui fête cette année son centième anniversaire.

® a rencontré Marie-Pierre Pennel qui vient de céder la présidence de l’Harmonie du Blanc Four à deux nouveaux coprésidents : Loïc Broutin et Christophe Pennel ont pris la responsabilité de la phalange musicale. Il a fallu deux hommes pour remplacer une femme ! Bravo et merci Marie-Pierre pour ton action à la présidence de l’harmonie.

® a apprécié l’initiation au secourisme qui a été proposée aux enfants le mercredi à La Source. C’est Sébastien Hennart qui a prodigué les conseils aux enfants : comment stopper une hémorragie et réagir face aux brûlures. Les enfants ont expérimenté les premiers gestes de secours avec leurs camarades. Des livrets pédagogiques leur ont été remis. Une belle initiative à renouveler.

® était aux côtés des habitants de la rue de la Vieille-Cour, salle Catry, lorsque ceux-ci ont appris que leur rue allait faire l’objet de travaux jusqu’en août 2022 ! La chaussée, déjà ouverte à plusieurs reprises, le sera de nouveau pour l’assainissement et l’enfouissement des réseaux. C’est vrai qu’il faut être patient en matière de travaux mais pourquoi toujours procéder en plusieurs fois avec de multiples ouvertures de chaussée ?

® a accompagné le jeune Eli à son stage de tennis de table à l’ULJAP pendant les vacances de février. Le club, qui a organisé avec trente bénévoles la 3e édition du tournoi «Réactif internationaux jeunes», a vu son équipe terminer en 13e position, mais elle s’est bien battue !

® est souvent resté au chaud chez lui pendant les tempêtes successives qui se sont abattues au cours de l’hiver sur notre région. Après les tempêtes Ciara et Inès, c’est Dennis qui a mis à mal notre environnement. Arbres couchés sur la voie piétonne de la boucle des deux clochers et au cimetière de Roncq centre, des pierres tombales, qui dataient pourtant de plus de soixante ans, ont été renversées au carré n° 12. Vivement le printemps !

® a appris le décès d’André Varlet le 20 février 2020 à l’âge de 77 ans. Bien connu des Roncquois, il avait été le principal du collège Paul-Éluard, ainsi qu’adjoint au maire au poste de l’éducation et de la jeunesse jusqu’en 2014. Il s’était toujours opposé à la fermeture de l’école du centre-ville Louis-Pergaud. Un homme de conviction apprécié de toute la population roncquoise. Il présente à sa famille ses sincères condoléances.

                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 195 - Février 2020 :

® était, sous une pluie battante, au côté des musiciens de La Philharmonie le 11 novembre pour commémorer au cimetière l’anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Après la sonnerie aux morts, les musiciens se sont retrouvés salle Catry pour la cérémonie de remise de médailles et les résultats du concours de l’Union nationale des combattants aux élèves de CM2, qui permet de transmettre le devoir de mémoire aux jeunes générations !

®  n’a pas manqué le concert «Johnny Story» en novembre à La Source. Un grand moment musical qui lui a permis de retrouver les meilleurs standards de Johnny Halliday disparu en décembre 2017. Nostalgie quand tu nous tiens…

® était présent le 12 novembre avec de nombreux Roncquois à La Source pour retrouver le «parlache» d’autrefois. Organisé par les Veillées patoisantes de Tourcoing, le public a été conquis en retrouvant des textes en patois picard de Simons et d’autres auteurs qui ont fait le patrimoine culturel de notre région autour d’une «goutt’d jus» !

® s’est glissé au milieu des responsables associatifs, lors du cocktail organisé par la mairie, pour les remercier de leur dévouement. Une bonne occasion également pour lui de découvrir l’équipement culturel de La Source.

® a remarqué la plantation, près de la chapelle Notre-Dame-des-Champs, d’un tulipier de Virginie. Un arbre, dont la longévité peut atteindre 500 ans, a été planté pour symboliser les 120 naissances enregistrées sur la commune en 2018-2019. Une belle initiative à renouveler chaque année.

® a apprécié le don à l’association Saint-Vincent-de-Paul effectué par la section Marche Nordique du JAR. À chaque inscription, un euro était collecté lors de la «Nuit étoilée» organisée mi-octobre. Jean-Michel Pouilly, vice-président du JAR, a remis à Michel Gabert, président de Saint-Vincent-de-Paul, un chèque de 400 euros. Un montant qui permettra d’aider les plus démunis. Merci pour eux.

® a rencontré Éric Taquet, déficient visuel et bénéficiaire d’une canne blanche électronique de dernière génération. Après une formation par Emily Le Cunff, membre des chiens guides d’aveugles, cet informaticien en retraite a repris goût à l’envie de sortir seul dans la rue. Avec des faisceaux infrarouges et le laser, la canne électronique permet d’anticiper les obstacles. Une prouesse technologique qui ne demande qu’à être mieux connue de tous les malvoyants.

® a été conquis par la Philharmonie lors du concert «Capital Terre» organisé par la phalange musicale dans la salle de l’Atrium de La Source, le 24 novembre dernier. Dirigés par Francis Billet, et sur des textes de Catherine Pieniezny, Ludovic Deneuville et Régis Vanovermeir, les musiciens ont déployé des efforts d’imagination pour mettre en musique la protection de la nature. Le diaporama préparé par Dominique Dubois et la présentation du concert par Bernard Declercq ont été appréciés par un public de plus de 400 personnes. Un beau succès à renouveler pour la Philharmonie qui fêtera en 2020 son centenaire !

® a découvert par obligation… la nouvelle maison médicale qui vient d’emménager au cœur du centre Actival. Vingt-deux praticiens, du généraliste aux professions paramédicales, sont regroupés dans un espace accessible et avec de nombreuses possibilités de parking. Seul petit bémol, l’accès via une halle bruyante d’entreprises, mais on ne peut pas tout avoir…

® n’a pas hésité à faire quelques achats dans la nouvelle supérette du quartier du Blanc-Four. Une ouverture appréciée par les riverains qui attendaient ce commerce depuis plus de dix ans. Anne-Sophie Gaugue et Xavier Vasseur, propriétaires du Proxi Super, veulent surtout être proches des gens. Une nouvelle page du commerce de proximité s’est enfin ouverte au Blanc-Four en attendant la venue d’un boulanger !

® était début décembre sous la protection des filets de sécurité dans l’église Saint-Roch pour écouter l’audition de Sainte-Cécile de l’Harmonie du Blanc-Four sous la direction, pour la dernière fois, de François-Xavier Pennel. La phalange musicale sera désormais dirigée en 2020 par Frédéric Baert. Pierre Pennel est lui nommé directeur adjoint. Merci François-Xavier pour toutes ces belles années à la direction de l’harmonie !

® a appris qu’une baisse des effectifs de la police nationale sur le secteur de Roncq-Linselles était constatée. En effet, sur quinze ans, la division de Tourcoing dont dépend Roncq a perdu 44 agents. Les maires respectifs de Roncq et Linselles sont intervenus en haut lieu pour demander des effectifs supplémentaires pour assurer la sécurité de nos concitoyens et de leurs biens. On a en effet constaté une recrudescence des vols dans des maisons d’habitation au cours du dernier trimestre 2019. Affaire à suivre.

® toujours en décembre, a été étonné d’apprendre la suppression de deux postes de professeurs à l’École municipale de musique. Ces suppressions s’ajoutent à la fermeture déjà constatée précédemment des classes de trombone, tuba, basson et percussions. Dans ces conditions particulières, comment assurer la pérennité des harmonies locales ?

® a chaussé ses baskets pour participer à la 16e édition du cross du bois Leurent le 6 décembre dernier. Les conditions météo difficiles n’ont pas découragé les concurrents inscrits dans les différents parcours. Prochain rendez-vous le dimanche 5 avril avec le semi-marathon de Chocmod qui est qualificatif pour les championnats de France. À vos entraînements pour réussir ce nouveau challenge !

® s’est rendu dans les nouveaux locaux de l’ADAR qui vient d’emménager au 371 A, rue de Lille. Présente depuis une trentaine d’années sur Roncq, l’ADAR vient en aide aux retraités ce qui permet aux personnes fragilisées de rester à leur domicile. Mais l’ADAR connaît des difficultés pour recruter du personnel qualifié pour ce métier noble, malheureusement pas reconnu à sa juste valeur. Sur le secteur de Roncq-Linselles 455 personnes sont aidées par 59 salariés. Bravo !

® remarque souvent des autobus garés devant la ferme des Quatre-Vents, carrière Madame-de-Flandre. Normal direz-vous puisque la ferme de Caroline Delepierre-Piat a transformé son établissement en ferme pédagogique qui accueille de nombreux scolaires de la commune, mais pas seulement. Le métier d’agriculteur n’est plus le même qu’auparavant et la diversification est devenue nécessaire pour la survie des exploitations agricoles. On ne peut qu’encourager Caroline et son mari dans cette voie !

® a accompagné les enfants de l’école Saint-François pour assister au concert-spectacle de Noël à La Source. Sur le thème des émotions les élèves, encadrés par Tatiana Leclercq dumiste de l’école de musique, ont chanté et mimé Noël. Un spectacle qui est l’aboutissement du projet choral de l’école Saint-François comme l’a souligné Samuel Leroy, directeur de l’établissement catholique.

 Régis Vanovermeir nous a quittés

Image14.jpg

Régis Vanovermeir, ici en compagnie de l'Abbé Joseph Hériveaux

Nous avons appris avec beaucoup de tristesse le décès, le 29 décembre 2019, de Régis Vanovermeir à l’île de La Réunion où il résidait depuis son départ fin juin 2012. Tubiste de formation, il a dirigé la Philharmonie durant quinze ans de 1997 à 2012 avant de suivre son épouse Chantal sur l’île de La Réunion où elle venait d’obtenir sa mutation professionnelle. Premier directeur de l’École de musique de Roncq qu’il a créée, il n’a eu de cesse de promouvoir la musique sous toutes ces formes. D’une culture musicale immense, il a organisé tant avec la Philharmonie qu’avec l’École de musique, des concerts mémorables. Il était un homme de respect des convictions de chacun et il entretenait une réelle complicité avec les abbés Carrez, Leblanc et Hériveaux lors de l’organisation des concerts dans les églises. Nous présentons toutes nos  condoléances à sa famille.

                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 194 - Décembre 2019 :

® a fait le tour des établissements scolaires lors de la rentrée et constaté une petite baisse des effectifs avec 1 292 enfants inscrits dans les écoles primaires et maternelles contre 1312 l’an dernier. Une fermeture de classe est enregistrée à l’école Pablo-Néruda. Le collège Paul-Éluard a vu quant à lui ses façades rénovées. Il en avait bien besoin !

® s’est promené dans le parc de l’ex-centre social Alphonse-Loeul au Blanc-Four aujourd’hui fermé. Rien n’est encore défini pour ce lieu emblématique qui a accueilli dans le passé de nombreuses activités associatives, aujourd’hui transférées à la salle de la Marelle. Il en est de même pour les anciens ateliers de la gare, victime d’un incendie il y a quelques années, et qui feront, sans nul doute, l’objet d’un nouvel aménagement immobilier. Dossier à suivre…

®  a appris l’incendie qui s’est déclaré au restaurant Le Bar à Becq’ter dans la nuit du 8 au 9 septembre dernier, pas de victimes heureusement, mais des dégâts importants. La cuisine est dévastée et le restaurant est fermé. Les travaux de réparations sont d’ores et déjà en cours ce qui devrait permettre à ce sympathique restaurant, très prisé par les salariés des entreprises du secteur, de rouvrir prochainement.

® a rencontré Domitille Widmaier responsable de la nouvelle antenne de la «Bouquinerie du Sart» qui s’est installée voici quelques semaines dans la galerie marchande du centre commercial. Livres et DVD de récupération sont proposés pour une somme modique ce qui a permis de créer quelques emplois solidaires. Une belle initiative qui permet à des personnes en situation de précarité de rebondir et d’accéder à une situation stable.

®  a suivi de près les résultats de la coupe de France des fleuristes début octobre. En effet Kévin Brandt de l’Escapade florale, rue de Lille, était parmi les dix finalistes de cette compétition de prestige. Kévin a décroché la quatrième place sur dix. Une victoire lui aurait permis d’arriver en finale du concours du meilleur ouvrier de France, son rêve ultime ! N’hésitez pas à pénétrer dans son magasin, vous rencontrerez un fleuriste passionné par son métier.

® a participé en septembre dernier, avec Sandrine Varlet et quarante bénévoles, au week-end «zéro déchet» en arpentant la boucle des deux clochers et la rue de Lille. Le but est bien sûr de ramasser les déchets et détritus mais aussi de faire prendre conscience aux familles qu’il faut diminuer les déchets quotidiens. Pour sa part il n’hésite pas à ramasser quotidiennement les bouteilles et autres papiers abandonnés dans les caniveaux !

® s’est rendu, comme chaque année aux portes ouvertes des chiens guides d’aveugles du centre Paul Corteville qui permettent de recruter de nouvelles familles d’accueil. Il y a rencontré Alice, qui, avec canne blanche et yeux bandés, a marché pendant deux minutes sur le parcours dédié, une expérience surprenante qui lui a permis de mieux se rendre compte de l’handicap de la déficience visuelle.

®  a encouragé les élèves des établissements scolaires de la ville qui ont participé aux différents cross de rentrée. C’est le collège Saint-Thomas qui a ouvert les compétitions suivi la semaine suivante par le collège Paul Éluard. Les CM1 et CM2 des écoles publiques et privées s’étaient quant à eux donné rendez-vous pour un cross solidaire au profit de l’association Sakado. À l’issue de la course des sacs à dos remplis de kits hygiène ont été remis à l’association pour le Samu social. Une belle initiative à renouveler !

®  a appris qu’il y avait des zones humides à Roncq et ce malgré l’épisode de sécheresse que nous avons connu au cours de l’été… En effet, lors du projet de construction de logements rue de la Latte sur l’ex-propriété Charlet, cet espace est répertorié en tant que zone humide et le promoteur immobilier est tenu de par la loi d’en tenir compte dans son projet d’aménagement. Pour ce faire, l’obligation légale de conserver cette parcelle de zone humide sera transférée, à titre compensatoire, au parc Vansteenkiste ce qui obligera de déplacer les jeux pour enfants. Dossier à suivre dans les prochains mois.

®  a salué l’initiative de Thomas Catteau, ce jeune roncquois travaillant à l’Alliance française de Garoua au Cameroun, qui a sollicité le club de tennis de table ULJAP pour obtenir des dons de matériels. C’est ainsi que vingt kilos de matériel de tennis, raquettes, balles, filets… sont partis au Cameroun. De quoi donner aux jeunes Camerounais le goût de la compétition ! Bravo l’ULJAP !

® a enfilé son maillot de bain lors de la cinquième nuit des piscines en octobre dernier. Il a effectué quelques brasses en compagnie d’un public nombreux encadré par le service des sports de la ville sous la responsabilité de Johan Vander-Elstrate.

®  a parcouru les expositions «Missions Apollo» et «Raoul de Godewarsvelde » dans le hall d’accueil de la Source, la nouvelle entité culturelle. Des expositions très accessibles et qui ont permis au public de la bibliothèque, mais pas seulement, de découvrir des mondes aussi différents que la conquête spatiale et le personnage régional Raoul de Godewarsvelde, un artiste emblématique et populaire de la région.

® a rejoint les Artistes Roncquois lors de leurs portes ouvertes organisées pour la première fois à La Source. Les œuvres éclectiques exposées faisaient la part belle aux différents supports, allant des métaux en feuille aux céramiques en passant par les tableaux et photos. Chaque artiste est un passionné en puissance qui n’hésite pas à se confronter au public, ce qui est déjà un beau challenge !

® n’était pas présent, et pour cause, aux ateliers pour enfants organisés lors de la sixième «Nuit des bibliothèques» à La Source. Les plus petits se sont retrouvés autour du projet «Attrapes-rêves» qui a rencontré un grand succès. Nul doute que les enfants se sont endormis le soir la tête dans les étoiles…

® était au départ de la «Nuit étoilée» organisée par le Jogging Aventure Roncquoise mi-octobre. Une organisation parfaite a permis aux 250 coureurs de prendre part à un itinéraire découverte semé de jeux. Deux parcours de 5 ou 8 kilomètres étaient proposés avec un départ à 19h sous la Lune et le retour sous les étoiles pour déguster une soupe du pays. Pour chaque inscription un euro était récolté au profit d’une œuvre caritative.

® était bien entendu présent au concert du 140e anniversaire de l’Harmonie du Blanc-Four qui a réuni près de 200 choristes autour des musiciens dans une église Saint-Roch pleine à craquer. Une Harmonie du Blanc-Four qui a retrouvé avec bonheur son «fief» de l’église Saint-Roch certes rouverte mais pour laquelle on espère une rénovation intérieure complète dans l’avenir.

® a visité l’exposition des jouets anciens et la collection impressionnante de Schtroumpfs aux Anciennes Écuries. Il y a retrouvé ses souvenirs d’enfance avec les jouets patiemment restaurés par Raymond Henry et les 1 000 Schtroumpfs de Dany Delbecque. Pour sa part il a toujours conservé chez lui son vieux camion Dinky Toys qu’il avait reçu en cadeau lors de la Saint-Nicolas dans les années soixante....

® était aux côtés des bourleux lors de la visite surprise de Franck Riester, ministre de la Culture, à Roncq. Invité par notre député, Franck Riester a pu s’initier au jeu de bourles au cours d’une leçon accélérée avant de visiter le nouveau centre culturel de La Source. Ce n’est pas tous les jours qu’un ministre joue à la bourle à Roncq !

® ne manque jamais de souligner les anniversaires de mariage de Roncquois qui ont ancré la fidélité dans leur couple. Comme René et Marie-Jeanne Rommelaere-Foucart réunis pour leurs noces de diamant pour soixante ans de mariage ! Un couple fidèle et qui a toujours pris soin de l’un et de l’autre. Il leur renouvelle ses plus cordiales félicitations et ses bons vœux.

® a apprécié fin octobre le premier concert de la Jeanne-d’Arc à La Source qui avait eu la bonne idée d’inviter le groupe de cors des Alpes, Alpcors du Hainaut. Un concert au cours duquel Gérard Stehlé a reçu de Laurent Liégois, président de la Fédération Nord des fanfares de France, la médaille d’honneur pour son engagement indéfectible envers sa société. Une récompense rare amplement méritée. Bravo Gérard ! Un exemple de fidélité qui devrait être suivi par tous !

                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 193 - Octobre 2019 :

® a apprécié l’initiative des élèves du lycée Marie-Noël de l’ensemble scolaire EIC de Tourcoing. Avec l’aide de Mylène Chavanel, coordinatrice pastorale, les élèves de terminale, option sciences médico-sociales, se sont mobilisés en faveur du village de Sélinkegny au Mali. Une belle initiative qui permettra de compléter le mobilier de l’école malienne. Brigitte Thibault, présidente de Roncq-Sélinkégny, est d’autre part intervenue dans la classe des grands à la maternelle Pauline Kergomard, pour raconter la vie des enfants africains dans leur village et à l’école. Les petits Roncquois ont découvert que les enfants étaient plus de 100 par classe et que leurs conditions de vie étaient bien différentes des leurs !

® n’a pas manqué le concert des élèves de CM1, CM2 et du collège réunis début mai pour la chorale de l’égalité. Sur le thème de l’apprentissage de la citoyenneté, 200 élèves ont chanté à l’unisson Liberté, Égalité et Fraternité. Une fraternité qui se doit d’être mise en oeuvre dans la vie de tous les jours.

®  a rencontré Alexandre Mazurier, l’entraîneur du club de judo roncquois qui affiche de très bons résultats sportifs. Le club, qui réunit le chiffre record de 120 licenciés, a vu quatre judokas sélectionnés pour un championnat national cette année, avec notamment Farah Touchi, Capucine Baudin, Jules Joly et Nahel Kherzane. Bravo à Alexandre qui a réussi à motiver ces pépites de judoka !

® a parcouru début mai le Salon des créateurs à la salle de la Marelle au Blanc-Four. A l’initiative de Muriel Logie, ce salon faisait la part belle aux produits 100 % fait main et dont la vente permet de financer des séances de sophrologie aux enfants atteints de cancers et suivis au centre Oscar-Lambret. Grâce à son équipe de 25 bénévoles, Les Fées de Fanette apportent ainsi un peu de soulagement aux enfants malades.

®  était auprès des nouveaux Roncquois lors de la réception organisée par les élus à leur intention. Une initiative qui permet à ces nouveaux habitants de découvrir la ville avec ses équipements sportifs et culturels ainsi que le monde associatif de la commune. Par le biais de notre journal paroissial, ils pourront aussi faire connaissance avec la vie de la paroisse. Bienvenue chez nous !

®  a rencontré début juin Hubert Morent en tenue de chevalier lors de la leçon d’histoire qu’il a prodiguée aux enfants à la bibliothèque municipale. Avec une courte vidéo et en costume d’époque, il a présenté les armes médiévales ainsi qu’une armure grandeur nature ! Une leçon d’histoire très appréciée des enfants grâce à la passion du narrateur.

®  n’a pas du tout apprécié les dégradations qui ont été commises début juin à l’espace canin du bois Leurent, arbres à terre, clôture arrachée. Des individus se sont déchaînés sur cet endroit inauguré récemment. Un manque de civisme et de respect de l’espace public que l’on constate malheureusement tous les jours dans les rues roncquoises. N’hésitons pas à ramasser bouteilles et papiers lors de nos pérégrinations, la ville serait ainsi plus propre !

®  s’est joint à la protestation des habitants de la rue du Dronckaert qui soulignent la vitesse excessive sur cet axe routier très fréquenté. Il est vrai que certains automobilistes confondent cette route avec le circuit du Castellet. Interpellé par les riverains, le maire a tenu à rappeler que la vitesse est limitée à 50 km/h sur ce tronçon et il a lancé un appel au civisme des automobilistes. Dans le même temps toutes les classes de sixième se sont succédé salle Catry pour assister à une réunion d’information et de sensibilisation aux risques routiers. La sagesse des automobilistes viendra peut-être grâce à leurs enfants !

®  était aux côtés des résidents de la Colombe le 16 juin dernier pour profiter du concert offert par les musiciens de La Philharmonie. Dans le passé, et depuis plusieurs décennies, cette aubade était organisée le 1er mai. Elle se déroule maintenant en juin lors de la fête de la musique. Les résidents ont pu apprécier des airs de leur jeunesse avec la Javanaise ou Comme d’habitude.

®  n’a pas manqué en juin le concert cabaret du 140ème anniversaire de l’Harmonie du Blanc Four qui a réuni son fidèle public. Le prochain rendez-vous est fixé au 13 octobre, logiquement lors de la réouverture de l’église Saint-Roch, pour un concert musique et chorales à ne pas manquer !

®  a pris connaissance des nouveaux horaires de la bibliothèque municipale qui est désormais ouverte sept jours sur sept dans son nouvel écrin au nouveau centre culturel La Source. Elle rejoint ainsi l’artothèque dont les prêts d’œuvres d’art sont désormais gratuits. En espérant que les Roncquois n’hésiteront pas à faire quelques kilomètres à pied pour rejoindre ce nouveau site, même le dimanche !

® n’a pas rencontré la grande foule lors du Salon des associations mi-juin dernier. C’était pourtant l’occasion pour celles-ci de se faire connaître et de montrer leurs activités. Il faudraitpeut-être revoir la date et la publicité de ce rendez-vous afin de toucher le plus grand nombre de Roncquois.

® a suivi avec les parents d’élèves les rencontres sportives de la fin d’année scolaire. Olympiades à la piscine, triathlon et journées sportives ont permis aux écoliers de s’affronter dans des joutes amicales récompensées par des médailles. Bravo à tous !

® a participé fin juin à l’assemblée générale de l’Étoile Sportive Roncquoise qui est l’un des clubs sportifs les plus fréquentés de la commune avec plus de 500 licenciés. Anthony Moorthamer, responsable sportif du club, a fait un retour sur les excellents résultats de l’équipe première. L’équipe féminine n’est pas en reste avec l’obtention du label bronze de la FFF.

® était présent le 26 juin dernier lors de la remise des talents sportifs salle Jules-Gilles. Dix clubs ont été récompensés, et bénévoles, encadrants et coachs ont été mis à l’honneur. Au risque de faire des jaloux parmi tous ces sportifs méritants, citons la jeune Elyne Ruffelaere du club de l’USR gym qui est vice-championne départementale et interdépartementale à 8 ans ! Bravo !

® a interviewé la jeune flûtiste japonaise Mana Inoué. Élève au lycée EIC de Tourcoing pendant une année, elle avait souhaité continuer à pratiquer son instrument favori au sein d’une harmonie pendant cette année scolaire. Elle a ainsi participé régulièrement aux répétitions et concerts de La Philharmonie lors de la saison 2018-2019. Mana a été mis à l’honneur lors de la Fête de la musique par Ludovic Deneuville, vice-président. Elle est maintenant retournée au Japon avec dans ses bagages un livre sur notre belle région des Hauts-de-France. Les contacts ne sont pas rompus pour autant car des échanges par internet se poursuivent avec notamment sa copine Marie-Charlotte de la Philharmonie.

® s’est rendu au cinéma Gérard-Philipe rue Henri Barbusse avant la dernière séance et son transfert au nouvel ensemble culturel La Source, rue de Lille. On a tous des souvenirs de cette salle au charme suranné si chère aux Roncquois, et plus particulièrement lors des projections qui étaient organisées au début des années 1980 par le comité de gestion des écoles Saint-Joseph et Immaculée- Conception… Toute une époque !

® était bien entendu présent le 14 juillet lors de l’inauguration du nouveau pôle culturel, La Source. C’était la foule des grands jours pour découvrir ce nouvel écrin qui regroupe sous un même toit la bibliothèque, le cinéma Gérard-Philippe, des lieux de réunions pour les associations et une grande salle de spectacle polyvalente. Un équipement qui était attendu depuis plusieurs décennies.

® a pris connaissance des nouveaux tarifs de l’École municipale de musique qui ont été mis en place début septembre pour redynamiser les effectifs après une année en demi-teinte. Il espère que prochainement seront rouvertes les classes de basson, trombone et tuba, instruments indispensables pour la pérennité des harmonies locales.

® a appris le projet de création d’une piste cyclable rue Pasteur. Cette route de liaison entre le Blanc-Four et Linselles a connu trois morts et de multiples blessés au cours des dernières années. La vitesse excessive sur ce tronçon est souvent la cause d’accidents. Un projet qui prendra du temps mais qui sera le bienvenu !

                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 192 - Juin 2019 :

® a rencontré Alexandre Maret, 32 ans, qui a rejoint le petit monde des arbitres de la plus haute division française de basket après plus de vingt ans de fidélité au club roncquois. Il en a profité pour encourager les différentes équipes de basket de l’USR lors des «8 jours sous un panier» en février dernier salle Jules Gilles. C’était l’occasion pour les équipes du club des mini-poussins jusqu’aux cadets de rencontrer d’autres équipes des Hauts-de-France lors d’un tournoi quotidien. Un beau challenge !

® s’est intéressé au sort des nids d’hirondelles de l’ancienne école Pergaud rue de Lille qui va prochainement être démolie pour faire place à un ensemble résidentiel pour seniors. Dans le cadre de la biodiversité, ces nids vont être préservés et, pour certains, transférés dans d’autres lieux de la commune comme au commissariat central. En espérant que les hirondelles retrouvent le chemin de leurs nouveaux nids...

® ne manque jamais les différents concerts organisés par les phalanges musicales de la commune. En mars c’était l’ensemble Giocoso qui s’était associé à l’ensemble vocal Arpèges de Linselles et également l’Harmonie du Blanc Four qui avait eu la bonne idée d’inviter l’Harmonie municipale de Bondues. En mai c’était au tour de La Philharmonie de mettre en valeur ses jeunes talents au cours d’un concert qui leur était dédié. La Jeanne d’Arc n’était pas en reste non plus puisqu’elle avait invité l’harmonie de Quesnoy-sur-Deûle. Un foisonnement de concerts ! Bravo aux musiciens et à leurs chefs respectifs !

® a parcouru l’exposition du peintre Joël Cunin aux Anciennes Écuries. Diversité dans les oeuvres présentées pour ce peintre qui ne tient pas compte des modes du marché. Il se laisse porter par son inspiration du moment et tient avant tout à sa liberté de création en posant son regard sur le temps qui passe...

® a suivi les travaux d’extension des locaux du club de BMX au Blanc Four. Le garage, précédemment occupé par le club de foot, a été réaménagé par la municipalité. Des rangements et appareils de musculation sont venus compléter les aménagements qui permettront également d’organiser des séances de vidéos pour les membres du club et les parents. Une belle réalisation qui permettra le développement du club BMX.

® a retrouvé les membres de l’association Roncq-Sélinkégny lors de l’assemblée générale annuelle. La présidente, Brigitte Thibaut, a souligné que l’année écoulée était une année de transition. Le projet de déplacement d’une délégation de Roncquois à Sélinkégny a dû être annulé dans cette région du Mali. Le projet d’électrification a été repris par le Rotary Paris Lumière et permettra, à terme, d’améliorer la vie des habitants. Le seul but de l’association, qui fête cette année ses 30 ans d’existence, est «le bien-vivre à Sélinkégny» a souligné la présidente. Nous ne pouvons que les encourager à poursuivre dans cette voie !

® ne manque jamais de souligner les anniversaires de mariage de Roncquois qui ont ancré la fidélité dans leur couple. Comme Jean-Paul et Lily Van Audenhove-Masschelein pour leurs noces d’or et également Jean et Jeanne Ducoulombier-Espeels pour leurs noces de diamant. Leurs familles étaient réunies aux Anciennes Écuries avec enfants, petits-enfants et même arrière-petits-enfants ! Il leur renouvelle ses plus cordiales félicitations et ses bons vœux.

® a découvert au bois Leurent le nouvel espace canin de 7 200 mètres carrés entièrement dédié aux chiens qui pourront se promener en toute liberté sous la surveillance de leur maître. Cette réalisation répond à une demande bilatérale des propriétaires d’animaux et des promeneurs qui souhaitaient ne plus les avoir dans les pattes... Reste plus qu’à ramasser les crottes...

® a constaté que l’US Roncq Gym regagnait des adhérents après une année 2017 difficile et une année 2018 de transition. Lors de l’assemblée générale le président Thierry Cappelle a souligné que de plus en plus de jeunes s’investissent dans la vie du club. Dix équipes sont inscrites en compétition et seront peut-être qualifiées pour le Championnat de France. Des travaux de rénovation vont être prochainement réalisés par la municipalité dans la salle Boerio à hauteur de 87 000 euros.

® s’est rendu près du Centre de valorisation énergétique (CVE) où se déroulent les travaux de terrassement pour la réalisation d’une aire intercommunale pour les gens du voyage. Véritable serpent de mer depuis plus de vingt ans, cette aire permettra d’accueillir quarante-quatre emplacements avec toutes les commodités indispensables pour une vie décente des occupants.

® suit avec toujours beaucoup d’intérêt les activités du Club roncquois d’Histoire Locale. Après une année 2018 dédiée au centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale et l’impression d’un livret, le président Pierre Guillemand a précisé que l’année 2019 sera consacrée à faire vivre chaque mois le site Facebook en racontant l’histoire d’une famille roncquoise. Ce sera aussi le déménagement du club au nouveau pôle de ressources associatives et des contacts fructueux avec Philippe Marcaille, archiviste intercommunal.

® a encouragé les 990 coureurs qui ont participé aux 20e Foulées Nature organisées par le Jogging Aventure Roncquoise (JAR) début avril. Malgré une météo peu clémente (pluie et bourrasques de vent) les participants ont parcouru les différents quartiers de la commune. À l’arrivée, un tirage au sort a permis à un heureux gagnant de participer au prochain marathon d’Athènes le 10 novembre prochain !

® a rencontré le gymnaste roncquois Jordan Delvingt qui a intégré le prestigieux «Cirque du Soleil » actuellement en représentation à Paris. Ce Roncquois de 28 ans a rejoint la troupe il y a maintenant quatre ans, après avoir débuté la gymnastique au sein de l’USR. Il a ensuite fait des compétitions de haut niveau et rejoint le Cirque du Soleil en 2015 pour le spectacle inspiré du film Avatar. Un beau parcours pour ce Roncquois. Félicitations !

® s’est rendu mi-avril à la 7e édition de Rétro-Mécanic. Toujours un beau succès, malgré un temps capricieux, pour ce rassemblement de «vieilles bagnoles» qui ont fait les beaux jours des trente glorieuses. Il y a rencontré Claude Latargez, ce Roncquois féru des belles cylindrées autour de sa Rolls Royce Silver cloud. Pour sa part il préfère plus modestement la mythique 2 CV des années 1970...

® a suivi avec Marie Honoré l’entraînement d’Only, une petite chienne labrador au centre des chiens guides d’aveugles Paul Corteville. Après un passage à la gare Lille-Europe, non pas pour prendre le train, mais pour se familiariser avec les bruits des escalators, des roulettes des valises, la voix qui annonce les départs et arrivées, Only a retrouvé l’environnement plus serein de Roncq... Nul doute qu’elle sera dans quelques mois une bonne aide pour un malvoyant.

® a accompagné le samedi de Pâques les 1 200 enfants dans la chasse aux oeufs organisée par Chocmod, l’Union des familles, le Rotary et la municipalité. Sous un soleil très généreux, les enfants ont recherché, lors de trois séances de vingt minutes, les 15 000 chocolats cachés dans le parc de l’hôtel de ville. Hum... c’est bon le chocolat !

® a fêté avec les Artistes roncquois leur 30e anniversaire. Une exposition aux Anciennes Écuries a été exclusivement consacrée aux travaux des adhérents. Une profusion d’œuvres éclectiques a mis en valeur les différentes palettes des artistes roncquois qui se retrouveront début mai pour une «journée des arts» dans le parc public.

® a appris avec stupeur qu’un jeune collégien roncquois de 12 ans avait été agressé et blessé de deux coups de couteau fin avril à l’arrêt de bus situé boulevard de Flandres près des Chats-Huants. Le jeune garçon a été pris à partie par deux individus qui voulaient lui prendre son téléphone portable. Les pompiers de Bousbecque sont rapidement intervenus pour lui porter secours. Il a été transporté à l’hôpital Dron où, après intervention, ses jours ne sont pas en danger. Il serait souhaitable de mieux sécuriser cet arrêt de bus isolé dans la campagne.

® n’a pas manqué le 17 mai le concert hommage rendu à Stéphane Lebas disparu en décembre dernier. Ses amis musiciens, sa famille et ses amis ont rivalisé d’anecdotes pour ne pas oublier Stéphane, un dévoué compagnon que ce soit dans le milieu du football ou de l’école de musique.

                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 191 - Avril 2019 :

®  a rejoint l’association des Petits Frères des pauvres lors du repas de Noël organisé au chalet de la Pépinière pour les personnes âgées, isolées et souvent peu mobiles de la métropole. Un moment festif réussi grâce à la mobilisation des bénévoles et la générosité des donateurs. Les Petits Frères des pauvres ont fait partager un moment convivial et chaleureux à plus de 250 convives. Une belle initiative à renouveler l’année prochaine.

®  a retrouvé fin décembre 2018 Jean-Pierre et Josiane Quinchon-Dumortier aux Anciennes Écuries à l’occasion de leurs noces d’or. Ce couple de Roncquois a construit une belle famille de trois enfants et six petits-enfants ! Après une carrière dans le textile pour Jean-Pierre et dans les services municipaux pour Josiane, ils goûtent maintenant une retraite bien méritée. Une belle vie de cinquante ans de fidélité. Il leur renouvelle ses plus cordiales félicitations.

®  s’est informé sur les aménagements en cours au centre technique municipal où se construit le futur pôle de ressources associatives et culturelles. Seront regroupés dans ce lieu le cinéma Gérard Philipe, la bibliothèque, des salles de réunions pour les associations et une nouvelle salle polyvalente de 500 places. L’ouverture est prévue pour le 14 juillet prochain. Les Roncquois sont invités à trouver le nom de ce nouveau lieu de rencontres qui sera, sans nul doute, un lien entre le Centre-bourg et le Blanc Four.

®  a rencontré le Roncquois Lucas Leclercq avant son transfert dans un club de futsal au sud de l’Italie. Âgé de 19 ans, Lucas n’est pas un inconnu dans le monde du foot en salle. Il a en effet évolué dans de nombreux clubs locaux. Son papa Johann Leclercq ne cache pas sa fierté quant aux nombreuses sollicitations reçues par son fils. Lucas est au meilleur de sa forme et il devrait encore faire parler de lui dans les prochains mois.

®  a suivi la cérémonie des vœux du maire pour l’année 2019 au cours de laquelle il a été rappelé la volonté municipale de préserver les terres agricoles qui donnent à Roncq cet aspect, très apprécié par la population, de ville à la campagne. En effet, les nombreux programmes immobiliers en cours sur la commune pouvaient laisser craindre une réduction de la surface agricole. Ce ne sera pas le cas puisque les programmes de constructions sont réalisés sur d’anciennes friches industrielles.

®  n’a pas manqué de se rendre à la bourse aux collectionneurs organisée par Roncq Toutes Collections à la salle Stélandre, où se sont retrouvés cinquante exposants. Le succès était au rendez-vous pour les collectionneurs à la recherche de la pièce manquante. L’année prochaine, la bourse fêtera son vingtième anniversaire et se déroulera dans la nouvelle salle polyvalente au centre technique municipal.

®  a accompagné la classe de quatrième du collège Saint-Thomas lors de la visite de la manufacture Catry, rue des Frères Bonduel. Cette visite, préparée par les professeurs, a permis aux élèves de découvrir le monde professionnel dans le cadre de leur « Parcours avenir ». Éric Catry a pu ainsi leur démontrer le savoir faire traditionnel… un vrai travail d’orfèvre !

®  a encouragé ses concitoyens à signaler avec leur Smartphone les dégradations constatées en ville. L’application Tell my city, à laquelle la mairie est inscrite, permet à tous de faire remonter facilement aux services techniques municipaux les problèmes et incivilités de toute sorte qui ne manquent pas d’émailler la vie quotidienne. Bien sûr, il est préférable que chaque Roncquois commence par respecter le domaine public en ne jetant pas sur les trottoirs cannettes et autres détritus…

®  était présent à l’assemblée générale des Jardiniers roncquois. La présidente Arlette Creus s’est réjouie que l’intérêt pour le jardinage fasse un retour en force dans la mentalité des gens. Le secrétaire a présenté le programme pour les mois à venir avec l’échange de bonnes pratiques entre jardiniers mais aussi l’accueil des scolaires. Il souhaite étoffer l’équipe des bénévoles pour entretenir et maintenir la beauté du jardin de Raoul au bois Leurent. N’hésitez pas à les rejoindre.

®  a rencontré dernièrement Nina Muteba, directrice de la maison de retraite La Colombe. L’occasion pour faire le point sur les travaux d’extension en cours. Les premiers déménagements de résidents pourront se dérouler en septembre prochain, date à laquelle cinquante nouvelles chambres seront achevées. À terme, en 2021, la maison de retraite passera d’une capacité de 86 à 93 lits, dont 12 destinés aux malades Alzheimer.

®  est toujours intéressé de prendre des nouvelles de la batterie fanfare La Jeanne d’Arc. Lors de la dernière assemblée générale, il a été heureux d’apprendre la nouvelle vitalité de la société musicale qui est en plein renouveau grâce à sa nouvelle direction. La section volley, avec quatorze participants, continue ses entraînements et compétitions, l’occasion de rassembler sportifs et musiciens… un beau challenge !

®  a relevé avec satisfaction le bilan positif de l’année 2018 de l’association Saint-Vincent-de-Paul qui vient en aide aux plus démunis. Avec une équipe de 30 bénévoles, ce sont 72 foyers qui ont été aidés au cours de l’année écoulée. L’association propose une aide alimentaire et vestimentaire moyennant une modeste participation financière, mais accompagne aussi les personnes accueillies, comme le souligne le président Michel Gabert. De multiples actions qui viennent en complément des Restos du Cœur.

®  a parcouru l’exposition du peintre lillois Nicolaï aux Anciennes Écuries. Des peintures acryliques au style épuré ont permis aux visiteurs de découvrir le réalisme pop’art au travers de thèmes comme les animaux, l’antiquité ou le mobilier… Une très belle exposition agréable à regarder et qui en même temps nous interpelle.

®  est toujours sensible au développement culturel sur sa commune. Il a notamment pris connaissance du bilan 2018 très positif de l’association Roncq Culture qui a réuni près de 250 participants lors des sorties culturelles organisées par la structure. Pour 2019, un programme alléchant a été proposé. Rappelons que l’association tient une permanence tous les samedis de 10h à 11h30 au cinéma Gérard Philipe.

®  a appris de bonne source qu’un projet de village d’artisans devrait prochainement voir le jour dans le quartier du Blanc Four. Après la supérette Proxi, en cours de construction, c’est un ensemble de petits commerces de bouche, boulangerie, boucherie et primeur, qui devrait s’installer au Blanc Four. Une bonne nouvelle pour les habitants du quartier qui se désespéraient de l’absence de commerces de proximité.

®  a participé à l’assemblée générale de Roncq-Todmorden. Une première pour la nouvelle présidente, Albanne Delespierre, élue en 2018. Un hommage a été rendu à Rolande Corbet, présidente fondatrice de l’association décédée en novembre dernier. Les projets pour 2019 sont nombreux notamment l’échange sportif et culturel du groupe U14 de l’Étoile sportive Ronquoise qui séjournera à Todmorden en Angleterre du 15 au 20 avril prochains. De belles perspectives de rencontres pour lesquelles l’association recherche des familles « hôtes ».

®  a pris bonne note de la nouvelle appellation des parcs publics du Centre-bourg. Désormais, le parc des Anciennes Écuries s’appelle parc Henri-Desmettre et le parc de l’Hôtel-de-Ville, parc Yves-Croës. Une bonne idée pour rendre hommage à nos deux anciens maires décédés en 2018.

®  a découvert les trois nouveaux gîtes réalisés dans l’ancienne grange de la ferme de la rue de la vieille Cour par Ludivine Gilbert et son mari. Des gîtes qui devraient rapidement trouver une clientèle car il n’y a pas ce type d’offres sur Roncq.

®  a encouragé les deux jeunes roncquois de l’ULJAP, Prattana Ducoin et Maheidine Bella, lors des internationaux de tennis de table fin février. C’est huit délégations françaises et étrangères qui se sont affrontées dans une compétition de haut niveau réservée aux jeunes. Bravo à tous !

                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 190 - Février 2019 :

®  a rencontré Tom Becquart à son retour d’Hollywood où il est allé montrer ses talents de magicien lors du championnat mondial des arts et du spectacle. En demi-finale, ce Roncquois de 25 ans a été récompensé par une médaille d’or décerné par le jury pour sa magie digitale. Bravo l’artiste !

®  était présent le 11 novembre 2018 avec ses amis musiciens de La Philharmonie pour commémorer au cimetière de Roncq-centre le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Il a ensuite rejoint la salle Jules Gilles pour assister au spectacle «In Mémoriam» et féliciter les élèves de CM2 qui ont participé au concours organisé par l’Union nationale des combattants sur le thème «Mémoire vivante». Un bon moyen de transmettre la flamme du souvenir aux nouvelles générations.

®  A encouragé à la bourloire Saint-Louis, les deux équipes roncquoises disputant la finale d’un tournoi qui a réuni pas moins de cinquante-cinq équipes sur Tourcoing et environ. Bravo aux capitaines Fabrice Minne et Thomas Deleu.

®  a accompagné les enfants à la bibliothèque lors du cours d’histoire consacré aux héros oubliés de la Grande Guerre, à savoir les animaux. Au cours de cette animation, organisée par les bibliothécaires et Rose-Marie Buchet, conseillère municipale, les enfants ont découvert que les pigeons et les chiens ont aussi été des héros dans ce terrible conflit. L’histoire de Stubby, le chien le plus médaillé de la Grande Guerre, a captivé les enfants.

®  a parcouru en novembre dernier l’exposition de peinture de Claudy Gielczynski, aux Anciennes Écuries. Ce peintre humaniste se définit lui-même comme un peintre de l’esthétique tourné vers la souffrance des humains. Certaines de ses œuvres sont une réponse à l’actualité comme ces portraits des victimes de l’attentat du Bataclan.

®  était dans le parc des Anciennes Écuries lors de la plantation d’un cyprès chauve dans le cadre de la manifestation «Je grandis, tu grandis». Parmi la centaine d’enfants qui ont vu le jour en 2018, trente-cinq d’entre eux ont répondu présent et ont reçu un cadeau du maire. Une belle initiative pour ces jeunes enfants qui verront grandir cet arbre et qui apprendront ainsi à respecter la nature.

®  a pris connaissance du chantier de la voie verte de la métropole qui empruntera l’ancienne voie ferrée. Onze kilomètres de voie vont ainsi être aménagés sur les territoires de Tourcoing, Roncq et Halluin. Les rails de chemin de fer seront progressivement enlevés et la voie sera élargie à 3 mètres pour permettre le passage des poussettes, vélos et promeneurs. Une belle initiative dont Roncq avait été le précurseur en réalisant la «Boucle des deux clochers».

®  ne manque jamais de suivre les conseils prodigués par Sébastien Hennart, secouriste et formateur bénévole, qui a organisé une initiation au secourisme destinée à une dizaine d’enfants âgés de 9 à 10 ans. Quelques réflexes simples comme : quand appeler les secours ou connaître les numéros d’urgence. La prochaine séance de formation portera sur les «gestes qui sauvent». Un programme de formation bien adapté aux enfants et qui mérite d’être poursuivi.

®  était un téléspectateur comblé lors du dernier concert de La Philharmonie en l’église Saint-Piat sur le thème de l’histoire de la télévision des années cinquante à nos jours. Un spectacle concocté avec soin et imagination par Camille Billet, Elisa Duhin, Charles Sory et Florent Macker qui ont réussi le tour de force de résumer en vidéo plus de cinquante années de souvenirs télé, avec en appui les musiciens de la phalange placée sous la direction de Francis Billet et Baptiste Vandevoghel. Un grand moment culturel suivi par plus de cinq cents auditeurs conquis. On en redemande !

®  tient à son petit commerce qui permet à sa bonne ville de Roncq de garder son attrait, surtout pour les personnes les plus âgées qui ne peuvent se déplacer dans les grandes surfaces. Il se joint donc au vœu émis par le conseil municipal pour réguler et limiter les ouvertures des grandes surfaces notamment le dimanche matin.

®  a constaté une moindre participation au dernier cross organisé par le Jogging Aventure Roncquoise (JAR) au bois Leurent fin novembre. Grâce aux conditions idéales pour un cross, les participants ont été ravis de ce parcours très technique et avec toujours un excellent accueil réservé aux coureurs.

®  a encouragé Julie Flourest et Clément Six qui encadrent l’équipe de football féminine de l’Étoile Sportive Roncquoise et qui souhaitent l’étoffer avec de nouvelles recrues. Les entrainements ont lieu les lundis et mercredis au stade Joël Bats de 18h30 à 20h. N’hésitez pas à les rejoindre !

®  a participé à la réunion d’information sur le déploiement de la fibre sur notre commune. Les nombreux Roncquois présents n’ont pas hésité à poser des questions terre à terre comme la façon dont les câbles seront acheminés jusqu’à leur domicile mais aussi à l’intérieur de leur logement. Roncq devrait être complètement éligible au très haut débit d’ici à fin 2020.

®  a félicité Marie-Jeanne Destombes qui a été décorée le 30 novembre de l’insigne de chevalier dans l’ordre national du Mérite agricole. Dès 1956, Marie-Jeanne tiendra la ferme familiale avec Joseph son époux qui décèdera d’un infarctus en 1970. Elle continuera seule l’exploitation avec l’aide de voisins et de son frère Antoine jusqu’en 1989, moment où Marie-Jeanne doit quitter sa ferme qui laissera la place au CIT. Encore toutes ses félicitations pour cette décoration amplement méritée.

®  a pris le train du Père Noël lors des festivités de Noël organisées par la municipalité début décembre. Il a bravé la pluie pour parcourir le marché de Noël qui réunissait une cinquantaine d’exposants dont les associations caritatives comme la conférence Saint-Vincent-de-Paul ou encore l’association Roncq Sélinkégny. Les enfants n’ont pas été en reste avec les attractions rue des Arts : cracheurs de feu, robots géants et échassiers, et le show mapping laser sur la façade de la mairie. Le vendredi soir, un premier concert réunissait les élèves de l’école de musique et la chorale senior, et le samedi soir un concert avec les Gospel Church.

®  a été surpris d’apprendre qu’un joggeur avait été criblé de plombs début décembre sur un sentier de promenade au Blanc Four, pris pour cible par un chasseur qui l’avait confondu avec une bécasse ! Ce n’est pas la première fois que l’on constate que les chasseurs évoluent trop près des habitations et chemins de randonnée. La mairie a d’ailleurs pris en urgence un arrêté interdisant la chasse dans le secteur du Boulois et de la rue Jules Watteuw. Afin d’être bien vu, il ne peut que conseiller aux joggeurs de mettre un survêtement voyant et aux chasseurs de mettre des lunettes.

®  a parcouru l’exposition organisée par le Club d’histoire locale sur le thème de la vie quotidienne à Roncq en 1918, centenaire de l’armistice oblige. Il en a profité pour se procurer le dernier volume de Si Roncq m’était conté, consacré au journal de Félix Decottiginies écrit pendant les quatre années d’occupation. Les élèves des écoles primaires de la commune ont également découvert cette exposition au moyen d’un questionnaire leur présentant cette période difficile de l’occupation allemande.

®  a vu passer le 15 décembre dernier dans les rues de la ville la manifestation, réunissant plus de deux cents personnes, organisée par les professeurs, les élèves, les parents d’élèves, les musiciens et amis de l’école de musique pour, parmi d’autres revendications, permettre un accès pour tous à la culture en revenant à des frais d’inscriptions raisonnables.

 Image1.jpgStéphane Lebas nous a quittés

Stéphane Lebas est décédé le 13 décembre dernier des suites d’une courte maladie. De nombreux Roncquois connaissaient bien Stéphane tant il était dévoué à l’École municipale de musique de Roncq dans la préparation des concerts, déplacement du matériel et le secrétariat. L’équipe de rédaction présente toutes ses condoléances à sa famille.

 

                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 189 - Décembre 2018 :

® a profité des Journées du patrimoine pour aller redécouvrir les petites «maisons à l’otil» qui abritaient les métiers à tisser le lin le chanvre ou la laine à la fin du XIXe siècle. L’industrie textile était alors florissante à Roncq avec de grandes usines dont il ne reste à ce jour que la manufacture Catry, spécialisée dans les tapis de luxe et qui est malheureusement en difficulté financière. Une exposition sur l’industrie textile d’hier à aujourd’hui aux Anciennes Écuries a également permis aux visiteurs de replonger dans la mémoire ouvrière de Roncq.

® n’a pas hésité à prendre son panier à provisions pour aller à la cueillette des fruits et légumes d’automne avec Géraldine Capelle à la ferme du Vinage. Le potager est ouvert à tous et permet de proposer à la clientèle citadine des produits frais et sains. Venir à la cueillette, c’est aussi réapprendre le rythme des saisons et consommer les légumes du moment pour préparer une bonne soupe !

® suit avec toujours beaucoup d’intérêt les «créa-contes» organisés par la bibliothèque municipale à l’intention des enfants. Avec les animatrices Joanna et Ghislaine, les enfants confectionnent des objets avant d’assister à une séance de lecture. Le thème était en cette période de rentrée scolaire «l’école et la maîtresse»... tout un programme !

® a fêté les 30 ans du cinéma Gérard Philipe avec l’équipe des bénévoles et a visité pour l’occasion la salle de projection, qui lui a rappelé les temps héroïques du premier cinéma roncquois avec Robert Nollet dans les années trente. L’autre temps fort de cet anniversaire a consisté en la projection de petits films qui ont nécessité des centaines d’heures de tournage et de montage. Bravo à toute l’équipe de bénévoles qui verra, en 2019, le cinéma migrer vers le centre technique municipal à la Déviation.

® a apprécié l’initiative municipale qui encourage les Roncquois à rentrer leurs poubelles dans leur habitation au lieu de les laisser sur le trottoir et de gêner le passage des poussettes et fauteuils roulants. Bien entendu, ce n’est pas toujours évident pour les anciennes maisons type “1930” de rentrer ces conteneurs lorsque le couloir est étroit, mais avec un peu de bonne volonté on devrait y arriver. Encore des efforts à faire notamment dans la rue des Frères Bonduel !

® a été étonné d’apprendre que la lutte contre les déjections canines portait ses fruits à Roncq. Pour sa part, il n’a pas noté d’amélioration notable et souhaite que chaque Roncquois possesseur d’un chien prenne enfin conscience des problèmes qu’il occasionne. Des sachets sont à la disposition des propriétaires de chiens. À bon entendeur salut !

® n’a pas eu l’occasion de participer au premier tournoi de fléchettes qui s’est tenu fin septembre en la salle Catry. Cette nouvelle association, créée en avril 2017 et dont le siège se situe au New’s Pub au Blanc Four, est présidée par Augusto Roma. Elle compte à ce jour dix adhérents et quarante licenciés. Tous les amateurs de fléchettes sont encouragés à rejoindre cette toute jeune association.

® a appris que dix enfants des Papillons blancs, atteints d’un handicap, pourront être scolarisés en l’école Jacques-Brel aux Chats Huants à partir du 5 novembre. Un bon moyen pour faciliter la socialisation et la scolarisation des enfants qui seront encadrés par un enseignant spécialisé et une personne de l’établissement médico-social.

® a, comme chaque année, participé aux journées portes ouvertes fin septembre aux chiens guides d’aveugles. Démonstration d’éducation, parcours d’agilité, atelier dans le noir ont permis au très nombreux public de toucher du doigt une petite partie du quotidien des personnes déficientes visuelles. Par contre, il n’a pas été surpris d’apprendre que de nombreux véhicules avaient été verbalisés car en stationnement gênant ou interdit, lors de ces journées portes ouvertes. Pour éviter cette déconvenue, les «bien voyants» auraient pu par exemple garer leur véhicule au parking de la gare tout proche, et marcher jusqu’au centre Corteville.

® a encouragé les élèves des huit classes du collège Saint-Thomas qui ont participé au cross début octobre avec un parcours de 1 300 mètres pour les 6e et 5e et de 1 750 mètres pour les 4e et 3e. Encadrés par le personnel du collège, les athlètes d’un jour ont aussi été encouragés tout au long du parcours par leurs parents et leurs camarades.

® ne manque jamais le cortège des Allumoirs qui a réuni cette année plus de quatre cents enfants et sept groupes de musique dont la vaillante batterie-fanfare roncquoise La Jeanne d’Arc, toujours fidèle au poste. Organisé par le comité des Allumoirs, les enfants ont tous été récompensés lors de la remise de friandises salle Catry.

® a parcouru l’exposition de peinture de Christian Chibout aux Anciennes Écuries. Un artiste à découvrir et qui avoue que sa peinture est en perpétuelle évolution. Il a présenté au cours de cette belle exposition ses œuvres abstraites comme figuratives toutes inspirées par ses voyages vécus ou qui restent à faire...

® a félicité Justine Mazurier au Judo Club de Roncq ainsi que Capucine Baudin, 14 ans, qui concourt en minime. Cette dernière participera prochainement à la Coupe de France grâce à sa médaille de bronze gagnée au Championnat des Hauts-de-France cadets. Encore toutes ses félicitations à ces sportives de hauts niveaux !

® a accompagné le maire et plongé la tête la première dans la piscine municipale lors de la «Nuit des piscines» organisée chaque année. Cette soirée s’est déroulée en deux temps, d’abord les familles, puis les ados sous l’œil attentif de Johan Vander-Elstrate, responsable du service des sports.

® a parcouru le Salon de la création organisé fin octobre salle Catry au profit de La Goutte d’EAU. Cette association recueille des fonds pour développer des projets de construction et du soutien scolaire au Burkina Faso. Une belle initiative qui mérite d’être soulignée.

® a, après avoir encouragé les collégiens de Saint-Thomas, soutenu les élèves des classes de CM1 et CM2 de toutes les écoles de la commune qui participaient au cross solidaire au stade Joël Bats au profit de l’association Ludopital. Les enfants ont joué le jeu et ramené de nombreux jouets destinés aux enfants hospitalisés dans les trente-cinq hôpitaux de la région. Bravo à tous pour cette belle course fraternelle !

® suit toujours avec beaucoup d’attention les conseils des Jardiniers roncquois qui viennent de terminer leur saison. Le petit jardin pédagogique de Raoul au bois Leurent sera nettoyé avant l’hiver et ils attendront le printemps pour recommencer leurs plantations. C’était aussi le temps de la formation et des échanges d’expériences potagères, comme le souligne le secrétaire Bernard Leroy, avec une période de sécheresse particulièrement longue au cours de l’été.

® n’a pas manqué la bourse aux jouets organisée chaque année par l’Union des familles. Chaque vendeur s’est engagé à donner un jouet de son stock qui sera revendu par Stéphanie Blondel au profit de l’association Petits Princes. Une belle initiative qui permet aux enfants malades de réaliser des rêves, comme se rendre à Disneyland ou de voir la tour Eiffel !

® a apprécié la nouvelle entrée de l’école Saint-François depuis le parc de l’hôtel de ville. Ce nouvel accès est doté d’un éclairage public et permettra aux enfants et à leurs parents de rejoindre leur école en toute sécurité. De ce fait, l’ancienne entrée par la rue de La Latte ne sera plus autorisée. Dans le même, temps toutes les allées des parcs publics sont en cours de rénovation. Il faut dire qu’elles en avaient bien besoin !

® Monsieur Roncq souhaite de belles fêtes de Noël à tous ses lecteurs !

                                                                                               

Monsieur Roncq - N° 188 - Octobre 2018 :

® a pris bonne note des nouveaux horaires de la bibliothèque municipale depuis début mai. Cette modification des horaires d’ouverture fait suite à la fréquentation en hausse de plus de 40 % en deux ans et permet ainsi aux nombreux Roncquois d’accéder plus facilement encore à leur bibliothèque favorite. Rose-Lyne et Ghislaine sont toujours là pour prodiguer des conseils éclairés dans les choix de lecture pour les adultes, les ados et les enfants.

® a comme chaque année arpenté la rue de Lille lors des traditionnelles puces de printemps. Le temps automnal n’a pas favorisé les chineurs d’autant qu’il y avait deux fois moins d’emplacements qu’avant 2016, compte tenu des mesures de sécurité. Organisés par le Comité des Allumoirs et l’Association Solidarité Cambodge, les bénévoles ont remis cela pour les puces du 23 septembre.

® a suivi les enfants de l’école maternelle Kergomard, dirigée par Laurence Varlet, dans leurs recherches des émotions. Une journée « défi émotions », organisée en mai dernier, était l’aboutissement d’une année de travail sur ce sujet. À partir de cinq livres, les élèves ont pu ainsi mieux appréhender ce thème et faciliter la transition parfois compliquée entre la grande section maternelle et le CP. Des jeux ont permis de mettre en valeur toutes les compétences des petits élèves très impliqués et soucieux de réussir… L’inquiétude était palpable. Le trac ? Une nouvelle émotion à découvrir !

 ® a participé en mai dernier au forum de la déficience visuelle et du bien- être organisé par les Chiens guides d’aveugles et l’association du Lions Club de Mouvaux. Un moyen pour que mal et non-voyants puissent prendre connaissance des dispositions existantes pour améliorer leur qualité de vie. Véronique Van Gansbeke, salariée de l’association des Chiens guides d’aveugles et malvoyante, était présente pour proposer les différentes solutions pour se sentir mieux et faire face au stress. Quand on ne voit pas ou plus, on développe d’autres sens qui demandent de la concentration. S’occuper de soi et se relaxer est très important pour gérer l’anxiété du quotidien. Une belle initiative à renouveler !

® a apprécié l’engagement d’une vingtaine de nouveaux Roncquois pour venir chercher leur carte d’électeur. Pour ces futurs nouveaux votants, ce fut un moment fort qui leur permettra de participer aux prochaines élections européennes en 2019 et municipales en 2020. Tous aux urnes pour que vive la démocratie !

® était présent, courant juin, en spectateur lors des séances découvertes du football féminin au stade Joël Bats. Depuis plusieurs semaines, l’ES Roncq a lancé une campagne pour faire découvrir le football à la gent féminine. Pas de niveau requis, que de la volonté pour casser les clichés et enfin ouvrir ce sport pour qu’il ne soit plus « un sport de mecs » ! Aux commandes de ces sessions découvertes : Julie Flourent, 25 ans, qui espère bien que plusieurs équipes féminines verront le jour en septembre.

® a retrouvé, le 9 juin dernier aux Anciennes Écuries, Audrey, son ancienne collègue du pupitre des clarinettes de la Philharmonie, lors des noces d’or de ses parents Martine et Bernard Stadler-Masquelier. Une vie de couple qui a débuté pour Bernard et Martine le 1er juin 1968 après s’être rencontrés au Colisée de Roubaix. Deux enfants, Audrey et Jeoffrey, et cinq petits-enfants sont venus égayer cette belle famille roncquoise. Encore toutes ses félicitations !

® a enfin revu l’hippopotame rose dans son étang du bois Leurent. Ce sympathique pachyderme, qui était absent depuis un an, avait disparu dans les ateliers municipaux pour s’offrir une cure de jouvence nécessaire après plusieurs années à barboter dans l’eau… Un symbole de l’amitié avec l’Afrique et plus particulièrement Sélinkégny, ville jumelée avec Roncq.

® a participé au tournage d’un film à gros succès au bois Leurent en profitant de la nouvelle pyramide de cordes pour hisser à son sommet le pavillon noir des pirates ! L’équipe de tournage du cinéma Gérard Philipe, sous la houlette d’Oliver Lesage et Paul Gourmez, prépare la réalisation de vingt courts-métrages pour fêter les 30 ans de la salle de cinéma roncquoise. Des bénévoles et techniciens sont ainsi devenus scénaristes, acteurs et même créateurs de costumes pour réaliser ces films qui seront mis en ligne sur le site Internet du cinéma lors de la grande journée anniversaire du 18 septembre.

® a appris le décès, à 90 ans, d’Yves Croës, maire de Roncq de 1971 à 1983, dans l’Ain où il résidait. Il avait exercé vingt-quatre années de mandats consécutifs en tant qu’adjoint puis maire de Roncq. Il fut le maire de l’époque de l’extension de la ville de Roncq avec la création des nouveaux quartiers du Lierre et des Chats Huants, mais a aussi vécu la période de fermeture des usines textiles et la disparition d’une population ouvrière en centre-ville. Nous présentons à sa famille nos sincères condoléances.

® a assisté à la démolition de l’ancienne usine Motte-Dewavrin qui fera place à la construction de 223 logements sur les 17 000 mètres carrés de terrains ainsi libérés. C’est un nouveau quartier qui verra progressivement le jour à partir de 2019. La filature avait été bâtie en 1903 et a fermé ses portes en 1983. Avec les opérations d’habitat qui se multiplient en centre-ville, c’est toute la commune de Roncq qui prendra un nouveau visage.

® n’a pas été surpris d’apprendre la dissolution du Brass Band de l’École municipale de musique sur Roncq et son transfert à Bondues. Constitué en association, il se nomme désormais le « Brass Band de la Lys ». La rentrée de l’école de musique en septembre s’est d’autre part effectuée en demi-teinte avec seulement douze professeurs présents, au lieu de vingt six précédemment, et une perte de près de cent cinquante élèves suite à la mise en place de la nouvelle tarification municipale. En espérant qu’il ne s’agit que d’une situation provisoire…

® a félicité Nicolas Morel lors de la remise de son diplôme correspondant à cent dons du sang. Nicolas s’est dit honoré de cette distinction. « Je donne régulièrement mon sang depuis mes 18 ans lorsque j’ai pris conscience de la nécessité de le faire et de participer à sauver des vies. » La présidente Laurence Lippert s’est d’ailleurs félicitée de la forte hausse des dons du sang avec cent vingt-huit donneurs dont treize nouveaux cette année. Bravo pour cette mobilisation exemplaire !

® comme tous les Roncquois, il a eu à souffrir de la période de canicule cet été qui a mis à rude épreuve les organismes et plus particulièrement ceux des personnes âgées. Heureusement, le personnel de la maison de retraite a veillé au grain en installant pendant la journée les résidents dans la salle de restauration climatisée. Il a quant à lui profité des parcs publics ombragés qui ont offert un peu de fraîcheur aux Roncquois et aux autres habitants des communes environnantes.

® a également apprécié la nouvelle aire de jeux au bois Leurent qui, après un petit retard pour des raisons de mise en conformité, est maintenant totalement opérationnelle pour la joie des nombreux enfants. Le nouveau parcours de fitness a également trouvé de nombreux adeptes. Il ne reste plus qu’à attendre que les nouvelles plantations grandissent un peu pour que tout soit parfait.

® s’est associé à l’hommage rendu à Timothé Dernoncourt, tué au Mali le 21 février dernier, au cimetière de Roncq Centre. Une plaque commémorative a été posée sur le monument aux morts en présence des élus et du colonel François-Xavier Héon, chef de corps du 1er régiment de spahis de Valence. Lors de la cérémonie, Rémy Dernoncourt, frère de Timothé, a lu un émouvant témoignage et a rappelé l’engagement total de Timothé dans les opérations extérieures. Un bel exemple pour la jeunesse roncquoise.

® a profité de la rentrée scolaire pour se rendre à l’école Neruda au Lierre qui vient d’être entièrement rénovée après une année de travaux. Ce sont 1323 élèves qui ont repris le chemin des écoles publiques et privées début septembre avec une stabilité globale des effectifs. Parmi les nouveautés de la rentrée, la mise en place progressive d’un quart d’heure de lecture lors de la pause du midi. Une bonne idée pour encourager la pratique de la lecture aux enfants.

                                                                                               

Monsieur Roncq - N° 187 - Juin 2018 :

® a félicité Tom Desaeger après son passage au concours du Rabot d’Or en février dernier. Agé de 16 ans, le Roncquois, s’est hissé à la première marche du podium. Le concours, qui vise à reproduire une pièce de menuiserie, récompense le talent et le savoir-faire artisanal des jeunes apprentis du territoire. Le jour même du concours la pièce à reproduire est dévoilée aux candidats et le but est de la fabriquer à l’identique en étant le plus soigneux possible. Malgré la difficulté, Tom Desaeger a remporté haut la main le concours au milieu des trente candidats en lice alors qu’il était le plus jeune ! La prochaine étape sera le prestigieux concours EuroSkills en 2019 ! Toutes nos félicitations et nos encouragements à poursuivre dans cette belle voie de l’artisanat !

 ® s’est rendu à la bibliothèque municipale en même temps que Bernard Leroy, secrétaire des Jardiniers roncquois. Ce jour-là, Bernard a animé un atelier jardinage ludique destiné aux enfants de 4 à 10 ans qui ont pu découvrir comment obtenir du cerfeuil, de la menthe, de la laitue ou des radis en plantant des petites graines dans un mélange de terreau, le tout dans des boîtes à oeufs biodégradables. Une belle leçon de jardinage qui s’est achevée par la lecture par Rose-Marie Buchet, conseillère municipale, d’un conte intitulé «Le petit poireau qui ne voulait pas devenir de la soupe»... Tout un programme !

 ® a appris la nomination de Marie-Pierre Frenoi à la présidence de l’association d’Arts Plastiques. Forte de 56 adhérents, l’association a comme objectif cette année de développer l’atelier enfants. L’animateur de l’atelier adulte, Jonathan Napierala, souhaite également proposer aux artistes le thème de l’obscurité afin de leur apprendre à jouer sur les contrastes. Une belle idée qui a été concrétisée lors de l’exposition qui s’est tenue le 2, 3 et 4 juin aux Anciennes Écuries.

 ® a rencontré Florence Ferla, présidente des Artistes Roncquois en pleine préparation de l’exposition sur le thème «Montagnes et forêts» avec en invité d’honneur Claude Mariacourt du Chevalet d’Halluin. L’exposition a permis aux enfants de l’atelier Arts Plastiques de découvrir les techniques de peinture qu’ils ne connaissaient pas comme l’aquarelleou la peinture à l’huile. Nul doute qu’ils mettront en pratique ces nouvelles possibilités d’expression artistique.

 ® a assisté, salle Catry, à la représentation par la troupe Mandragore de la comédie de boulevard Mon meilleur copain. Invités par le Rotary Club, les comédiens amateurs, tous passionnés de théâtre, ont donné le meilleur d’eux mêmespour la bonne cause. Les bénéfices des représentations seront reversés à l’association ISRAA (Innover, sensibiliser, réagir pour l’avenir des personnes autistes) qui a pour but de les aider à s’insérer et de les accompagner vers l’autonomie, en particulier dans le domaine du logement.

 ® suit avec toujours beaucoup d’intérêt les études du Club Roncquois d’Histoire Locale. Lors de la récente assemblée générale, le travail de Didier Aernout a été particulièrement souligné pour l’animation quotidienne de la page Facebook du club qui met en ligne les écrits du Roncquois Félix Decottignies, ayant tenu un journal quotidien pendant la Grande Guerre, soit plus de 1200 pages désormais dévoilées aux internautes du monde entier. Un moyen de redécouvrir les heures sombres de l’occupation allemande à Roncq en 1914-1918. Une exposition sur le thème de «Roncq en 1918» se tiendra salle Catry en fin d’année. Nul doute qu’elle attirera un nombreux public en cette année du centenaire de la fin de la Grande Guerre.

 ® a retrouvé Gérard et Simone Dhaese-Bockstael aux Anciennes Écuries à l’occasion de leurs noces de diamant. Ce couple de Roncquois, à la vie bien remplie, a construit une belle famille de quatre enfants, dix petits-enfants et quatre «arrière» ! Ils se sont rencontrés au cinéma le Régent à Halluin et se sont mariés le 21 mars 1958. Depuis leur retraite en 1994, ils profitent de voyager sans oublier leur grande famille. Une belle vie de soixante ans d’amour. Il leur renouvelle ses plus cordiales félicitations et ses bons vœux.

 ® a déjeuné avec les élèves des classes maternelles et primaires de l’école Saint-Roch qui ont fait une belle action au profit de l’association Human Y Terre qui vient en aide aux enfants démunis. Le Jeudi Saint, en compagnie du père Jean-Baptiste, ils ont déjeuné d’un bout de baguette et d’une pomme. La différence entre le prix d’un repas normal et cette petite collation a été reversée à l’école Buddha’s Smile Scholl en Inde, soit un chèque de 751 euros. Un bel exemple de solidarité envers des enfants moins favorisés.

 ® a encouragé les 1026 coureurs qui ont participé aux 19e Foulées Nature organisées par le Jogging Aventure Roncquoise (JAR). La météo peu clémente n’a pas découragé les joggeurs qui se sont élancés sur les différents parcours proposés. Cette année, une grande nouveauté avec un village d’animations salle Jules Gilles où les partenaires ont tenu des stands. La semaine suivante c’est la Jaroise, consacrée à la marche nordique, qui a également réuni de nombreux marcheurs.

 ® a constaté que l’US Roncq Gym était maintenant reparti sur de bonnes bases après une année de tensions. Le nouveau président, Thierry Cappelle a réussi à insuffler un bon esprit associatif dans le club qui compte actuellement près de 250 licenciés, contre 400 il y a une vingtaine d’années. Avec 11 entraineurs et une équipe de 20 personnes qui s’investissent au niveau des compétitions, le club est en train de remonter la pente.

 ® a retrouvé sa belle «deudeuche» lors de la 6e édition de Rétro-Mécanic dans le parc ceinturant l’École de Musique et la bibliothèque. Toujours un beau succès pour ce rassemblement de «vieilles bagnoles» qui ont fait les beaux jours des Trente glorieuses. Il a rencontré Arnaud et Valérie qui ont une passion pour les Fiat 500. Au milieu des 500 véhicules exposés, il a particulièrement remarqué une superbe cadillac qui avait l’air d’être échappée d’un film des années cinquante...

 ® a participé au concert des «Familles» de l’école municipale de musique le 15 avril dernier, occasion choisie par les élèves et parents d’élèves pour apporter leur soutien et leurs remerciements à Francis Billet, directeur. La décision municipale de démettre de ses fonctions le directeur de l’école reste incompréhensible pour de nombreux Roncquois, tant le rayonnement, l’organisation de grands concerts et la qualité de l’enseignement musical des professeurs ont été constants depuis 1983, date de la création de l’école de musique.

 ® a retrouvé ses amis musiciens de la Philharmonie qui avaient eu la bonne idée de mettre leur concert de printemps sur le thème de la Coupe du monde de football. Avec les jeunes de l’équipe U12 de l’Étoile Sportive Roncquoise, il a tiré au sort les têtes de liste des huit groupes de la Coupe du monde. Chaque pays sélectionné a été illustré en musique avec brio par les musiciens dirigés de main de maître par leur chef Francis Billet. La Philharmonie redonnera son concert le 10 juin à la maison de retraite La Colombe.

 ® a parcouru la boucle des deux clochers qui vient d’être rénovée avec la pose de 240 tonnes de sable de Marquise. Huit ans après son ouverture, ce chemin, uniquement pédestre et qui avait été aménagé sur l’ancienne voie ferrée, avait besoin d’un bon débroussaillage et d’un nivellement. Il ne reste plus aux propriétaires de canidés qu’à ne pas oublier de prendre leur «petit sac à crottes» (disponible en mairie) afin de respecter cette belle rénovation !

 ® a retrouvé ses amis jardiniers roncquois qui ont proposé un «troc plantes» au jardin de Raoul au pied du bois Leurent. Le but est que chaque jardinier amateur ramène ses propres productions, plantes ou graines, et les échange avec d’autres. Une belle idée de partage d’expérience qui permet aussi de faire découvrir le jardin pédagogique de la commune.

                                                                                               

Monsieur Roncq - N° 186 - Avril 2018 :

® a, lors des voeux officiels de cette année nouvelle, décerné plusieurs récompenses à des personnalités roncquoises. Peu banale celle remise au Père Noël, Guy-François Catteau, qui a reçu la médaille de l’Assemblée nationale. Roncquois depuis 1973, il assume depuis cinq ans cette mission durant les festivités de Noël. Avec une bonhomie naturelle, il se fait un malin plaisir de chouchouter les enfants qui passent sur ses genoux. Les mille bambins ont été atteints ! Cinq «hippopotames de cristal» ont été également remis pour du bénévolat alors que l’on attend toujours le retour dans l’étang de ce mammifère massif rose toujours en toilettage.

 ® a fêté les 97 années de la chorale Saint-Roch, fondée en 1921, très appréciée et impliquée dans la vie de la commune. Composée de quarante et un adhérents, cette association anime les messes dominicales et les mariages à la demande des familles. Pour 2018, de nouveaux chants religieux et profanes sont programmés ainsi qu’un concert avec les ensembles vocaux de Bousbecque et Linselles au profit des handicapés. La présidente, Marie-Ange Guilmain, compte sur l’assiduité de ses ouailles et a eu la grande fierté de récompenser de la médaille du Mérite diocésain, Jacqueline Ghesquiere, organiste de grand talent au dévouement exceptionnel. Jacqueline, nos vives félicitations, car tu es le pilier de cette belle phalange musicale.

 ® a fait le point avec les membres de l’association Roncq-Sélinkégny qui, après sept ans d’absence au Mali, ont pu mesurer les changements positifs intervenus dans le village malien. Dès leur retour, l’équipe de la présidente Brigitte Thibaut a projeté un petit film qui a permis de constater les changements intervenus. Pour cela, il est important de pouvoir se rendre compte sur place. Côté population, 2970 en 2010 et à ce jour 5484 habitants. Des maisons se construisent, la route de désenclavement est goudronnée avec l’activité de la cimenterie et la carrière de marbre. Bref une dynamique s’est installée et le projet 2018 de l’électrification suit son cours. Ténacité, avec de la bonne volonté, on y arrivera !

 ® a, loin des grands complexes et du streaming sur internet, toujours grand plaisir à se rendre dans le cinéma de quartier Gérard Philipe qui en est à ses trente ans de septième art. Que de bobines de souvenirs depuis sa création un jour de septembre 1988. Une petite salle bien sympathique qui reçoit vingt mille spectateurs par an et résiste envers et contre tout. Ceux-là viennent y chercher une atmosphère. Franck Florin, directeur depuis 2002 de ce cinéma de quartier, mise sur l’accueil et la convivialité. Cette formule est portée par les quarante-cinq bénévoles qui se relaient pour faire de jolis succès de Terminator II au Titanic, et naturellement à Bienvenue chez les Ch’tis. En prévision, un changement de taille avec un déménagement prévu au centre culturel, en attendant, les bénévoles assurent la clef du succès comme Marie-France, 65 ans, une indéboulonnable de son petit ciné !

 ® a été découvrir aux Anciennes Écuries un univers où se mêlent peinture et sculpture lors du vernissage de l’exposition de Bernard Vignoble. Ce passionné de création a déjà été accueilli dans plusieurs grandes villes et obtenu de nombreux prix comme celui de l’Académie des sciences, des lettres et des arts d’Arras. Il en a d’autant apprécié l’accueil roncquois dans une salle très réputée pour ce genre de manifestation. Cet artiste architecte a consacré sa vie à la création menant de front carrière professionnelle et passions artistiques, théâtre, poésie, jazz, danse…

 ® a été se remettre dans une ambiance de carnaval en accueillant à la bibliothèque municipale deux groupes d’enfants (4/6 ans et 7/10 ans). Au programme, un conte lu par Rose-Marie Buchet, Quand les animaux rêvent, et une explication détaillée sur l’origine du carnaval de Dunkerque. Alors que Vincent, le sculpteur de ballons, façonnait des sculptures très insolites, l’après-midi s’est terminé par un atelier de masque de carnaval dirigé par Joanna.

 ® a été faire plus ample connaissance avec Albanne Delespierre qui vient de prendre la présidence de Roncq-Todmorden. Succédant à Laurence Lippert, la nouvelle promue, très occupée par son travail et sa famille, les cours d’anglais, des activités au JAR et quelques loisirs comme le piano, a l’envie, après avoir géré la transition, d’y apporter sa petite touche personnelle. Le prochain déplacement à Todmorden fin avril début mai, lui en donnera l’occasion.

 ® a tenu à assister à la 17e édition du tournoi annuel du Club de basket roncquois. Celui-ci s’est déroulé salle Jules-Gilles et a réuni les enfants, des mini-poussins aux cadets et, selon son président Maxime Paux, fut un grand cru. Cette semaine a permis aux jeunes Roncquois de les faire progresser face à des joueurs d’un autre calibre. Cet événement annuel connaît un succès grandissant grâce aux bénévoles et aux arbitres officiels en formation qui viennent gracieusement.

 ® a, depuis le début de février, profité des portes grandes ouvertes aux archives municipales. Chaque jeudi après-midi, sur rendez-vous, Philippe Marcaille, archiviste intercommunal, se tient à la disposition du public. Les autres jours de la semaine, ses permanences ont lieu à Halluin, Linselles, Bousbecque et Deulémont. Les archives locales contiennent des fonds anciens (datant d’avant 1789) et aussi des archives modernes postérieures à 1983. Avec plus de trente-six mille fichiers numérisés en 2010, c’est un travail de conservation précieux des actes originaux.

 ® a été à la recherche de la pièce manquante lors de la bourse aux collectionneurs, organisé par «Roncq toutes collections» à la salle Joël-Bats. Les échanges permettent d’y trouver, timbres, minéraux, monnaies, muselets, jetons touristiques, etc. Un événement qui attire chaque année de plus en plus de monde au-delà du département, avec la présence de cinquante-deux exposants.

 ® a tenu à assister aux Anciennes Écuries au vernissage de l’exposition de l’artiste malien Boubacar Koké Tangara. Pour cette première en France, ce jeune plasticien malien a sidéré le public par des oeuvres éclatantes de couleurs. Il dessine au feutre sur des cartons de récupération. Koké a prêté ses tableaux pour l’exposition et c’est sa tante qui les a rapportés en France. Au déballage, il y avait encore de la poussière ocre de la terre du Mali. En soirée, Chérif Soumano, virtuose de la kora, a offert un récital d’ «African variations».

 ® a visité l’école Saint-François, rue de la Latte, lors de l’inauguration du bâtiment historique le 17 mars dernier. En compagnie du directeur diocésain, Hubert Antoine, et du directeur de l’école Samuel Leroy, il a pu redécouvrir l’école de son enfance qui portait à l’époque le nom d’ école Immaculée-Conception tenue par les Sœurs d’Avesnes. Aujourd’hui entièrement rénovée, modernisée et informatisée, l’école Saint-François accueille près de trois cent vingt élèves de la maternelle à la primaire. Cette inauguration a permis à Amaury Vercoutere, président de l’organisme de gestion (Ogec), de remercier le travail des enseignants mais aussi le dévouement sans faille des anciens présidents d’Apel et de gestion qui ont su faire vivre cette vénérable école.

 ® a participé le 18 mars au premier concert de printemps de l’Harmonie du Blanc-Four qui invitait pour l’occasion l’orchestre d’Harmonie de Mazingarbe. Une soirée de musiques en l’église Saint-Piat : jazz, musiques de films, comédies musicales… Un régal, tout ce qu’il aime !

Hommage à Timothé Dernoncourt

Image19.jpg

 Le 21 février, deux soldats français étaient tués dans l’est du Mali, dans le cadre de la force Barkhane, chargée du maintien de l’ordre et de la lutte contre le terrorisme en Afrique. L’un des deux, Timothé Dernoncourt, était Roncquois d’origine. Fils adoptif de Sylvie et Yves que nous connaissons bien dans la commune et en particulier dans la paroisse, Timothé était âgé de 32 ans et s’était engagé en novembre 2003 au 1er régiment de spahis de Valence (26). C’est d’ailleurs à Valence qu’ont eu lieu les obsèques de Timothé, décoré de la Légion d’honneur à cette occasion. Nous présentons ici nos sincères condoléances à Sylvie et Yves et à toute la famille. Un hommage national a déjà été rendu le 26 février aux Invalides à Paris.

                                                                                               

Monsieur Roncq - N° 185 - Février 2018 :

®  a répondu à l’invitation de la section de Roncq de l’Union Nationale des Combattants qui organisait un super loto salle G. Catry. De nombreux mordus, moyennant une participation financière, ont tenté leur chance d’autant que de nombreux lots, tablettes numériques, téléviseurs, appareils ménagers, paniers garnis venaient récompenser les heureux gagnants.

® a découvert une école Kergomard plus belle et plus grande lors de l’inauguration de l’extension de cet établissement. En présence de Laurence Varlet, directrice, et des élus locaux, il a pu évoquer quelques points essentiels sur ce projet de longue date pour améliorer le patrimoine scolaire. Au total, trois années de discussions et de décisions, et au final une superbe structure qui sent bon le bois. Sur la prochaine liste : l’école Néruda de novembre 2017 à l’été 2018.

®  a pris note de l’accord du permis de construire pour les travaux d’agrandissement et de la restructuration de l’Ehpad La Colombe. Durant une période de trente mois, la maison de retraite, dans un souci de modernisation, va supprimer ses douze chambres doubles en les transformant en individuelles avec douches. L’unité Alzheimer, qui affiche complet, sera dotée de dix lits d’accueil temporaire. Quant à la cuisine centrale, elle sera réhabilitée et la buanderie mise aux normes avec la construction de nouveaux locaux administratifs.

®  a relevé les très bons résultats des 12 compétiteurs du JAR (Jogging Aventure Ronquoise) qui ont participé à la troisième édition des championnats de France de marche nordique. Ceux-ci, qui se tenaient à Fontenay-sur-Eure près de Chartres, ont permis à Colette Facon pour la seconde fois d’être sur la plus haute marche dans la catégorie Master 4. L’équipe de marche nordique entraînée par Jean-Pierre Lutz compte actuellement 212 marcheurs et 62 joggeuses.

® a, grâce à Faustine Dublancq qui s’est qualifiée pour la Coupe de France seniors à Paris, mis en premier le Judo Club Roncquois. Avec son coach Alexandre Mazurier, ce duo gagnant affiche un beau palmarès avec trois médailles de bronze en Championnat du Nord. Pratiquant le judo depuis l’âge de 5 ans, elle a dans son sillage Nahel Kherzane, un minime qui a obtenu un titre de vice-champion duNord et s’est classé 5e du Championnat de France UGSEL. Une saison qui démarre fort...

®  a, lors de la commémoration du 11 Novembre, apprécié la nombreuse participation des jeunes et des enfants qui ont interprété la chanson Liberté, Egalité, Fraternité, l’Hymne à la Joie ou encore de La Marseillaise. Un moment de forte émotion également avec la lecture des textes écrits par les enfants primés à l’occasion du concours organisé par l’Union Nationale des Combattants. L’objectif étant de ne pas faire la guerre mais bien de ne plus avoir à la faire.

® a chaussé ses baskets pour participer à la 14e édition du cross du bois Leurent organisé par le JAR (Jogging Aventure Roncquoise). Sous un soleil peu habituel en cette période, ce sont plusieurs centaines de sportifs qui ont répondu présents à l’appel d’Isabelle et François, respectivement responsable de l’épreuve et président du JAR. Au total, huit boucles, 8 kilomètres pour la plus longue, étaient proposées pour les adultes et les enfants. Une belle manifestation sportive mais également familiale.

®  a été enthousiasmé par le concert de Pierre Carrièredonné en l’église Saint-Piat. Pour cette audition «De Bach à aujourd’hui», il était magnifiquement accompagné par l’ensemble Mozaïk, composé de professeurs émérites de différents conservatoires, ainsi que d’une agrégée de musicologie. Un très beau moment dans une église pleine pour cet ancien directeur de l’École municipale de musique de Roncq et professeur de piano au conservatoire de Tourcoing.

® a été se joindre à la trentaine de personnes qui se sont retrouvées devant l’ancien dojo. Celui-ci, qui voit sa démolition à grands pas, a reçu devant les élus et les futurs propriétaires les premiers coups de massues. Après la destruction totale devrait intervenir assez rapidement la construction de quinze logements, essentiellement des T2 et des T4 dont l’un avec une immense terrasse. La livraison est prévue pour fin 2018, début 2019.

®  a tenu à souligner l’ardeur des bénévoles des associations Planteurs volontaires et du collectif Lys-Deule qui ont planté près de huit cents arbres à la ferme du Vinage, sous l’oeil du propriétaire des lieux, Michel Couvreur, d’Alain Guillou et Yves Gillet. Les planteurs, malgré la dureté de la tâche, ont diversifié les arbres et arbustes locaux tels les sureaux, les prunetiers, les érables, les cornouillers... Un peu de pâture en moins, mais une biodiversité recrée.

® a été à la découverte de la cinquantaine d’oeuvres de Michel Bonte, artiste peintre autodidacte. Lors du vernissage aux Anciennes Écuries, ce peintre pas comme les autres avec sa «Nef des fous» s’est dit très inspiré par les peintres flamands et Jérôme Bosch. Il séduit par son souci du détail et de sa maîtrise pour parvenir à un résultat spectaculaire. Cinq années de recherche et de remise en questions pour aboutir à son style si personnel plébiscité aux quatre coins de la France, à Bruxelles et au Caire.

® a trouvé les participants aux intervilles seniors dans une forme éblouissante lors de la 8e édition qui s’est déroulée salle Georges Catry. Rassemblant des représentants de Mouscron, Neuville-en-Ferrain, Roncq et Tourcoing, les affrontements furent des plus amicaux au travers des diverses épreuves. Cent vingt personnes ont contribué au succès de cette rencontre de seniors jugés «super sympa». Devant un jury composé d’un élu par ville, c’est Tourcoing qui a réussi à accéder à la première marche du podium devant nos vaillants Roncquois.

® a de nouveau connu en ce début décembre quatre jours de festivités à l’occasion des fêtes de Noël. Le coup d’envoi a été donné par le grand marché de Noël qui s’est tenu dans vingt-huit chalets et la salle Georges Catry, soit une cinquantaine d’exposants. Chaque année, ces animations reçoivent quelque quatre mille visiteurs. Le centre-ville a émerveillé petits et grands avec les échassiers et chevaux lumineux, un ours polaire, une parade de pingouins, le show Disneyland... Placé sur le thème du Portugal, un groupe traditionnel, Asviveciencias Do Minaoë, a également été de la fête. Un concert avec les professeurs de l’École de musique, du Brass Band, de l’ensemble vocal adulte et de deux formations portugaises a charmé les mélomanes réunis en l’église Saint-Piat, sans oublier le Père Noël qui n’a pas délaissé les photos avec les enfants médusés, tout en faisant une visite surprise au chapiteau qui accueillait le défilé de mode.

® a, pour la troisième année consécutive, sorti de nombreux aînés de leur isolement avec les Petits Frères des Pauvres, les quelque trois cents convives qui ont partagé un repas solidaire au Chalet de la Pépinière, rue Pasteur. Un excellent menu de fête avec cuisse de canard confite et son assortiment de légumes, mais surtout des échanges chaleureux entre voisins de table. Suite à un appel, une cinquantaine de bénévoles ont comblé Fabrice Talandier alors que de nombreux donateurs se sont mobilisés pour les finances. Les Petits Frères des Pauvres ont fait partager un moment convivial et chaleureux. Sans doute à l’année prochaine.

                                                                                                                       

Monsieur Roncq - N° 184 - Décembre 2017 :

® a parcouru avec les enfants le jardin pédagogique de Raoul lors de l’animation nature sur les insectes qui sont nos amis. Celle-ci animée par Théalie Dhellemmes, chargée d’étude, leur a demandé d’attraper des bestioles pour les observer. Armés de petites boîtes en plastique, ils ont ramassé une moisson florissante parmi laquelle une chrysomèle, le petit coléoptère aux reflets vert bleu. Deux bonnes heures de découverte et sensibilisation à leur intérêt écologique.

®  a partagé le rêve d’Hugo Duval, Mike Lefebvre et Steeve Vandeputte trois riders du club BMX de Roncq dans les startingblocks pour les championnats du monde. Ceux-ci se tiendront cette année à Rock-Hill aux États-Unis, terre sainte de ce sport. Ils avouent y aller sans complexe pour le plaisir mais pour l’expérience de vie et de belles rencontres. Pour cette aventure ils ont dû économiser de longs mois et également suivre un entraînement intensif. Avec une piste refaite l’année dernière le club BMX local a le vent en poupe fort de ses 80 licenciés, de quoi réjouir sa présidente Isabelle Huart.

®  a rencontré Ingrid Enault, jeune maman tourquennoise, qui ouvrira prochainement une micro-crèche Les Coccinelles. Celle-ci s’installera dans un local de 110 m2 à l’entrée du site Actival. Après Histoire d’Enfant et Peek a Bos installées au GIT, cette troisième structure proposera une amplitude horaire souple et des gardes occasionnelles en cas d’urgence.

® a, dès son jeune âge, fréquenté les diverses activités du Cercle Saint- Louis. Il a de ce fait été confronté aux bons bourleux de  l’époque sur une piste qui a son origine en 1913. Complètement rénovée dans un nouvel environnement la bourloire de notre commune abrite désormais l’une des plus belles pistes du secteur. Ce lieu de divertissement populaire est actuellement géré par une association qui compte 60 adhérents. Que ce soit des joueurs loisirs ou compétiteurs, ils lancent avec précision leur bourle avec l’espoir de faire “Jo” à l’étaque. En fin de partie, chaque participant va alors déposer son obole au «sabot». De quoi festoyer par la suite.

®  a, après une rentrée de classes normale dans les différents établissements scolaires publics et privés, tenu à aller faire connaissance avec Bruno Hiverlet, nouveau principal du collège Éluard. Succédant à Pierre Dombek, professeur de mathématiques de formation et principal adjoint dans un collège à Bailleul, il souhaite s’inscrire dans la continuité de son prédécesseur. Pour cette rentrée 2017, le collège compte 230 élèves répartis en 9 classes et les cours sont dispensés par une équipe pédagogique d’une vingtaine de professeurs. Bienvenue à Roncq.

®  a été se joindre aux enfants qui ont été conviés à construire un nichoir semi-ouvert pour les oiseaux. C’est dans le cadre d’un partenariat entre la ville et le groupe Ornithologique et Naturaliste du Nord-Pas-de-Calais que la municipalité a décidé de développer des actions pédagogiques et instructives. Ils ont appris également à préparer l’hiver de nos oiseaux sur les conseils de David Delannoy, responsable du service embellissement, et reçu à la fin de séance un petit livret récapitulatif sur la biodiversité.

®  a tenu à rendre hommage à Catherine Dejardin, responsable des archives municipales pour la qualité du travail fourni pour l’exposition «Liberté-Egalité-Fraternité» aux Anciennes Écuries. Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, celle-ci regroupait différents panneaux avec des textes, documents, photos et articles de presse évoquant l’engagement de la jeunesse et des mouvements solidaires. Également des vidéos agrémentées de documents de l’Ina évoquant les chantiers de la jeunesse ou encore des scouts. Les enfants des écoles ont beaucoup apprécié et pour sa part il a revécu avec émotion cette période.

®  a, sous un ciel très clément, retrouvé la foule de chineurs lors du traditionnel marché aux puces organisé par le comité des Allumoirs du centre et l’association Solidarité Cambodge (ASDC). Soutenus par la ville pour la logistique ils ont magistralement mené à bien cet événement qui a comblé vendeurs et acheteurs dans un climat de sécurité parfaite. Les bénéfices de cette journée ont été reversés au profit de leurs actions respectives.

®  a félicité Brigitte Thibaut qui a succédé à Patrick Leconte à la présidence de l’association Roncq-Selinkegny. C’est une figure marquante de celle-ci, tout comme Georges Marchal, vice-président depuis sa création en 1987. Certes c’est une nouvelle et captivante aventure et les dossiers en cours vont être suivis et menés à leur terme. Un souhait celui de se rendre dans les plus brefs délais à Sélinkégny pour suivre sur place les diverses actions menées jusqu’à ce jour.

®  a de nouveau connu la grosse affluence lors des portes ouvertes du centre Paul Corteville des chiens guides d’aveugles. L’occasion pour le public de découvrir les coulisses de cet établissement et pour certains de s’engager au sein de cette vaillante association. Gâtée par le soleil, cette journée a, grâce à une organisation bien huilée, permis des démonstrations d’obéissance et de guidage. De quoi également se distraire autour des animations : jeux gonflables, initiation au braille, puzzle à l’aveugle, etc.

® a retrouvé avec satisfaction le nouveau terrain synthétique du Blanc-Pour qui a comblé les footballeurs de l’ESR. Ravis, ceux-ci ont pu fouler cette pelouse avec des qualificatifs satisfaits en le trouvant non seulement beau mais superbe... Depuis 2015, les 500 licenciés que compte l’ESR avaient trouvé refuge pour leurs entraînements à Marcq, Bondues et Tourcoing. Pour l’inauguration officielle, le nouveau terrain homologué CFA sera foulé par des joueurs du LOSC, de Valenciennes, de Croix et de Wasquehal avec peut-être une pointe de jalousie.

®  a eu tout loisir lors de la Semaine bleue (qui a duré en fait quatorze jours) de découvrir les nombreuses activités proposées durant cette période. Certes le banquet tradition ou le repas détente ont permis à nos anciens de se retrouver en bonne convivialité. La suite du programme avait de quoi contenter les amateurs de marche nordique, de gymnastique douce dans l’eau, d’aller à la découverte d’une pratique énergétique chinoise, de participer à un tournoi de cartes ou de pétanque, sans omettre de rejoindre le concert choral avec l’ensemble vocal seniors. En clôture l’expo-vente du foyer Michelet permettra avec les bénéfices d’apporter à ses adhérents de quoi prévoir voyages, sorties et repas.

®  a échangé avec ses amis les Jardiniers roncquois, présidés par Ariette Creus, sur les diverses expériences potagères en 2017. Tout d’abord un résumé sur les souhaits exprimés pour les conférences, ateliers et visites. Ensuite les nombreux participants ont donné des conseils personnels sur les tomates, courgette, poireau, ail violet, laitue, artichaut, carotte, haricot, etc. Dès février 2018, la taille des fruitiers sera programmée au jardin Raoul, du bois Leurent avec la présence de M. Gradt.

®  a partagé l’ambiance bon enfant des mordus de la marche nordique qui ont fait un triomphe à la quatrième édition du Jarnaval. Plus de 110 personnes se sont travesties pour emprunter l’un des deux circuits proposés de 6 et 10 kilomètres avec un départ donné après l’échauffement d’usage. Jean-Michel Pouilly, responsable de la section, avait convié les animateurs de l’association Lafi-Beme de Bousbecque, présidée par Mahité Druelle. En effet, sur les frais d’inscription de 3 euros, une partie des sommes récoltées a été remise pour la ville de Zorgho eu Burkina-Faso. On marche, on s’amuse follement tout en faisant une bonne action.

®  Monsieur Roncq souhaite à ses fidèles lecteurs d’excellentes et saintes fêtes de fin d’année. Il leur présente ses vœux et souhaits les meilleurs pour 2018.

                                                                                                                                                                                                                                                

  Monsieur Roncq -  N° 183 - Octobre 2017 :  

® a, pour la troisième fois consécutive, pu se réjouir avec le Club des francs archers de la labellisation «Argent» décernée par la Fédération française de tir à l’arc. Grâce à cette distinction son président Jean-Pierre Wanquetin espère recruter plus d’adeptes, une quarantaine d’archers cette saison. Pas question pour l’instant d’être labellisé en «Or», les contraintes de nouveaux aménagements pour son obtention n’étant pas dans l’optique de la direction du club.

® a profité d’une visite de chantier pour aller constater la nouvelle extension de l’école maternelle Pauline Kergomard. Celle-ci, devant accueillir à la rentrée les enfants scolarisés à Elsa Triolet, a dû pousser les murs pour aménager une nouvelle salle de motricité et deux classes. Le bois a été largement employé par l’architecte Damien Surroca, avec la part belle aux baies vitrées afin que les élèves aient vue sur le parc P.Vansteenkiste. L’entrée dans l’école se fera désormais par l’avenue Alphonse Loeul, et du côté de la rue de Lille, l’espace restauration et d’office sera complètement rénové. 

® a suivi avec intérêt le pari fou lancé par Virginie Jacquin à six de ses élèves de l’école de musique pour intégrer, le temps de deux soirées, l’orchestre symphonique La Folia pour un hommage à Jacques Brel. Pour être à la hauteur de l’événement qui s’est déroulé sur la scène mythique du Colisée de Roubaix, Lola, Grégoire, Lélia, Amy, Florence et Anne se sont entraînés avec beaucoup d’application et de volonté durant plusieurs mois. Ce projet de l’extrême a été largement soutenu par le collectif de l’école municipale de musique sous la direction de Francis Billet.

® a, pour le 15e anniversaire de l’association Bien Vivre avec son diabète, voulu dédramatiser cette maladie en proposant un spectacle humoristique salle Georges Catry. La présidente fondatrice Michelle Heems avait convié la troupe de théâtre villeneuvoise La Belle Histoire pour interpréter ce divertissement, qui fut suivi d’un échange avec le public et le docteur Ostyn, diabétologue. Une belle manière de mettre en lumière l’action de cette association basée sur l’écoute et la solidarité. Guérir du diabète c’est impossible mais on peut l’apprivoiser et continuer à vivre.

® a répondu à l’invitation de l’association Arts plastiques, avec un grand nombre de visiteurs, lors de l’exposition de ses artistes qui interpellent toujours les amateurs d’art. Une centaine de toiles ont été exposées et les œuvres réalisées suivant diverses techniques (peinture à l’huile, acrylique, aquarelle ou pastel) ont été déclinées en trois thèmes : «silhouettes», «œuvre picturale à partir d’un texte» et «expression libre». Sous l’impulsion de l’animatrice Florence Ferla, les jeunes talents de l’atelier enfants ont présenté des peintures et sculptures créées avec des matériaux de récupération avec l’aide d’Oriane Kindt. Invité d’honneur, son ami Alain Delsalle, célèbre peintre mouvallois, n’a pas manqué d’encourager les exposants pour leur passion.

® a partagé la satisfaction de Sandrine Fourmantrouw, directrice de l’école Saint-Roch, qui a remis un chèque de 774 euros à l’association Human Y Terre pour financer une école en Inde. Durant le carême, les écoliers ont été sensibilisés aux conditions de vie des enfants indiens en menant une opération de charité à leur profit. Juste avant les vacances de Pâques, les enfants ont accepté avec l’accord de leurs parents de ne manger qu’un bout de baguette et une pomme pour le prix de 4 euros, au lieu du traditionnel repas à la cantine. Les bénévoles d’Human Y Terre ont apprécié la démarche de nos tout-petits, un bon présage pour l’avenir.

 ® a partagé la ténacité de David Fombelle et Jean Wauquiez des Incroyables Comestibles qui ont mis en place sept bacs pour cultiver radis, potirons, poivrons, topinambour, melon, menthe, thym... Pour ces mordus, le plus dingue c’est qu’il y a juste à se servir. Tout une série de valeurs se dégage de cette démarche, particulièrement créer du lien social et apprendre à partager. Pour la qualité, pas de soucis à se faire, c’est de la biodynamie...

 ® a suivi dans sa commune les différentes épreuves du Challenge Raid dans des endroits appropriés tels que la piscine, les parcs, le complexe Bats, la bourloire, le dojo, les salles Jules Gilles et Boério. Comme chaque année, le Challenge Raid avec les communes partenaires de Bondues, Bousbecque, Linselles, Roncq et Wervicq-Sud a mis tout en œuvre pour que cette manifestation sportive, familiale et culturelle soit une nouvelle fois une réussite. Pour cette 23e édition, plus de six cents raiders ont durant deux jours démontré leurs capacités à se surpasser, très entourés de deux cent cinquante marraines et parrains. Bravo à Tous.

 ® a, avec les responsables de l’école de musique, confectionné avec soin un colis avec des instruments réformés. Ceux-ci ont été acheminés vers le Bénin pour venir en aide à la chorale de la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Dogbo. Pour la bonne réception et l’utilisation des trompettes, flûtes traversières, clarinettes et instruments à vent, au nombre d’une quinzaine, une Roncquoise originaire du Bénin a été missionnée par la ville pour mener à bien cette opération. De quoi réjouir le père Innocent Dassanou et les jeunes de sa chorale.

 ® a fait plus ample connaissance avec Thierry Cappelle, le nouveau président de l’USR gym. Sans aucun parti pris, il se réjouit de cette nomination qui devrait remettre sur les rails cette belle association qui était au bord de l’implosion. Entraîneur du club depuis une dizaine d’années, le nouveau président, au-delà des «enfantillages» entre membres, entend simplement travailler en bonne intelligence pour rassurer les parents et les entraîneurs salariés, et redorer l’image du club. Bonne entente à tous et bon courage.

® a été assisté à un atelier de Mathilde Lepers qui, tous les quinze jours, ouvre les portes de sa maison et anime une session d’une heure pour apprendre aux parents et enfants le «bébé signe». Cette jeune maman, passionnée par la langue des signes, pratique désormais cette nouvelle manière de communiquer avec les tout-petits qui n’ont que leurs pleurs et leurs cris pour se faire comprendre. Par la suite, ses propres filles ont abandonné ce langage en préférant parler normalement, car le langage par signes a cette particularité d’en faire ensuite de «vraies pipelettes».

® a été se joindre à la grande famille du sport lors de la remise des récompenses, salle Jules Gilles, à de très nombreux licenciés sportifs. Après une démonstration de double dutch, Lucien Leclercq, joueur de l’équipe de France de foot en salle, a remis les diplômes avec les élus. Un palmarès impressionnant pour les clubs locaux : Le JAR, les Francs Archers, l’ULJAP, l’Union Sportive Natation, le BMZ, l’Étoile Sportive de Roncq (ESR), la Boule Ferrée, le Tennis Club, l’USR Gymnastique, Les Bleuets Twirling, le Judo Club, le Volley-Club, l’USR Basket. De quoi combler de nombreux amateurs d’une saine détente.

® a constaté, après un mois et demi de travaux à côté du jardin Raoul sur le site du bois Leurent, l’invasion par de jeunes impatients du nouveau terrain de glisse, une semaine avant son ouverture. Le nouveau skatepark en béton a été construit suite à un projet bien ficelé, complet et chiffré entre la municipalité et les représentants des futurs compétiteurs, sous l’égide de Thibault Tellier, adjoint à l’action éducative. Le nouveau parcours a été inauguré officiellement par les responsables locaux et les jeunes skateurs. Même si leurs avis sont partagés, ils sont ravis de ce nouvel équipement rapide et silencieux. Désormais à chacun d’en prendre soin et que ce lieu de détente reste propre.

® a été se détendre en musique salle Jules Gilles lors de l’audition annuelle des élèves des orchestres de l’école municipale de musique. Une façon également de participer à la 35e édition de la Fête de la musique. Malgré la chaleur étouffante du moment, c’est avec talent et enthousiasme que les quatre-vingts élèves des orchestres poussins, minimes, cadets et à cordes ont interprété avec brio des ballades irlandaises et rendu un hommage particulier au Portugal. Un cocktail musical placé sous la direction de Mathieu Leclère, Virginie Jacquin et Fernando Da Silva. La fête s’est prolongée avec l’ensemble vocal adulte et la classe musiques actuelles qui avaient préparé une soirée «Roncofolies» sur le thème du jazz et des musiques de films.

                                                                                                        

 Un homme de « caractères »

Il y a cinquante ans, avec la première parution du journal paroissial, nous faisions connaissance d’un personnage ayant partout ses entrées, au courant de tout ce qui concerne la cité de Roncq et de ses deux clochers. Vous l’avez reconnu ? Monsieur Roncq.

Image26.jpg

 Au trentième anniversaire du journal, notre honorable correspondant local découvrait son portrait-robot affiché dans La Voix du Nord sous les traits du géant Rigobert, qui en rit encore sous la moustache. Quel est donc cet observateur attentif de la vie roncquoise ?

 Ami des arts et des lettres, passionné de musique et musicien à ses heures, homme de culture et sportif par plaisir, curieux de tout et bienveillant, respectueux des autres. Une ligne de conduite : créer du lien social. Pas d’article de commande, ne relater que ce à quoi il participe. Insensible aux honneurs, pas de titre, de médaille, le bénévolat pour rétribution, l’émotion et le plaisir en partage, pour ces moments vécus ensemble. Notre chroniqueur a fait des émules dans les journaux paroissiaux des environs : souvent copiée, jamais égalée, notre plume locale donne rendez-vous à chaque numéro à ses lecteurs.

 Notre inoxydable présentateur ne se prend pas pour une vedette du journal télévisé. Rares sont ceux qui ne l’ont pas croisé mais il ne s’affiche pas, affable et à l’écoute, il reste discret. Il a donné avec quelques autres la ligne éditoriale de ce journal, locale et indépendante, conviviale tout en restant attentive. Ses rubriques dans la durée nous transmettent une histoire de la vie de Roncq, des personnes qui composent notre cité, qui la font vivre. Notre honorable correspondant se réfère à son père, rédacteur local de presse à Nord Éclair dont il a gardé le style journalistique et la brièveté des commentaires. Il apprécie de la part des responsables du journal, mais aussi chez les différents curés de la paroisse les abbés Héquette, Leblanc, Chuffart, Verpraet, Carrez, Hérivaux et le père Jean-Baptiste ou chez les politiques, le respect pour l’indépendance de ses articles.

 Alors, l’avez-vous reconnu ? Le suspense devient insoutenable… Anicet Gilmant, tel est le nom de notre mystérieux informateur. Mais vous le saviez déjà, n’est-ce-pas ? D’ailleurs, il vous avait salué tout à l’heure, devant le parvis de Saint-Piat, si si, je vous l’assure !

 Bernard Vandevelde

 _____________________________

Monsieur Roncq - N° 182 - Juin 2017 :  

® a constaté la réorientation en douceur à l’US Natation lors d’une rencontre placée sous le signe du changement. Tout d’abord adaptation des statuts avec l’élargissement du comité qui passe de douze à quinze personnes. Ensuite en ligne de mire la refonte de l’orientation en mettant l’accent sur l’école de natation et en redynamisant le groupe compétition. Pour l’instant, le comité actuel a été reconduit alors que le président Fathi Djutni a annoncé son retrait pour la fin de saison 2016/2017.

® a accompagné dix enfants de 6 à 8 ans quelque peu intimidés devant Sébastien Hennart, responsable de la formation au secourisme, et de Grégory Leconte, responsable de poste de secours. Ces membres de la Croix blanche étaient là pour leur apprendre à identifier les situations dangereuses et à alerter les secours en repérant le danger. Une première initiation aux gestes qui sauvent qui sera suivie d’autres sessions à la bibliothèque.

® a partagé la satisfaction des membres du club de l’histoire locale après la vente de plus de deux cents livrets de témoignages. Ce troisième fascicule sorti en novembre dernier a été l’occasion pour eux de recevoir de nombreux témoignages de Roncquois expatriés qui ont exprimé la satisfaction de se remémorer les bons moments d’antan. Toujours sur la brèche le club CRHL, sous la présidence de Didier Aernout, organisera comme en 2014 une exposition sur la fin de la guerre. Tous les témoignages, photos, objets seront les bienvenus, n’hésitez pas à contacter nos spécialistes de l’histoire locale.

® a baigné dans la filmographie de Louis de Funès lors du concert de printemps de la Philharmonie en l’église Saint-Piat. Sous la direction de Francis Billet et de Baptiste Vandevoghel les musiques des films de cet artiste ont ravi le très nombreux public fidèle à cette vaillante société. De Fantomas à La grande vadrouille, de Rabbi Jacob à La soupe aux choux en passant par Le corniaud et Le gendarme de Saint-Tropez, etc. les musiciens ont été à la hauteur du succès de ce divertissement musical. À noter que pour la mise en scène et le scénario de cette manifestation Camille Billet et Florent Macker ont démontré un réel talent avec la complicité des deux chefs.

® a connu sous un doux soleil printanier un nouveau record d’affluence lors des Foulées Nature, organisées par le Jogging Aventure Roncquoise (JAR). Cette 18e édition a été très prisée des joggers, tant pour l’organisation que pour la convivialité. Plus d’un millier de participants sur les différentes épreuves : 411 concurrents sur le 10 kilomètres et 328 sur le semi-marathon. Également une «Foulée découverte» sur 5 kilomètres et la course des écoles avec plus de deux cents enfants qui n’ont pas manqué ce superbe rendez-vous. Au palmarès du 10 kilomètres, David Venza, pour le semi-marathon Pierre Bouvier et chez les féminines Charline Vanneste.

® a été se rendre compte de la transformation de l’entreprise de bardage VRB, 24, rue de l’Europe qui a quitté ses locaux roncquois. Place désormais aux cuves d’une micro brasserie artisanale. Olivier Debrucker, ancien trésorier en entreprise, s’est reconverti en brasseur pour créer une toute nouvelle boisson : La Lydéric. En version blonde et triple sa bière sera mise en bouteille courant mai et commercialisée dans la métropole lilloise. Avec impatience et modération, il attend la toute première dégustation.

® a partagé la grande satisfaction de Virginie Jacquin professeur de violon à l’école de musique municipale qui a appris que son jeune élève Clément Pimenta (15 ans) s’apprêtait à intégrer le conservatoire national. Sa passion pour l’alto (et non le violon) ; un véritable coup de foudre et dès 10 ans il termine premier au concours national de l’association des petites mains symphoniques et entre en Cham (classe à horaires aménagés en musique). Du talent certes mais aussi de l’exigence, de l’humilité et le soutien de sa famille. Et déjà, on l’imagine très bien en soliste ou chambriste international.

® a été tantôt surpris, tantôt en admiration, tantôt émerveillé devant la diversité, l’imagination et la technicité des sculpteurs, mosaïstes et peintres lors de l’expo de l’association des Artistes Roncquois. Avec comme invité d’honneur : le Cercle royal des artistes mouscronnois, le nombreux public qui s’est rendu aux Anciennes Écuries a pu admirer les œuvres de nos artistes amateurs. Le thème de cette année : médiéval, chevalerie et rapaces ainsi que l’expression libre... au choix. Au total, ce sont soixante-dix exposants qui se sont dévoilés pour assurer le succès de cette rencontre franco-belge.

® a pris plaisir à se joindre aux deux cents marcheurs venus de Grande-Synthe, Comines, Wambrechies ou encore Seclin qui ont assuré le succès de la 4e édition de la Jaroise. Organisée par le Jogging Aventure Roncquoise (JAR) cette marche nordique proposait trois parcours différents de 7, 14, 21 kilomètres (semi-marathon). Aucun enjeu particulier, pas de classement rien que du loisir et du plaisir. Pour gérer cet événement, une cinquantaine de bénévoles ont assuré la sécurité de l’épreuve. Regroupant toutes les générations, il a relevé l’âge du doyen, 79 ans, Bernard Bayard qui a toujours la pêche alors que la benjamine Émilie Dubois affichait allégrement ses 15 ans.

® a de nouveau voyagé dans le temps en se rendant au parc Vansteenkiste pour admirer les petits bijoux présentés lors de la 5e édition de Rétro-Mécanic. Énorme succès pour cette manifestation avec prés de sept cents véhicules de plus de vingt cinq ans, toutes marques et modèles confondus. Outre cette exposition, également une bourse d’échange de pièces détachées mais aussi de voitures miniatures de collection et de revues spécialisées. Il en a profité pour aller à la rencontre de deux passionnés roncquois Guy Dhont, un des pionniers de cet événement qui présentait sa Triumph TR4. Quant à Claude Lathargez il a attendu sa retraite pour investir dans sa première Rolls Royce. 

® a retrouvé l’éclat de l’or en se rendant aux Anciennes Écuries pour célébrer les cinquante années de mariage de monsieur et madame Serge Denève-Débonnet. Après un parcours professionnel très fourni, ce couple valeureux bien connu et estimé des Roncquois a partagé leur bonheur dans une vie familiale très soudée. Celle-ci fut comblée par une fille Sophie qui leur a apporté trois petits enfants : Édouard, Sergine et Soline. Pour sceller leur engagement pour de très nombreuses années, après s’être à nouveau dit «oui», Serge a offert à son épouse Yvette une jolie bague. Il leur renouvelle ses plus cordiales félicitations et ses bons vœux.

® a été attiré par un panache de fumée qui s’échappait d’une ancienne école primaire (Pergaud) entre les rues de Lille et Destombes. Bien heureusement, il ne s’agissait pas d’un incendie mais d’un exercice pour les pompiers de la Vallée de la Lys. Celui-ci, grandeur nature dans cette école fermée est une mise en situation nécessaire pour être toujours au top dans les interventions des soldats du feu. D’autres sites roncquois, gardés secrets, seront des lieux d’entraînements pour nos vaillants sapeurs sous la direction du capitaine Pierre Kindt. Actuellement sur les cent dix pompiers dont trente cinq professionnels de la caserne de Bousbecque, soixante-quinze vont être touchés par de genre d’exercice.

® a été à la rencontre aux Anciennes Écuries des membres du Lions Club Val de Lys qui sous la présidence de Laurent Hazebrouck avaient rassemblé lors d’une exceptionnelle exposition «Noir et blanc» : peintures, sculptures et céramiques. Quinze artistes de très grande renommée ont créé des œuvres en exclusivité pour cet événement. Ces créations réalisées au fusain, huiles sur toiles, croquis, sculptures en marbre ou granit, en céramique et en bronze étaient proposées à la vente au profit de l’association Les Clowns de l’Espoir. Avec 30 % des bénéfices récoltés, c’est une somme de 2 409 euros qui permettra d’améliorer le séjour en pédiatrie. De l’art caritatif.

® a dû affronter les intempéries, pluie et vent, pour accompagner les membres de l’Union nationale des combattants qui ont commémoré le 72e anniversaire du 8 mai 1945. Après s’être recueillis et déposé une gerbe au monument aux morts du cimetière du Blanc-Four, c’est face à la stèle du cimetière du Centre-Bourg que les corps constitués, les représentants de la municipalité, les anciens combattants et quelques enfants ont rendu hommage aux Roncquois civils et militaires morts pour la France. La Jeanne d’Arc et l’Harmonie du Blanc-Four ont apporté leur concours non négligeable à cette cérémonie du souvenir.

                                                                                                

Monsieur Roncq - N° 181 - Avril 2017 : 

® a assisté à la réalisation de la maquette du numéro 1 du journal conçu par les adultes autistes de la résidence Le Lavoir. Pour cette première réunion de travail, leur pièce de vie s’est transformée en salle de rédaction. Ce premier trimestriel (quatre pages) sortira à l’occasion de la journée du handicap et sera diffusé localement et aussi en ligne sur www.ville.roncq.fr.

® a tenu à se rendre sur le site Coubronne qui se transforme en logements. Le programme baptisé «L’Intemporel» devrait comporter soixante-dix habitations juste à côté de la salle des sports Guy Drut. Ceux-ci devraient être livrés au début de l’année 2018. Ce site de la rue de Lille comportait dans sa prime jeunesse un grossiste en alimentation Jean Coubronne-Catteau, qui torréfiait sur place le renommé café «Le Supra». Se trouvant juste en face, la petite cheminée, récemment «abattue», lui apportait les jours de torréfaction les effluves du bon café.

®ˢ a partagé avec Robert Dujardin à la tête du collectif de la bourse aux collectionneurs, la satisfaction du succès de la journée des échanges. Celle-ci s’est déroulée salle Stélandre au Blanc-Four et a attiré une cinquantaine d’exposants venus de la région et des Flandres. De très nombreux visiteurs ont troqué ou vendu durant cette manifestation leurs objets anciens. Un loisir en perdition face à l’invasion du numérique mais qui intéresse encore les mordus des objets du passé.

® a pu se réjouir avec les responsables de l’Étoile sportive (ESR) de l’acquisition du label «Jeunes FFF» de la Fédération française de football. Cette récompense est un gage de travail et de qualité. Au niveau «excellence», elle permet d’être accompagné et soutenu par la fédération dans un certain nombre de projets, parmi ceux-ci, la création d’une section féminine. Le président Thierry François voudrait obtenir le niveau «élite» pour l’obtention de nouveaux financements. Pas si simple mais ils peuvent le faire.

® a constaté le rajeunissement pour l’ensemble des cours de danse du club dynamique de Roncq en danse. Grâce au phénomène de Danse avec les stars, des stages de rock ont été instaurés. Ceux-ci peuvent accueillir soixante danseurs à condition de venir à deux. Cette association qui regroupe plus de cent vingt adhérents passionnés de danse en ligne, en couple, de salon et maintenant de rock n’a pas pour but de faire de la compétition, même si les cours sont pointus et de bonne qualité. De quoi donner raison au proverbe de Nahman de Braslaw : «Chaque jour, il faut danser, fut-ce seulement par la pensée.»

®  a assisté un jeudi soir à une répétition de la troupe Mandragore au cinéma de Roncq qui se transforme le temps d’une soirée en scène de théâtre. Depuis maintenant vingt-trois ans, les acteurs amateurs se transforment en «producteurs» de bonne humeur en rejouant des pièces de boulevard. Chez eux, le rire est omniprésent et avant même le début de la répétition, les blagues et boutades fusent entre les membres. Cette fidélité sans faille s’explique en partie par le souhait de la troupe de jouer systématiquement pour le compte d’une association à laquelle sont reversés les bénéfices. En retour, celle-ci doit procurer un lieu adéquat pour jouer.

® a toujours été fidèle à la carte écrite à la main malgré les SMS ou mails et se réjouit de trouver dans sa ville une entreprise qui cartonne encore avec la carte papier. Chaque année, l’entreprise Afie-Diffusion édite quatre à cinq millions de cartes de vœux, d’anniversaire, de Sainte-Catherine, Saint-Nicolas... Ces cartes qui se sont modernisées tiennent tête à Internet, et sont un bon moyen de communiquer avec une valeur supplémentaire pour le récipiendaire. À vos stylos...

® a relevé avec satisfaction le bilan positif de l’année 2016 de l’association Saint-Vincent-de-Paul. Pour la bonne vingtaine de bénévoles de la paroisse du Christ-Ressuscité, le mot d’ordre est la solidarité pour tous. Des actions multiples venant en complément des Restos du cœur : aide à une famille touchée par l’incendie de sa maison, réhabilitation d’un SDF, sortie au restaurant pour quelques familles, bons d’achat pour les enfants (rentrée des classes), etc. Celles-ci ont pu être réalisées grâce à la mobilisation constante des dévoués membres sur le terrain. Également la collecte de denrées dans les supermarchés et un vestiaire bien fourni constitué de vêtements neufs.

® a accompagné la délégation de l’Union nationale des combattants (UNC), présidée par Francis Méresse lors de la remise de l’étendard symbole de la patrie, au cours d’une cérémonie officielle dans la galerie des maires. Ce drapeau est un don de la famille Delahousse à l’UNC le 24 janvier 1921, suite au décès du lieutenant Delahousse du 110e régiment d’infanterie. Portée successivement par Adolphe Vandevelde et par M. Hemeryck, cette oriflamme sera désormais exposée en mairie avec prochainement une plaque explicative.

® a partagé le temps d’une journée le dur quotidien d’une non voyante, Hélène Plateel, qui se déplace avec son chien Shaddock. Bénévole depuis quinze ans à l’École des chiens guides d’aveugle, cette déficiente visuelle plutôt que de dénoncer, espère sensibiliser les esprits. Elle fait part des incivilités qu’elle subit chaque jour dans les transports en commun, les magasins ou la rue. Pour beaucoup, une méconnaissance du droit et un sérieux manque de savoir-vivre. On peut avoir de bons yeux et manquer de clairvoyance. Il a par la suite recueilli des explications sur l’engagement de la comédienne et mannequin Noémie Lenoir, marraine du centre, lors de la remise du 5 000e chien d’aveugle. Pour ce top model, c’est par la communication que l’on fera évoluer le regard de la société sur le handicap visuel. Il faut également privilégier les dons qui permettent la formation d’un chien, dont le coût s’élève à environ 15 000 euros sur deux ans, qui est remis gratuitement aux personnes concernées.

® a tenu à souligner la bonne vitalité de l’association Roncq culture présidée par Daniel Geiter, épaulé par une équipe efficace. Forte de deux cent trente-cinq adhérents, en hausse de 8 % par rapport à 2015, elle fonctionne sur ses fonds propres. Le programme pour 2017 est un peu semblable aux autres éditions avec des sorties d’une journée en autocar dans un rayon de 250 kilomètres, puis deux jours en Touraine, du covoiturage pour le théâtre, le concert de l’Orchestre national de Lille, au casino de Saint-Amand, etc. Une grande nouveauté cette année avec un voyage d’une semaine en septembre prochain en Toscane pour quarante privilégiés qui iront à la découverte de Pise, Florence, Sienne, Lacques. Le succès est déjà au rendez-vous.

® a salué la sélection, pour la première fois, au festival de Valenciennes du court-métrage Les deux clans de l’atelier cinéma du collège Paul Éluard. Celui-ci est un film au récit fantastique d’un peu plus de sept minutes que les collégiens ont conçu de A à Z, à l’exception du montage. Cet atelier ciné est placé sous la responsabilité de Marie-Hélène Jounwaz, professeur de français, aidée par deux collègues et d’un professionnel de l’audiovisuel. Seul collège de l’académie à proposer un atelier de ce genre, Paul Éluard a d’ailleurs vu certains de ses anciens élèves choisir des filières professionnelles pour continuer d’assouvir leur intérêt dans ce domaine.

® a apprécié l’initiative de Florence Belanger, maman d’Arthur, de l’initiation à la marche nordique des autistes de la structure Habiteb. Avec l’appui de Jean-Pierre Lutz, animateur diplômé du JAR, et après un petit quart d’heure d’échauffement, ils ont parcouru allégrement les allées très agréables du bois Leurent. Un début prometteur qui aura peut-être une suite...

® a suivi avec passion les «Huit jours sous un panier» dédiés au basket pour quatre-vingt-dix jeunes et leurs familles. Durant une semaine, salle Jules Gilles, vingt-six clubs ont représenté des équipes du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme et de la Belgique. Les tournois ont été répartis sur trois terrains et dans deux salles avec une très forte implication des parents venus en nombre soutenir leur progéniture. De l’avis de Maxime Paux, président de l’USR et entraîneur des enfants depuis vingt-cinq ans lors de ces matchs très disputés, c’est comme s’il y avait une vingtaine d’entraîneurs dans la salle tant les parents prennent les rencontres trop à cœur.

® a tenu à rassurer les mordus de brocantes qui retrouveront le 14 mai les puces de printemps. Toujours organisée par le comité des Allumoirs du centre et l’Association solidarité développement du Cambodge (ASDC), cette braderie sera diminuée de moitié. Au lieu des mille cinq cents places des années précédentes, sept cents environ seront affectées lors des inscriptions à ce vide-grenier qui nul doute, connaîtra son succès habituel et en toute sécurité.

                                                                                                                            

Monsieur Roncq - N° 180 - Février 2017 : 

® a tenu à se renseigner auprès de la Roncquoise Florence Meuleman qui, en tant qu’auto entrepreneur, a créé les Charades électroniques ou l’électro pour tous. Productrice d’événements, elle veut promouvoir la scène en devenir. En un an, cette spécialiste en communication et marketing digital a organisé vingt-trois événements dans la région. Son souhait serait d’organiser dans notre ville une représentation qui pourrait allier la musique et l’image aux Anciennes Écuries ou à l’église. 

® a pris acte du résultat du palmarès du concours des villes et villages fleuris après une évaluation stricte d’un jury régional. Désormais, notre ville pourra aligner une deuxième tige sous ses panneaux d’entrée. Il reste également à confirmer cette reconnaissance du travail collectif mené par les douze agents, les trois élus affectés à cette mission et les citoyens. Peut-être moins de fleurs annuelles mais davantage de vivaces qui réclament moins de temps et surtout moins d’eau. Une distinction «ville nature» ou «ville verte» serait tout autant appréciée dans un environnement où il fait bon vivre.

 ® a applaudi à la fusion, le temps d’un concert en l’église Saint-Piat, de l’ensemble instrumental Giocoso et de l’Harmonie du Blanc-Four. Tour à tour sous la direction de leurs chefs respectifs, Patrick Coquerel et François-Xavier Pennel, ils enchaînèrent des œuvres de grande qualité. Réunis en fin de concert, les musiciens rendirent un hommage particulier à Édith Piaf en interprétant La vie en rose. Pour la Sainte-Cécile, l’Harmonie du Blanc-Four, avec la fermeture de l’église Saint-Roch, a été accueillie en l’église Saint-Quirin à Neuville-en-Ferrain. Au programme : des œuvres de circonstance sous la direction de François-Xavier Pennel et de Frédéric Baert.

 ® a poussé la porte du rucher municipal caché à l’ombre du cimetière du Blanc-Four pour découvrir la nouvelle espèce d’abeilles bourdonnantes. À la suite de la mort au printemps 2015 de tous les essaims, la ville a investi dans des abeilles plus résistantes et une première récolte de miel est espérée pour cet été. Dorénavant, c’est une jeune femme passionnée, Anastasia Descheemacker, qui s’occupe du rucher. Son papa apiculteur lui a inoculé le virus des apidés et elle a suivi par la suite une formation solide au rucher-école de Tourcoing. Nul doute que ses protégées apprécient sa délicatesse en leur rendant visite chaque semaine.

 ® a apprécié le geste de solidarité de la toute jeune association Reiki qui, par l’intermédiaire de sa présidente Marie Vandeputte, a remis un chèque de plus de 360 euros à Laurence Lippert, présidente de l’Amicale des donneurs de sang. Les séances de Reiki sont gratuites mais, deux fois par an lors des journées portes ouvertes, les participants sont invités à faire un don au profit d’une association caritative. L’argent ainsi récolté financera l’aménagement d’un espace pour les enfants qui accompagnent leurs parents pendant la collecte.

 ® a commémoré le 11 Novembre en se rendant au cimetière du Centre avec les officiels, les corps constitués, les anciens combattants et de nombreux jeunes écoliers. Après une poignante sonnerie aux morts et La Marseillaise interprétées par la Philharmonie, les noms des disparus furent rappelés par de jeunes élèves. Par la suite à la salle Georges Catry, plusieurs écoles ont été récompensées pour leurs travaux sur le devoir de mémoire. Remise également de la médaille d’honneur des Forces françaises en Allemagne et Autriche à Gérard Grave, de la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports à Paul Grave et celle de l’Assemblée nationale à Francis Méresse. À nouveau ses vives félicitations.

 ® a mis à l’honneur avec les membres de la JAR (Jogging Aventure Roncquoise) deux de ses adhérents : David Dubois et Henri Poirié. Ceux-ci se sont illustrés dans la «Diagonale des fous», une course mythique en plein cœur de l’île de la Réunion. Ils ont bouclé le parcours de 167 kilomètres avec un dénivelé positif de 9700 mètres en 54 heures pour David et 58 heures pour Henri. Une mise à l’honneur bien méritée... encore bravo.

® a été à la rencontre de la centaine de Jarnavaleux déguisés à merveille et qui avaient répondu à l’appel du Jogging Aventure Roncquoise pour la seconde édition du «Jarnaval». Grâce à leur brin de folie et à leur humour, ces amoureux de la marche nordique ne sont pas passés inaperçus et ont pris d’ores et déjà rendez-vous pour l’an prochain avec un Jarnaval encore plus déjanté.

 ® a encouragé les six cents participants qui se sont affrontés au cross country du bois Leurent malgré de fortes rafales, la boue, le sol détrempé et un environnement inhospitalier. Se jouant des éléments, le Villeneuvois Benjamin Delecroix s’est adjugé la première place devant Anthony Puteanus. Dans le cross court, victoire de Simon Descamps alors que chez les dames, Audrey Branswyck a laissé ses adversaires à bonne distance.

 ® a assisté, après trois semaines de compétition acharnée, aux finales dames et messieurs de l’Open du Tennis club de Roncq. Sans grande surprise, les favoris ont imposé leur loi sur les courts du complexe Guy Drut. Chez les dames, Katharina Lehnert n’a laissé aucune chance à Lou Adler alors que chez les messieurs, Jelle Sels a fait la différence devant Charly Villeneuve.

 ® a pris un ticket aller-retour pour l’espace lors du ciné-concert de la Philharmonie donné en l’église Saint-Piat. Sous les voûtes célestes de cet édifice, grâce à la technique vidéo de Paul Gourmez, furent projetées les nombreuses planètes qui gravitent au-dessus de notre terre. Le scénario de ce concert était écrit par Florent Macker et avec la participation du club d’astronomie de la région Lilloise. Les morceaux bien choisis dirigés par Francis Billet et Baptiste Vandevoghel nous ont permis de redécouvrir : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

 ® a quitté le cosmos pour retrouver les musiciens de la Philharmonie pour leur audition traditionnelle de la Sainte-Cécile. Les membres de la fanfare de la Jeanne d’Arc ont également mis à l’honneur leur sainte patronne par une prestation de qualité en l’église Saint-Piat. Les agapes qui suivirent lors de leurs banquets respectifs furent une juste récompense de leur belle année musicale.

 ® a, dans le cadre des manifestations de sensibilisation au handicap, testé le rugby-fauteuil. Même si les règles du jeu semblent simples, il faut par contre développer de multiples qualités car les efforts sont intenses. Ce fut l’occasion de rencontrer Jérémy Vanneste, ancien champion de France de la discipline, et d’assister salle Jules Gilles à un match d’exhibition de très haute tenue. Une expérience riche sur le handicap qui vaut mieux qu’un long discours.

 ® a de nouveau (hélas) filé un rencard à ceux qui n’ont plus rien, dixit Coluche, lors de l’ouverture de l’antenne roncquoise des Restos du Cœur. Sous la responsabilité de Raymond Pouchelle, une vingtaine de bénévoles ont déjà accueilli une soixantaine de bénéficiaires et ce n’est qu’un début. Dépendant entièrement des Restos du Coeur de la région lilloise, basés à Wattrelos, nos souriants distributeurs apportent également du soutien et un réconfort moral.

 ® a accompagné la Reine des neiges et Olaf lors de l’ouverture du marché de Noël, réparti dans une trentaine de chalets et la salle Georges Catry. De quoi satisfaire les exigences en matière de cadeaux, avec des producteurs locaux et des commerçants qui proposaient des prix raisonnables. Comme l’année passée un défilé de mode avec la participation des boutiques de la ville et également des concerts par les élèves de l’école de musique et le Brass Band de Roncq. Le tout sous le regard bienveillant du Père Noël, confident des petits enfants. Un spectacle inédit avec son, lumières, lasers et feu d’artifice, a animé le Noël Show du samedi qui fut répété plusieurs fois. De nombreuses compagnies ont déambulé entre la mairie et la place Jean Jaurès parmi celles-ci les Cirk Triffis, les Illumineurs de la compagnie K., Comikis, Ezec le Floch et les fameuses lucioles de la Zizanie. Bref, pendant trois jours, la magie de Noël a été de nouveau féerique et en toute sécurité.                 

                                                                                                                            

Monsieur Roncq - N° 179 - Décembre 2016 : 

® a profité de la cérémonie de la pose de la première pierre pour se rendre compte que l’opération immobilière du Blanc-Coulombier commence à prendre forme. Le programme lancé l’an dernier sur le site de l’ancienne ferme Lepoutre devrait comporter cent neuf logements avec livraison pour les premiers, en mars 2017. Sur le site de l’école Pergaud, qui a hébergé une partie des services municipaux, le souhait d’y voir fleurir des logements pour seniors. Sur cet emplacement de 6 700 mètres carrés, quatre-vingts à quatre-vingt-dix habitations pourraient y voir le jour.

® a trouvé un blockhaus bien pacifique qui peut désormais accueillir les chauves-souris. Celles-ci y trouveront un lieu de repos et d’hibernation. En partenariat avec le groupe ornithologique et naturaliste (GON), la municipalité a également aménagé des combles dans des bâtiments municipaux (annexe de la mairie et la bibliothèque). S’inscrivant dans un ensemble de mesures en faveur de la biodiversité, il n’est pas certain que ça fonctionne, car après tout, «c’est la nature qui décidera» dixit Xavier Duquesne, en charge de l’animal dans la ville.

® a, en une seule journée de juin, connu un record d’affluence lors de la collecte organisée par l’Amicale des donneurs de sang. Avec cent cinq bénévoles, une augmentation sans doute liée aux récents attentats, mais également à la participation de nouveaux donneurs et particulièrement de jeunes. Début octobre, sur deux jours cette fois-ci, la présidente Laurence Lippert espère connaître le même afflux avec l’apport de nombreux concitoyens qui n’ont pas encore osé franchir le pas de ce don précieux.

® a mis les mains dans le cambouis en rendant visite à Thierry Desmet, patron du garage Ford, qui durant six années a ressuscité une vieille Jaguar de 1952. Ce passionné de restauration de voitures a, en trente ans de carrière, redonné vie à de nombreux véhicules. Beaucoup furent présentés à «Rétro Mécanic», il parle alors de résurrection d’autant que sur ces anciens modèles, on n’utilise pas les ordinateurs. On s’imagine mal aujourd’hui que cette XK 120 était dans un si triste état et que la belle anglaise participera au Mans Classique.

® a découvert, avec une vingtaine de personnes, le premier entraînement de krav maga qui s’est déroulé au dojo municipal. Cette toute nouvelle discipline de combat, utilisée notamment par les forces armées israéliennes, est désormais ouverte à tous ceux qui visent l’efficacité. L’association Krav Maga Roncq, sous la houlette de sa présidente Amélie Lannoy, a obtenu un créneau chaque mardi de 18h30 à 20h. Les entraînements sont accessibles dès l’âge de 16 ans, avec l’idée de se défendre d’une agression le plus rapidement possible, en sachant que le 100 % n’existe pas.

® a fait le point avec une centaine de Roncquois qui ont assisté à la réunion publique sur une mutuelle communale. Ce dispositif, qui a séduit près de quatre-vingt-deux communes dans le Nord, a été présenté par deux représentants de l’association Action. Par le biais du centre communal d’action sociale (CCAS), celui-ci vise à pallier les inégalités sociales de santé des personnes qui, par manque de moyens, font l’économie d’une mutuelle. Des permanences se dérouleront à l’annexe de la mairie auprès d’un représentant de l’association Action.

® a dû faire l’impasse pour cause de sécurité sur le marché aux puces et sur les portes ouvertes de l’École des chiens guides d’aveugles. En attendant d’autres manifestations plus restreintes, il s’est mis, le temps d’un déjeuner, dans la peau d’un aveugle. Ce repas dans le noir, c’est le moment de partager une expérience de sensibilisation au handicap visuel. L’objectif de cet événement étant également de dénicher des donateurs, mais également de trouver des familles d’accueil pour des chiens. Ceux-ci deviendront demain les yeux des malvoyants.

® a, par contre, profité d’une belle soirée, alors que la fête foraine battait son plein sur le parking de la gare, pour assister au cortège des allumoirs du Centre Bourg. Accompagnés par des groupes musicaux et folkloriques, plus de trois cents enfants des écoles publiques et privées ont parcouru la rue de Lille au cours d’une bruyante parade, haute en couleurs. Installé sur le pourtour de l’église Saint-Piat, un jury a décerné les plus beaux déguisements qui avaient pour thème «Le carnaval d’ici et d’ailleurs».

® a essayé de couvrir au mieux les diverses animations de  la Semaine bleue qui, durant onze jours, ont été proposées aux seniors de plus de soixante ans. S’associant au CCAS, la ville a mis sur pied une palette d’activités visant à favoriser le «vivre ensemble et la convivialité». Cette longue semaine comprenait : café tricot, tournoi de cartes, cinéma, marche nordique, atelier mémoire, tournoi de pétanque, aquagym, chant, échecs, etc., avec un temps fort, un repas tradition ou un repas détente. Chaque année, un moment privilégié pour permettre aux séniors de sortir de chez eux et de tisser de nouveaux liens.

 ˢˢ a été émerveillé devant les tableaux exposés par les peintres de l’association des Artistes Roncquois, lors des portes ouvertes organisées par le conseil départemental et la ville. Il apprécie à chaque fois les progrès de ces mordus du pinceau, de l’huile, de la gouache ou de l’aquarelle. Parmi eux, quatre adhérents qui ont suivi des cours spécifiques ont ouvert leur domicile au public.

® a, bien volontiers, répondu à l’invitation de madame Viste de «La boutique d’optique pas comme les autres» pour fêter les trente-cinq années d’existence. Ayant toujours défendu au mieux le commerce local de proximité, il se réjouit de cette longévité, et surtout de la disponibilité de Camille et Christelle qui forment avec Bernadette un trio compétent de diplômées en matière d’optique. Sur le trottoir et sous chapiteau face au magasin 409 rue de Lille, les amis et clients ont été invités à partager le verre, pas de lunette mais bien celui de l’amitié aux accents très jazzy de l’orchestre Les Collectors.

® a assisté au vernissage des deux dernières expositions qui eurent comme cadre privilégié les Anciennes Écuries. Tout d’abord, le photographe Rabat Laamari a exposé ses clichés représentant la vie et la ville de Roncq. Pour ce faire, il a pris son bâton de pèlerin pour prendre quelque deux cents photos, dont vingt-trois furent exposées. Parmi celles-ci, la maison de retraite, la mairie, la ferme du Vinage, les bobineuses de chez Catry, etc. L’hippopotame de cristal de la ville lui fut remis en reconnaissance de son travail. À la suite, Orland Kindt s’est affranchie des codes pour s’exprimer en toute liberté. Peignant depuis plus d’une vingtaine d’années et formée à Tournai, il applique beaucoup de matière sur les toiles. Ses œuvres sont autant d’impulsions créatives et inattendues, passant par le trait, les lignes, les rythmes, les couleurs et les matières. Pour cette artiste, il faut toute une vie pour qu’un peintre puisse s’exprimer totalement.

® a partagé le grand moment de bonheur de Michel et Danielle Demaiter-Crépin, qui ont renouvelé leur «oui» lors de la célébration de leurs noces d’or, cinquante années de vie commune. Les heureux récipiendaires ont été reçus par Anne Thorez, adjointe au développement économique et à l’emploi, qui a retracé leurs parcours familial et professionnel. Ce charmant couple, qui habite au Blanc-Four, a cimenté leur union avec la venue de deux enfants, Franck et Émilie, et depuis février 2015, une petite fille est venue les combler. Avec leur famille et amis présents à cette cérémonie, il joint à nouveau ses plus vives félicitations et ses bons vœux.

® a profité de la Toussaint pour se rendre compte des travaux de rénovation entrepris dans nos cimetières. Comme de coutume, mais sous un soleil radieux, les tombes fleuries abondamment de pomponnettes et autres chrysanthèmes, transformaient ce lieu de repos et de paix en un immense tapis floral. Le moment privilégié pour se recueillir et intercéder près de ceux qui nous ont précédés. Une grand-messe fut célébrée à Saint-Piat où l’on rappela les noms des soixante-dix-huit défunts qui, durant l’année écoulée, furent enterrés religieusement dans notre paroisse du Chris-Ressuscité. Cet office fut suivi par de très nombreux paroissiens, et animé par l’excellente chorale In Memorian.

          

                                                                                                                                     

Monsieur Roncq - N° 178 - Octobre 2016 : 

® A participé au loto de la solidarité organisé par Stéphanie Blondel au profit de l’Association des malades d’un syndrome néphrotique, qui s’est rapprochée de celle des Petits Princes, et a permis à sa fille Louane d’aller visiter Disneyland. Une belle façon de faire avancer la recherche et de redonner le sourire aux nombreux enfants malades. Seize enfants sur cent mille sont touchés par cette maladie qui atteint les reins.

® A goûté en priorité la nouvelle bière Hippo lancée en 2011 et qui change de formule. Celle-ci est dorénavant brassée à Linselles chez François Hébert qui a ouvert l’Atelier des Brasseurs. Certes il lui a fallu attendre le 14 juillet lors du cocktail républicain pour l’apprécier pleinement entre amis. À maturité, elle promet rondeur et légèreté et sera conditionnée en bouteille avec une capsule rose rappelant la couleur de l’hippopotame qui barbote dans son étang du bois Leurent. À consommer avec modération, bien sûr.

® A voyagé sur le continent africain lors de l’exposition des Artistes Roncquois qui s’est déroulée aux Anciennes Écuries. La présidente Florence Ferla a précisé qu’en choisissant le thème «Afrique», elle avait voulu ouvrir nos esprits sur la richesse de la culture et de l’art africain. Invité d’honneur, Claude-Albert Verhulst, peintre autodidacte depuis 1949, a fait découvrir aux nombreux visiteurs à travers ses œuvres lumineuses l’atmosphère particulière de l’Afrique avec ses couleurs chaudes. Un de ses tableaux fut offert au maire lors de l’inauguration.

® A rencontré durant le temps d’un week-end les jeunes qui ont participé aux épreuves de la 22e édition du challenge Raid. Dans nos cinq communes de la Vallée de la Lys : Linselles, Bondues, Bousbecque, Roncq et Wervicq-Sud, ce sont plus de huit cents qui ont relevé les défis sportifs et ludiques concoctés par les organisateurs. Pour le bon déroulement de ces journées, de très nombreux bénévoles ont été mobilisés pour encadrer nos vaillants raiders. Ceux-ci étaient classés par tranche d’âge 8/10 ans, 11/12 ans, 13/14 ans, 15/17 ans et 18/25 ans. Pour sa part, notre commune a mis à la disposition pour les diverses épreuves locales : la piscine, les parcs et les différentes salles des complexes sportifs.

® A accompagné les jeunes mamans qui ont participé à une formation aux gestes d’urgence à faire en cas de nécessité sur les nourrissons. Cette piqûre de rappel a été dispensée par un secouriste de la Croix blanche : Sébastien Hennart. Désormais ces mamans pourront les reproduire sur un bébé qui s’étouffe et sur lequel la démarche est toute différente de chez l’adulte. Elles sauront réagir vite et bien.

® A tenu à accompagner l’association des parents d’élèves de l’école Saint-François qui organisait son 16e challenge sportif de fin d’année. À l’invitation de Carine Duquesne, présidente de l’APEL, deux cent dix élèves et une quarantaine de parents y ont participé. Au programme, courses pédestres, tennis de table, jeux mnémotechniques, ateliers d’adresse ont permis aux participants d’y trouver grande satisfaction. Cette matinée placée sous le signe de la solidarité a permis de récolter près de 1 600 euros. Cette somme fut remise à l’association «Signons avec Zélie» du nom de cette petite Roncquoise atteinte de surdité irréversible.

® A répondu à l’invitation de Nathalie Debever, présidente nouvellement élue de l’association Arts plastiques. Le temps d’un week-end, le travail de ses cinquante-huit adhérents, dont huit enfants, a été exposé aux Anciennes Écuries. Chaque artiste a proposé une œuvre évoquant le nu et la nuit et également un ouvrage au thème libre. Les membres du nouveau bureau ont plein d’idées pour redynamiser cette structure avec l’aide précieuse de Florence Ferla et Jonatham Napierlat qui animent les ateliers enfants et adultes. À partir de 6 ans, l’atelier des enfants propose de donner des bases de dessin et des travaux manuels, collage, modelage et sculpture.

® A, malgré le peu de communication autour de la Fête de la musique, tenu à aller encourager les vaillants musiciens de nos deux phalanges locales. Sur le parvis de la salle Georges Catry en plein cœur de la ville, la Philharmonie sous la direction de Francis Billet a interprété des standards de musiques de films et des morceaux très jazzy pour swinguer. Au Blanc-Four, l’Harmonie a animé durant plus d’une heure diverses rues avec des morceaux de circonstance de défilé. Un arrêt au centre d’habitat des Papillons blancs Harle, rue de la Montagne, a été particulièrement apprécié des pensionnaires.

® A admiré la fresque constituée de plusieurs dessins représentant de dos les enfants d’une classe africaine surchargée lors de l’expo des Tap (temps d’activités périscolaires). Après les Artistes roncquois et Les Arts plastiques, les élèves des écoles publiques ont, à leur tour, exposé leur travail de l’année. En fil rouge l’ouverture au monde, l’Afrique et le Mali. À partir de matériaux de récupération, nos jeunes artistes avec les conseils du peintre Claude-Albert Verhulst et l’artiste Florence Ferla ont produit des œuvres originales et colorées.

® A fêté vaillamment les cinquante ans du Twirling Club des Bleuets tout en commençant à tourner une page de son histoire. En effet depuis plus de trente-cinq ans, Émile Bizouarne préside ce club et a décidé de transmettre le flambeau à sa petite fille Émilie. Cet homme acharné incarne le club et vit au rythme des entraînements et des compétitions. Pourtant ce musicien de la société des accordéonistes n’envisageait pas ce parcours après avoir créé une section de majorettes qui s’est transformée en 1994 en twirling. Tombée toute petite dans la marmite de cette discipline, Émilie Dhalluin, future présidente saura faire honneur à son grand-père qui fut pour elle un exemple.

® A participé au pot de l’amitié avec les élèves (anciens et actuels), parents, enseignants et membres dirigeants qui fêtaient les dix ans du collège Saint-Thomas. Un spectacle avec le pianiste original Simon Fache a fait suite à un rappel de monsieur Nevejans sur la petite histoire de cet établissement, de son agrandissement, de son évolution. Depuis son ouverture en 2006, celui-ci est passé de deux à quinze classes et compte à ce jour prés de quatre cents élèves. Que de changement pour ceux qui comme moi ont connu pour leurs études les trois classes de l’école Saint-Joseph…

® A enfourché son bon vieux VTT pour aller au complexe Joël Bats du Blanc-Four se rendre compte des travaux de rénovation de la piste de BMX. Accueilli par la présidente du club Isabelle Huart, il a pu constater que la nouvelle piste, avec des virages et bosses qui ont été redessinés et refaits en bitume, n’avait plus rien à voir avec l’ancienne vieillissante et abîmée par le temps et les compétitions. Encore quelques bandes blanches et l’obtention de l’homologation de la fédération et de nouveau, le club espère regonfler ses effectifs et continuer à voir émarger d’autres champions. Après la reprise de la saison fin août l’inauguration officielle a eu lieu le 24 septembre.

® A échangé quelques balles de tennis de table avec Maheidine Bella, jeune gamin de 9 ans qui a été repéré par la Fédération française comme l’un des meilleurs pongistes de son âge. Entraîné au club de Roncq de l’ULJAP par Pierre d’Houwt, ce grand timide se métamorphose en joueur redoutable. Ce jeune prodige peut donner un peu d’espoir au président Didier Delzenne, car pour l’instant l’ULJAP n’a plus d’équipe en championnat national. Les récents départs d’Alice Joneau et Alessia Scacchia ont été préjudiciables à l’équipe fanion. Patience donc et nul doute que cette vaillante association retrouvera rapidement son lustre d’antan. On ne désarme pas pour autant.

® A partagé le grand moment de bonheur de monsieur et madame Richard et Denise Kosior-Derache qui ont renouvelé leur «oui» lors de la célébration de leurs noces d’or. En présence de leur famille et de nombreux amis, l’adjointe à l’état civil Thérèse-Marie Couvreur a souligné leurs cinquante années d’un long parcours de vie en couple émaillé de joies et de tristesse. S’étant rencontrés sur le lieu de travail chez maître Danjou, notaire, ils ont tenu par la suite le restaurant Au Routier à Halluin. Leurs petites filles les ont remerciés d’avoir également créé une famille unie et formidable. À nouveau ses plus vives félicitations et ses bons vœux.

                                                                                                                                     

                                                                                                                                         

                  Monsieur Roncq - N° 177 - Juin 2016 : 

® A été à la rencontre de Guy Quilliou, sculpteur de la lumière, pour découvrir ses diverses créations aux Anciennes Écuries. Cet artiste entamait un tour de France dans l’esprit des Compagnons du devoir, en proposant des ateliers démonstration avec la technique dite «Tiffany» (bandes de cuivre autocollantes en lieu et place du plomb). Neuf portraits de femmes au rayonnement universel et une galerie de paysages chers à son cœur comme ceux d’Ouessant, l’Épée et le Mont-Saint-Michel ont conquis les amateurs de vitraux.

® A été se joindre aux jeunes élèves de l’école Saint-François pour échanger avec l’écrivain François-Xavier Poulain venu faire escale avec ses souris. Sculpteur sur bois et auteur de livres pour enfants, celui-ci sillonne les écoles de la métropole à la rencontre de ses petits lecteurs. Il trouve parmi eux sa source d’inspiration pour ses histoires et même pour le choix de la couverture du livre. Un travail d’équipe pour cet écrivain à l’écoute des envies de chacun.

® A eu à déplorer un violent incendie d’origine inconnue qui, en pleine nuit, a détruit le dernier étage de la résidence des Clairières. Les dégâts matériels sont extrêmement importants mais heureusement sans perte humaine, seulement deux personnes blessées. Ce sinistre a touché dix-huit familles qui ont dû être relogées alors qu’un élan général de solidarité a permis d’aider au mieux ces sinistrés en détresse.

® A été tenté par la troublante expérience du dîner à l’aveugle organisé par l’école des chiens d’aveugles Paul Corteville : cette drôle d’idée de se mettre à la place d’une personne déficiente visuelle le temps d’un repas. Pour les quatre-vingt-cinq volontaires, bandeau sur les yeux dans une lumière tamisée, c’était très déstabilisant car ils devaient se concentrer sur les autres sens, l’odorat, l’ouïe et le toucher avec des mouvements beaucoup lents. Mais l’ambiance était bon enfant et la nouvelle directrice Peggy Gilbart a promis de renouveler ce type de rendez-vous.

® A battu la campagne, notamment à la ferme du Vinage, avec de nombreux enfants lors de trois chasses aux œufs de Pâques. Un plaisir sucré que de dénicher les gourmandises chocolatées tandis que les parents découvraient les produits de la ferme et les spécialités locales. Joindre l’utile à l’agréable.

® A noté des changements à la tête de deux associations. Aux Arts plastiques (cinquante-cinq adhérents cette année) après la démission de son président Bernard Stadler, la dernière assemblée générale a élu à ce poste Nathalie De Bever alors que Patricia Stamane prenait le poste de trésorière. À l’Amicale des donneurs de sang, pour succéder à Daniel Lelion, le conseil d’administration a porté à sa tête Laurence Lippert. Auxiliaire de puériculture au service de la petite enfance à Tourcoing, elle est également très investie dans le milieu associatif, principalement dans les jumelages. Elle déploiera la même énergie que ces prédécesseurs avec le défi d’atteindre les mille dons cette année.

® A fait son entrée dans le printemps en musique lors d’un magnifique concert de La Philharmonie donné en l’église Saint-Piat. Un air de jouvence et de fraîcheur avec la participation des orchestres minimes et cadets de l’école de musique sous la direction de Fernando Da Silva. Francis Billet et Baptiste Vandevoghel, qui avaient concocté le programme de ce bel après-midi musical, nous ont permis d’apprécier la sonorité particulière de trois cors des Alpes qui ont amené une note champêtre supplémentaire.

® A partagé la fierté des membres responsables de la section marche nordique du JAR de l’obtention du label national pour la course réservée aux compétiteurs. Lors de la Jaroise organisée par ce vaillant club, ce sont cent quatre-vingt-cinq athlètes venus de toute la France qui se sont affrontés sur un circuit de 12 kilomètres à travers bois. Pour s’adapter aux exigences de la Fédé, il a fallu mobiliser soixante-dix bénévoles avec la présence de vingt juges officiels. Ça marche très fort pour la Jaroise.

® A enchaîné avec le Club Jogging Aventure (JAR) avec quatre courses lors des Foulées Nature. Celles-ci ont réuni plus de huit cents participants toutes épreuves confondues. Avec la course découverte, les 10 kilomètres et 21 kilomètres permettaient aux plus confirmés d’en découdre sportivement. De quoi ravir François Tierrie, le nouveau président, qui a remis les différentes coupes aux vainqueurs (enfants et adultes).

® A été à la découverte de l’agriculture locale à l’occasion de Graines d’avenir, un rassemblement proposé par les jeunes agriculteurs. Sur deux jours, de très nombreuses familles sont venues découvrir le site de la ferme des Quatre Vents de Caroline Delpierre-Piat et participer à de nombreuses activités. L’événement lancé l’année dernière par le syndicat des jeunes agriculteurs du Nord-Pas-de-Calais dans une autre commune, a remporté chez nous un succès grandissant. Également ouvert aux scolaires et aux étudiants en agriculture, ce salon agricole leur permet de découvrir la ferme et d’appréhender leur futur métier.

® A vécu un dimanche de passion en se laissant séduire avec de très nombreux visiteurs par des voitures de légende lors du grand rassemblement Rétromécanic au parc public Paul Vansteenkiste. Pour sa quatrième édition les Pontiac, Mustang et autres Rolls-Royce ont encore montré ce qu’elles avaient sous et autour du capot. Tout à côté étaient exposés quatre cents véhicules anciens (autos, motos, scooters, camions, bus, tracteurs) de plus de 85 ans d’âge. En marge de l’exposition de ces vieilles calandres, une bourse aux échanges (pièces détachées, miniatures, revues) et aussi une balade de 12 kilomètres dans une voiture de rêve.

® A retrouvé son âme d’enfance en se rendant à la bibliothèque municipale pour y découvrir une petite partie de la collection des jouets miniatures et mécaniques de Raymond Henry. Ce valeureux et sympathique septuagénaire, ancien kinésithérapeute, collectionne ces jouets depuis les années 1980 et à ce jour il en possède près de mille trois cents. Des jouets de planches (que l’on tire avec une ficelle), des voitures à frictions, des jouets à pile et d’autres mécaniques (à clef) avec un ressort qu’il ne fallait surtout pas casser, en font la très grande diversité. Derrière ceux-ci, il y a également toujours une histoire et notre collectionneur peut narrer des tas d’anecdotes sur l’origine de ces précieux objets. Grand merci de nous avoir fait rêver...

® A, muguet à la boutonnière, rendu hommage aux trente-six récipiendaires décorés le 1er mai de la Médaille du travail salle Georges Catry. Dans un monde où les rapports au travail ont considérablement changé, ces valeureux médaillés pour de nombreuses années de labeur espèrent y trouver reconnaissance et une source d’épanouissement. Avec le souhait pour chacun d’eux en bout de course d’une retraite douce et paisible.

® A été virevolter avec les couples qui ont participé au second stage de rock organisé par l’association Roncq en danse. Ces cours de danse animés par Jean-Luc Verhamme, responsable de la sono et DJ pour l’occasion, attirent de plus en plus de jeunes. La technique et la chorégraphie étant enseignées par Flora Heyman. Devant ce succès, d’autres rendez-vous de danse en ligne et de la salsa seront programmés prochainement.

® A rejoint ses amis des Jardiniers roncquois qui conseillaient les écoliers de l’école Saint-Roch venus faire les premières plantations au jardin pédagogique sur le site du bois Leurent. Mise en terre des bulbes à fleurs, de pommes de terre, semis de radis, salades, carottes, haricots... qu’ils viendront récolter fin juin. À cette époque, ils apprécieront également les groseilles et les framboises qui seront à point pour la dégustation. Par la suite, il a été convié à suivre les excellents conseils de M. Gradt sur la taille des arbres fruitiers. Une spécialité qui demande quelques années d’expérience qui sont nécessaires pour obtenir une bonne récolte. En jardinage, il y a toujours à apprendre.

® A commémoré les 71 ans de la signature de l’armistice du 8 mai 1945 en se rendant dans les cimetières roncquois. Emmenés par l’Harmonie du Blanc-Four, les élus, les corps constitués, les porte-drapeaux, les anciens combattants et un détachement des pompiers ont fleuri avec quelques enfants nos monuments aux morts. Au retour, il fut happé par l’immense foule qui avait envahi les deux kilomètres de la rue de Lille où se tenaient les «puces de printemps». Organisées par le comité des Allumoirs du Centre et de Solidarité Cambodge (ASDC), celles-ci ont connu, grâce à un temps estival, un succès exceptionnel. À signaler qu’au lendemain de cette manifestation de masse, une trentaine de personnes volontaires ont ramassé de nombreux déchets en participant à l’opération «ville propre». De quoi sensibiliser la population à la propreté de notre commune. 

                                                                                                                                          

Monsieur Roncq - N° 176 - Avril 2016 :

 ® A tenu à répondre à l’invitation de Lys Deûle Environnement qui avait convaincu deux agriculteurs locaux, M. et Mme Couvreur et M. et Mme Delespierre, carrière Deflandres, d’accueillir de nouvelles plantations d’arbustes et de haies. Durant deux jours, mille cinq cents arbres, saule têtards, frênes, prunelliers, aubépines, charmes.... ont été plantés lors de ces chantiers éco citoyens qui concernaient également la ville de Quesnoy-sur-Deûle. Un acte concret pour notre cadre de vie et pour le maintien et le développement de la biodiversité.

 ® A, de nouveau, mis en lumière la structure unique en France Habited, chère à Fabienne de Oliveira, lors de l’inauguration officielle par Jean-René Lecerf, président du conseil départemental du Nord. Cette résidence construite par Notre Logis comprend dix logements pour les adultes autistes et un onzième pour des rencontres fraternelles entre les résidents. Cet habitat offre de beaux symboles d’intégration sociale et permet aux autistes de se fondre aux habitants du quartier du Blanc-Four. Un exemple à suivre, avec une anticipation des besoins pour éviter l’angoisse de demain.

® A partagé la satisfaction de Marie-Claude Lutanie, présidente de l’association Roncq en Danse qui affiche une bonne santé avec pour l’année écoulée quatre-vingt-onze adhérents, dont de nombreux jeunes. Elle se réjouit également d’atteindre pour la saison prochaine le cap des cent. Si la danse en ligne attire beaucoup de monde, la danse en couple remporte également un beau succès. À la demande de nombreux jeunes, les stages de rock seront reconduits. En prévision, l’organisation d’une belle soirée dansante et une sortie annuelle dont plusieurs pistes... sont à l’étude.

 ® A été encouragé ses amis du Brass Band lors de leurs diverses répétitions dans l’optique de leur participation au championnat de France. Entre exigence musicale et musique populaire, le Brass Band très réputé en Angleterre et dans les pays scandinaves, n’est pas en reste dans notre région Nord-Pas-de-Calais. Sous la direction de son chef, Francis Billet, nos instrumentistes en cuivre ont auditionné au Nouveau Siècle de Lille pour la 12e édition du championnat national parmi quatre cents musiciens. Se présentant en division 3, nos représentants sont arrivés au pied du podium en 4e position, alors que seize formations participaient à ce grand rassemblement musical national.

 ® A pris note du copieux programme de Roncq-Culture annoncé par son président Daniel Gelter. Après sondage, auprès des deux cent vingt adhérents, les activités retenues sont les visites du Tréport, des jardins de Séricourt, de l’abbaye de Belval, des Floralies de Gand, du parc de Marquenterre, de la conciergerie de Paris et des Invalides. En prévision encore, la découverte de la Villa Cavrois, un concert en fin d’année et peut-être une mise en page du journal La Voix du Nord, sans oublier un voyage de deux journées «En passant par la Lorraine». Ouf ! de quoi satisfaire tout le monde...

® A, de nouveau, déploré le vol de quatre défibrillateurs qui avaient remplacé ceux qui avaient connu la même mésaventure en septembre dernier. C’est complément irresponsable de voler ce genre de matériel, car c’est un outil à disposition qui peut sauver des vies en cas d’urgence. Heureusement, en compensation, les cours d’initiation aux gestes qui sauvent ont connu un beau succès. Les participants ont effectué une démarche citoyenne qui leur permettra de réagir rapidement et efficacement en cas d’urgence.

® A mis à profit son déplacement à la bibliothèque municipale pour s’approvisionner en livres mais aussi pour découvrir l’exposition sur «Les dragons de Délit Maille». Issue du livre MS 18, livre d’heure, cette exposition d’une trentaine de figurines met en valeur l’imagination et la technique. Elle donne vie à des animaux fantastiques, des dragons mais aussi des fées et des licornes. Cette rétrospective, qui a été présentée pour Renaissance Lille 3000, avait séduit la directrice de la bibliothèque Odile Jansens-Courbois qui en a fait profiter parents et enfants de notre commune. Un talent de la tricoteuse Délit Maille que Monsieur Roncq avait découvert et apprécié à la Piscine de Roubaix avec les soldats de laine de la Grande Guerre.

 ® A déploré avec les responsables de l’Étoile sportive roncquoise (ESR), sous la houlette du président Américo Ferreira, l’état lamentable du terrain synthétique du Blanc-Four, situé au complexe sportif Joël Bats. C’est par plaques entières que cette aire de jeu est devenue impraticable. Certes, l’ESR possède d’autres terrains mais avec un effectif de plus de cinq cents licenciés, elle ne peut accueillir tout le monde, et risque de compromettre la saison prochaine. En attendant une solution, c’est la débrouille et chacun botte en touche.

 ® A été fouler le parquet de la salle Jules Gilles avec plus de cinq cents joueurs et joueuses dans le cadre de la manifestation phare «Huit jours sous les paniers». Organisée par l’USR Basket sous la présidence de Maxime Faux, ce fut un bon moyen pour les jeunes Roncquois de se frotter à de fortes et belles équipes. Grâce à ce tournoi, ils peuvent progresser et c’est également un bon vivier pour les équipes premières. En même temps, ce club dynamique entend poursuivre la reconquête d’une section féminine qui était en souffrance ces derniers temps.

 ® A toujours plaisir à côtoyer les membres des Jardiniers roncquois qui préparent activement la saison printanière. En attendant la réouverture du jardin pédagogique, il a été convié à une conférence sur la permaculture animée par Jean Wauquiez, formateur en environnement. Celui-ci a fait partager à ces passionnés du travail de la terre la nouvelle tendance en agriculture maraîchère. Rompant avec certaines anciennes traditions, c’est avant tout l’objectif de produire une nourriture saine sans l’utilisation de pesticides et d’engrais chimique. On travaille différemment la terre en recréant un sol fertile que l’on nourrit par des déchets organiques et c’est le sol qui nourrit alors la plante.

 ® A de nouveau remis plusieurs fois le cap sur la bibliothèque municipale pour assister aux divers ateliers café ou apéro livres. Le café tricot animé par Brigitte Ollivier et Rose-Marie Buchet a séduit des gens de tout âge et de tout niveau. Il a lieu deux fois par mois. Pour transformer de vieilles choses en jolis objets, plusieurs rendez-vous créatifs en recyclant simplement du papier et des vieux journaux. Histoire de lever un peu le nez des écrans, une séance de jeux de société avec l’atelier «Jouons». Invité de marque, Michel Quint a donné rendez-vous à ses lecteurs pour présenter son nouveau roman Foxtroot. Quant à Hubert Morent, passionné d’histoire médiévale, il a présenté cette période qui le fascine tout en montrant quelques objets qu’il collectionne. Désormais, la bibliothèque est un lieu de vie et de rencontre.

® A de nouveau été se replonger dans les affres de la guerre de Cent Ans avec les adhérents de Roncq-Culture au cinéma Gérard Philipe. À travers la conférence d’Hubert Morent, féru du Moyen Âge, il a été entraîné sur les champs de bataille de Crécy, de Poitiers, d’Azincourt et de bien d’autres affrontements franco-anglais. Une époque où la puissance et l’efficacité des arcs anglais s’opposèrent aux arbalètes françaises dépassées.

 ® A relevé la grande satisfaction des commerçants et des clients qui comme lui sont fidèles au petit marché du mercredi matin. Décalés d’une trentaine de mètres, les étals ont pris place sur l’accueillante place Jean Jaurès et la nouvelle configuration semble faire l’unanimité de tous. Par la même occasion, la rue des Arts a retrouvé sa liberté tout en offrant face à La Poste des places de stationnement supplémentaires. Un marché comme on l’aime qui ne demande qu’à accueillir au mieux sa fidèle clientèle.

 ® A mis à l’honneur Colette Facon, secrétaire de la marche nordique de la Jar, qui venait de recevoir un prix de 3 000 euros pour son association. Très impliquée pendant trente-cinq ans dans le jogging et depuis 2012 dans la marche nordique, elle avait déposé un dossier à la caisse de retraite Carsat pour un concours intitulé «Retraite et bénévolat». Cette somme sera une aide précieuse pour cette vaillante association qui compte à ce jour deux cent trente-cinq adeptes alors que le jogging atteint la soixantaine. Ça marche et ça court dans la bonne humeur.

                                                                                                                                           

Monsieur Roncq - N° 175 - Février 2016 :

®   a sous le signe du rassemblement, participé à la commémoration du 97e anniversaire de l’armistice de 1918. De nombreux habitants ont entouré, devant le monument aux morts, les élus, les anciens combattants, les corps constitués parmi lesquels les jeunes sapeurs-pompiers dans une tenue irréprochable et une discipline exemplaire. La Philharmonie rehaussant par des morceaux de circonstance cette mémorable manifestation. Par la suite salle G. Catry fut dévoilé le palmarès du concours des CM2 avec la lecture des textes des lauréats : Elyne Guegen, Axel Loire et Amazir Bourahla. Également la remise de décorations officielles et notamment la médaille de l’engagement associatif à Francis Méresse, président de l’UNC depuis 1999.

®  a accueilli avec les responsables de l’Amicale laïque du Blanc-Four une bonne vingtaine d’exposants dans la salle de La Marelle. Ceux-ci sur les étals ont proposé à la vente des vêtements, jouets, livres et du matériel de puériculture. Les bénéfices de la location des emplacements ainsi que ceux du loto organisé précédemment seront reversés aux trois écoles Marie Curie, Jean Jaurès et Jules Vallès pour leurs divers projets.

®  a partagé l’émotion d’une bonne centaine de personnes qui, comme partout en France, se sont réunis sur le parvis de l’hôtel de ville pour rendre hommage aux cent vingt-neuf victimes des attentats parisiens. Un grand moment de recueillement dans un silence parfait en hommage à ces innocents abattus lors des massacres du 13 novembre dernier. Une vibrante Marseillaise entonnée par la foule a clos ce bref mais émouvant rassemblement.

®  a toujours plaisir à récompenser les familles qui pour la naissance de leur enfant né entre octobre 2014 et octobre 2015 se sont vu remettre un diplôme et un cadeau de la part de la municipalité. Pour chaque bambin récompensé, un arbre a également été planté à leur intention près du centre d’activité Pierre Mauroy. Depuis 2003, c’est près d’un millier d’arbustes divers qui ont peuplé les différents parcs de notre ville.

®  a été encourager les trois cent cinquante coureurs qui ont participé au cross du bois Leurent. Sportifs de la première heure, issus de douze clubs de l’arrondissement, ils ont bravé la pluie et la boue. Huit parcours avaient été tracés pour les différentes catégories des benjamins aux seniors. Cette épreuve s’est déroulée sous la houlette de François Thierry après la démission du précédent président du Jogging Aventure Roncquoise. Malgré tout une ambiance conviviale et familiale et des organisateurs dévoués qui essaieront l’année prochaine de varier les circuits.

®  a, à l’occasion de la semaine de la solidarité internationale, été encourager salle G. Catry les membres dévoués de l’association Roncq-Sélinkégny. Lors de ces expositions et animations, ils voulaient témoigner sur les différents chantiers entrepris à Sélinkégny (ville de 5000 habitants dans une province du Mali). Pour les valeureux responsables de l’association, le grand regret et la frustration de ne plus pouvoir constater sur place l’avancée des projets en cours. Sécurité oblige pour le moment, le ministre des Affaires étrangères leur conseille de ne plus se rendre dans ce pays. Pas facile dans cette situation de mobiliser la bonne soixantaine de bénévoles de l’association.

®  a marqué de sa présence les diverses manifestations proposées par les sociétés musicales et chorales à l’occasion de la Sainte-Cécile. Les choristes de Saint-Roch ont ouvert brillamment les festivités en l’église du Blanc-Four alors que l’Harmonie du Blanc-Four et la Philharmonie dans cette même église mettaient à l’honneur leur sainte patronne. Les agapes joyeuses et amicales ont permis par la suite de clôturer une année bien chargée.

®  a fait le bilan de l’année 2015 avec les membres de l’Amicale des donneurs de sang bénévoles présidée par Daniel Lelion. Lors des deux dernières collectes, deux cents dons furent récoltés à la salle de La Marelle au Blanc-Four et à la salle G. Catry au centre-bourg. Pour l’année écoulée, c’est donc un total de 872 dons que l’on a pu enregistrer contre 779 en 2014. Une progression encourageante de plus de 10 % avec un apport substantiel de jeunes de moins de 20 ans. Merci à tous et rendez-vous pour les 6 et 8 février prochain.

®  a partagé l’enthousiasme du très nombreux public, parents et enfants, qui avait envahi l’église Saint-Piat pour le concert spectacle de la Philharmonie. Le programme concocté par Francis Billet, chef, et Baptiste Vandevoghel, sous-chef, et présenté par Camille Billet, Gaelle Darme et Élisa Duhin, avait pour thème « les héros des enfants » avec une prédilection pour la Reine des neiges. Sur un montage vidéo, les musiciens ont apporté leur savoir-faire en interprétant onze morceaux particulièrement choisis. Pendant plus d’une heure trente, ils ont comblé petits et grands. En cette période morose, de quoi mettre un peu de baume au cœur.

IMG_7632 - Copie.JPG

®  a été à la rencontre des salariés de Tibtech qui attendent avec impatience le printemps pour s’installer sur la zone économique Pierre Mauroy. Cette entreprise créée par Guillaume Tiberghien fabrique des textiles innovants qui permettent de transférer de l’énergie. Elle sera la première à s’implanter dans ces lieux. Travaillant pour 60 % à l’export, ces textiles intelligents permettent des débouchés très divers dans la plasturgie, l’électronique, les verreries… Bienvenue dans notre ville.

®  a, dans le centre-bourg illuminé, profité pleinement durant quatre jours de la « magie de Noël». Des festivités familiales, populaires, avec une trentaine de chalets et la salle G. Catry pour un marché de Noël qui proposait des produits-cadeaux divers à des prix abordables. Des animations variées avec plus de cinquante artistes professionnels qui nous ont offert des moments magiques, sans oublier le Père Noël venu en personne sur son traineau. Autre temps fort, les commerces de prêt-à-porter et les coiffeurs roncquois ont présenté un défilé de mode qui a ravi les cent cinquante personnes accueillies sous le chapiteau. Le rêve s’est prolongé lors des deux concerts majestueux de l’école municipale de musique sous les voûtes de l’église Saint-Piat. En ces temps modernes, des messages envoyés par SMS ont été également diffusés sur un panneau électronique accroché sur la façade de l’hôtel de ville.

®  a été enchanté par le spectacle donné à la maison de retraite La Colombe à l’occasion de Noël et de la fin d’année. Après un repas festif, les mélodies de Charles Trenet entonnées par deux chanteurs et les interprétations rigolotes des « Vamps de Wissant » ont ravi nos anciens. L’occasion également de mettre à l’honneur Marceline (91 ans) et Pierre (93 ans) Leclercq qui fêtaient leurs noces de platine (soixante-dix années de mariage). Une initiative orchestrée par le personnel de l’établissement et l’association Réconfort et Sourire . Il comprend l’inquiétude de madame Nina Muteba, directrice de cette structure et de l’Orée du Mont d’Halluin, devant la menace d’une baisse de leur budget hébergement. «C’est intenable, dit-elle, d’autant que ce n’est pas l’opulence dans ce genre d’établissement».

®  a été se rendre compte des séances d’aquagym proposées aux personnes d’un certain âge pour ne pas dire quatrième âge. Désormais notre piscine, petite et assez vétuste, n’en est pas moins à l’avant-garde dans de nombreux domaines. Elle dispense maintenant l’aquatraining, une gym douce et lente à base de déplacements dans l’élément liquide, qui fait travailler l’équilibre. L’équipe de maîtres-nageurs est très motivée pour ces ateliers et aux petits soins pour ces courageux seniors qui ont envie de bouger.

® a apprécié la démarche de la centaine de bénévoles des Enfoirés et des Petits Frères des pauvres qui pour les fêtes de fin d’année ont offert un excellent repas à plus de trois cents convives le plus souvent isolés. Celui-ci s’est déroulé au chalet de la Pépinière avec la participation d’une chorale et d’un DJ. Bravo aux membres de cette association qui sort de l’isolement ces gens démunis et à qui elle tend une main bienveillante, surtout pendant les fêtes.

® a, après les libations au champagne (quand même avec modération), de la Saint-Sylvestre et la présentation des vœux, été rapidement projeté vers l’Épiphanie. Ne rompant pas avec la tradition de la galette des Rois (à la frangipane ou aux pommes), celle-ci fut dégustée en famille et avec ses ami(e)s du comité de rédaction. Des rois éphémères, grâce aux fèves, lui permirent de trinquer cette fois-ci au cidre et de porter un toast à ceux qui contribuent aux cinq parutions annuelles de Roncq 2 églises 1 cité.

 

                                                                                                                                          

Monsieur Roncq - N° 174 - Décembre 2015 :

® a partagé un moment très festif lors de la célébration aux Anciennes Écuries des noces d’or de ses amis arguerite et Guy Dhont-Vergote. Ces cinquante années de vie commune faites de dialogue, d’amour et d’humour ont été retracées par Vincent Ledoux, maire. Les heureux récipiendaires étaient entourés de leurs enfants Laurence et Olivier et de leurs petits-enfants Marie, Camille et Rose. De nombreux amis fans de vieilles voitures, comme eux, ont pris part à ce beau moment de réjouissance qui se clôtura par un vin d’honneur de qualité. Il leur renouvelle ses plus vives et cordiales félicitations.

® a de nouveau retrouvé la foule des « bradeux » lors du vide-grenier qui s’étendait du parc public P. Vansteenkiste à la rue du Bois blanc au Blanc-Four. Pour la deuxième fois, l’organisation de cette braderie avait été confiée au comité des Allumoirs du centre et à l’association Développement Cambodge en remplacement du groupe d’animation du Blanc-Four. Le bon déroulement de cette vaste manifestation permettra à ces associations de financer leurs projets.

 ® a été parmi la foule des grands jours lors des portes ouvertes des chiens guides d’aveugles. La visite des lieux, les démonstrations de formation de ces animaux étonnent toujours le public qui n’hésite pas à applaudir lors de la présentation des divers exercices. Message simple et clair de cette vaillante association : « Tout le monde peut devenir ambassadeur des chiens guides », et les volontaires pour la formation et l’hébergement seront toujours les bienvenus.

 ® a pu échanger avec les représentants des associations culturelles, patriotiques et sportives qui avaient été invitées par la municipalité aux Anciennes Écuries. La projection d’une vidéo a permis de mieux se connaître ou reconnaître l’ensemble de ces groupements bénévoles. Au total, elles comptabilisent 5 178 adhérents, 869 bénévoles et 81 370h de travail et impulsent une dynamique dans la vie de notre commune.

 ® est allé, lors de l’exposition franco-chinoise « Parfums d’encre », à la découverte des calligraphies, costumes pour le cinéma chinois, verre sablé et imprimé ainsi que des vitraux dans un brassage éphémère de deux cultures. Cette manifestation présentée aux Anciennes Écuries, à laquelle a collaboré Judith Debruyn qui a enseigné les arts plastiques dans nos écoles, a mis en valeur les œuvres de Ma De Fan qui, souffrante, n’avait pu être présente au vernissage. En prélude à cette exposition, Su Lin Orins, originaire de Mongolie, a initié quelques Roncquois(es) à la calligraphie chinoise, en expliquant « l’unique trait de pinceau » précis et délié dans une atmosphère calme et concentrée.

 ® a fêté les dix années du traditionnel cross du collège Saint-Thomas en allant encourager les quatre cents élèves qui ont souvent dépassé leurs limites pour être dans les meilleurs. Les plus performants sur ce parcours de montées et de descentes du bois Leurent ont été retenus pour le cross de Tourcoing, puis pour le championnat de district UGSEL. Bien préparés et encadrés par les professeurs d’EPS, nos jeunes athlètes ont apprécié ce moment d’effort sportif, mais aussi de détente scolaire.

 ® a partagé la satisfaction de Fabienne De Oliveira et de ses partenaires ISRAA, Papillons blancs, AMFT et Béthel hébergement pour l’ouverture de la résidence pour autistes « Le lavoir », rue de la Montagne au Blanc-Four. Ce projet unique en France permettra à dix jeunes adultes autistes ne relevant pas de l’institution, mais pas assez autonomes, de s’installer dans ces nouveaux locaux de Notre Logis. Ils auront au quotidien l’accompagnement de trois personnes d’aide médico-psychologique.

 ® a, sans le géant Rigobert, participé au défilé carnavalesque des Allumoirs au centre bourg. Au comité présidé par Brigitte Dalle s’était jointe l’association cambodgienne Chley Yam avec la participation de l’USR Gym, le groupe des Portugais, les Ch’tis Lutins de Tourcoing, les Frappes de Villeneuved’Ascq, les Mabuses et le Crescendo de Valenciennes et l’école de musique. C’est la Jeanne-d’Arc qui a ouvert le cortège des 550 enfants des écoles publiques et privées, costumés et grimés pour perpétuer la tradition des lampions. Cadeaux et places de cinéma ont été remis aux participants alors que les plus beaux costumes de déguisement ont été récompensés par la suite à la salle G. Catry. Au palmarès : 1er prix à Clara Derinck pour son costume de sirène, 2e et 3e prix à Benjamin et Élisa Cnudde pour leur cheval de Troie.

Photo Allumoirs 2015 JA.jpg

 ® a partagé l’émotion des heureux locataires qui ont investi les soixante-sept appartements de la résidence Les Carrés Verts . Ceux-ci érigés sur l’ancien site industriel Promousse à l’arrière de la rue du Dronckaert comprennent deux bâtiments locatifs de onze logements et de trois autres en location-accession de quinze logements. Bienvenue à ces nouveaux habitants qui ont trouvé leur nouveau lieu de vie magnifique !

 ® a ensuite prolongé sa visite des nouvelles constructions locales en se rendant à la clinique Saint-Roch où l’on a poussé les murs. Pour celle-ci créée en 1981, cette extension devenait inévitable pour mieux répondre aux pathologies liées au vieillissement de la population. Trente-deux nouvelles chambres ont été de ce fait ouvertes et à l’extérieur, des espaces verts et à plus long terme, un parcours thérapeutique seront aménagés.

 ® a, dans le cadre de Lille 3000 et l’Art de l’enfance, accompagné les enfants à la rencontre du musée MuMo. Celui-ci présentait des œuvres d’art contemporain dans un container avec l’élévation du Red Rabbit de Paul McCarthy qui procure toujours un grand moment d’émotion au jeune public. Toujours dans le cadre de Lille 3000, animé par le collectif Mabruzza, le café La Taverne, rue de Lille, s’est transformé en café Renaissance. Cet événement gastronomique et musical a affiché complet avec la participation des musiciens de la Jeanne d’Arc. Le tout dans un décor chaleureux et une parfaite ambiance. Partir pour le Brésil le temps d’un repas…

 ® est allé se joindre à la famille et aux nombreux amis de Bernard et Michèle Castelain-Dujardin qui avec beaucoup d’émotion, ont célébré leurs noces d’or. S’étant connus lors d’une ducasse, ils eurent une vie professionnelle bien remplie : commerce de distribution de boissons, exploitation du café-brasserie des parents, puis distributeurs de presse sur la Vallée de la Lys. De leurs cinquante années d’union sont nés Laurence, Jean-Luc et Jean-Philippe et aujourd’hui, ils sont entourés de six petits-enfants. Depuis 2001, après une retraite bien méritée, ils évoluent en toute quiétude entre Sainte-Cécile et Roncq. À nouveau, il leur réitère ses chaleureuses félicitations et ses bons souhaits.

 ® est allé, dans l’espace des Anciennes Écuries, contempler les œuvres d’art de l’artiste plasticien lillois Phil Macquet lors de son exposition intitulée « Street Digital ». Aujourd’hui, après avoir exploré l’univers de l’art urbain, il reste fidèle à ses pochoirs qu’il parvient à animer avec l’assistance numérique. Pour sa part, lors de sa visite, il a pu assister à une démonstration d’animation par tablette numérique ou smartphone, qui est indispensable pour

comprendre pleinement ces œuvres influencées par le mouvement pop’art d’Andy Warhol. L’occasion également d’une rencontre avec Lara Fabian dont la pochette de son dernier album Ma vie dans la tienne est l’œuvre originale du tableau qui faisait partie de cette exposition toute particulière de Street Digital.

 ® est allé se rendre compte de l’avancement des travaux du parc d’activités Pierre Maurois. Petit à petit, ce projet économique se dessine à la limite de Roncq-Halluin face au centre de valorisation énergétique. Pour l’instant, la viabilisation se poursuit et s’il n’y a pas encore de bâtiments, de grands panneaux font état des maquettes et des plans. À terme, ceux-ci seront implantés sur une superficie de 28 569 mètres carrés avec près de 13 000 mètres carrés de surface plancher. Petit à petit, ce centre d’activités du XXIe siècle de la métropole lilloise prend forme, avec à la clé la création d’emplois.

 ® est allé se joindre aux nombreux paroissiens qui ont assisté le jour de la Toussaint à une messe célébrée en l’église Saint-Roch. Cet office fut animé par la chorale des enterrements In Memoriam, et les équipes d’accompagnement des funérailles ont rappelé les noms des défunts de l’année écoulée. Comme de coutume, les visites dans nos cimetières qui s’étaient parés de fleurs multicolores se sont faites à titre plus personnel. La semaine suivante dans ce même sanctuaire, la messe a été demandée par l’UNC de Roncq pour les victimes de toutes les guerres et les membres de la section décédés dans l’année. La chorale Saint-Roch par une belle prestation a rehaussé cette émouvante cérémonie.

 

                                                                                                                                          

Monsieur Roncq - N° 173 - Octobre 2015 :

Photo Monsieur Roncq.jpg

® a pris au début des premières parutions de sa rubrique l’effigie de notre géant Rigobert. À la demande de certains lecteurs, il s’identifiait alors à ce personnage qui pour lui représentait M.tout-le-Monde tout en préservant son anonymat. Lors du récent incendie qui a ravagé les ateliers communaux de la gare, il a fait partie des gros dégâts qui ont touché également des locaux associatifs. Avec Brigitte Dalle, présidente du comité des fêtes des Allumoirs et Antonio Da Silva, adjoint, il espère que notre géant carbonisé retrouvera un jour prochain sa splendeur d’antan.

® a marqué de sa présence la cérémonie des noces d’or de Louis et Bernadette Hennion-Acquette qui ont renouvelé leur oui dans le cadre idyllique des Anciennes Écuries. Une foule impressionnante d’amis entourait les membres de leur famille, leurs quatre enfants et leurs onze petits-enfants. Le secret et la longévité de leur couple, c’est beaucoup d’amour et une vie professionnelle très active côte à côte, ayant tenu un commerce «À la ferme du faubourg de Roncq». Très sympathiques et notoirement connus, ils coulent désormais des jours heureux de retraite dans ce quartier où la famille Hennion contribue toujours à son animation commerciale. À nouveau, il leur renouvelle ses plus vives et amicales félicitations.

® a retrouvé avec plaisir ses amis les forains lors de la ducasse de Pentecôte installée sur le parking de la gare. Jeunes et moins jeunes apprécient toujours manèges et loteries diverses et malgré la crise, même si les gens dépensent moins, ils tiennent toujours à offrir un peu de rêve à leurs enfants. 

 ® a, de nouveau, connu lors du 21e challenge-raid un immense succès avec plus de six cents raiders de moins de 25 ans encadrés par près de deux cent cinquante parrains et une énorme équipe de bénévoles. Cette manifestation qui regroupe les villes de Linselles, Bondues, Bousbecque, Wervicq-Sud et Roncq, c’est bien plus que des épreuves sportives, c’est surtout un état d’esprit… celui de la bonne humeur. Une réussite totale pour les organisateurs qui peaufinent d’année en année des épreuves surprises qu’apprécient les participants.

  ® a toujours plaisir à se joindre aux responsables des associations qui à la suite de manifestations font un don à des œuvres caritatives. Grâce aux Foulées nature organisées par la JAR, leur président Jean-Michel Fontaine a pu remettre un chèque de 700 euros à l’association Les Étoiles dans les yeux. La présidente Brigitte Dumez, avec ses remerciements, a développé les actions de cette association qui contribue à faire en sorte que l’hôpital devienne un lieu de vie agréable pour les enfants.

 ® a été encourager les cent quatre-vingts enfants qui ont pris part au triathlon scolaire organisé par les éducateurs sportifs de la ville. Issus des classes de CM2 des établissements publics et privés, filles et garçons très motivés ont plongé dans le bassin de la piscine pour un 50 mètres nage libre. Ensuite, encore mouillé et à peine habillé, il faut enfourcher un VTT pour effectuer 1,2 kilomètre de course dans le parc avant de finir par un 500 mètres à pied. La remise des médailles fut sans conteste un bon moment de récupération et de détente. Au palmarès, la coupe des écoles à Saint-Roch, devançant de peu l’école Saint-François et l’école Jacques Brel.

  ® a, lors du vernissage de leur exposition, été à la rencontre des adhérents de l’association des Arts plastiques. Durant trois jours aux Anciennes Écuries, les différentes techniques et sensibilités se mêlaient. La récompense d’une année de travail pour ces artistes en herbe ou plus confirmés, encadrés par l’animateur Jonathan Napierald. Bernard Stadler, lors de l’assemblée générale, après seize années de présidence active, a annoncé qu’il souhaitait démissionner au début 2016 et a lancé un appel à candidature. Soulignant que ces ateliers sont ouverts à tous, il a rappelé les valeurs de ce groupement, un lieu de détente et de convivialité, tout en apprenant les techniques du dessin et de la peinture. À vos crayons et à vos pinceaux…

  ® a été rejoindre les enfants des grandes sections des classes maternelles publiques et privées qui, après leurs aînés de CM2, se sont distingués lors d’un mini triathlon scolaire. Encadrés par des parents, enseignants et éducateurs sportifs de la ville, ils se sont testés sur un parcours nautique. Le trajet ludique qui a suivi consistait à nourrir des castors en jetant des balles de tennis dans une cage, attraper des papillons, sauter la rivière des crocodiles, effectuer une course pour échapper aux lions. Certains, paraît-il, ont croisé «un rhino féroce» (mot d’enfant de cette matinée joyeuse).

  ®a, lors d’un concert événement de l’école municipale de musique, rendu un hommage à Stevie Wonder à l’espace Jean-Albert Bricout. Durant une heure trente, soul, funk, R’n’B, pop… ont ravi un nombreux public très enthousiaste. Le grand artisan de cette aventure Bert Verchuren était entouré d’une vingtaine de musiciens des différentes classes de musique actuelles. La présence de la chanteuse Eef Vanacker a rehaussé cette belle manifestation en l’honneur des légendes de la musique.

  ® a accompagné ses amis de la Philharmonie à la maison de retraite La Colombe qui donnaient durant une bonne heure une aubade à l’intention de nos aînés. Cette démarche annuelle qui perdure depuis de très nombreuses années permet un mélange de générations, tout en apportant un peu de rêve et de douceur à ces résidents qui ont rarement l’occasion ou même plus du tout d’assister à ce genre de manifestations. La Fête de la musique lui a permis de retrouver ces mêmes musiciens associés à ceux de l’Harmonie du Blanc-Four et de la Jeanne d’Arc pour une superbe prestation d’ensemble. Celle-ci s’est déroulée sur le parvis de la salle Georges Catry en présence d’un nombreux public ravi de ce rassemblement musical en plein air. Par ces temps moroses, la musique adoucit les mœurs…

  ® a consacré une soirée pour mettre à l’honneur les nombreux sportifs qui se sont distingués, soit individuellement ou en groupe, durant l’année. Cette cérémonie organisée par le service des sports sous la houlette d’Antonio Da Silva, adjoint, a permis de rendre hommage aux nombreux bénévoles de chaque association sportive, sans qui rien ne serait possible. Ce sont près de deux cents sportifs issus de onze clubs qui sont montés sur le podium, avec une mention spéciale pour Alessia Scacchia, pongiste de l’Uljap. Cette soirée a été animée par Johnny Alone, vice-champion du monde de BMX, acrobate, jongleur et comédien.

  ® a relevé avec plaisir la nomination de Stéphane Denève à la tête de l’Orchestre philharmonique de Bruxelles. Roncquois d’origine, âgé de 44 ans, il fit très jeune ses débuts à la Philharmonie avant de se perfectionner à l’école municipale de musique et au conservatoire de Tourcoing. Ayant dirigé de nombreux orchestres prestigieux dans le monde entier, il n’en oublie pas ses racines nordistes en défendant les œuvres d’Albert Roussel qu’il présente comme son compatriote tourquennois. En plus de ses nouvelles fonctions dans la capitale belge, il reste le directeur de l’orchestre de la radio de Stuttgart et chef invité permanent de l’Orchestre de Philadelphie. Bravo Stéphane…

  ® a relevé les bons résultats des quatre pilotes roncquois qui s’étaient qualifiés pour le championnat du monde à Zonder en Belgique. Ces quatre membres du club de BMX, Thomas Vanneste, Tom Andioen, Hugo Duval et Xavier Ringot, se sont distingués chacun dans leur catégorie. Cette compétition est pour eux une bonne expérience et leur a permis de faire de belles rencontres et de se frotter à des pilotes réputés sur une piste rapide et appropriée pour ce genre d’épreuve. Ils espèrent renouveler l’aventure l’an prochain en Colombie.

  ® a banni la pluie qui a perturbé la fête champêtre du 15 août organisée par la ville au site du bois Leurent. La messe en plein air fut rapatriée en l’église Saint-Piat et grâce à la diligence de bénévoles très dévoués, la cérémonie de l’Assomption a été suivie par de nombreux paroissiens très attachés à la dévotion de la Vierge Marie. Malgré une légère amélioration du temps dans l’après-midi, de courageux enfants sont venus profiter des animations proposées par la troupe de théâtre de Gisors.

  ® a été encourager les valeureux musiciens de l’Harmonie du Blanc-Four qui ont perfectionné leur répertoire en préparation de leur participation à la parade d’ouverture de Lille 3000. Le 26 septembre, ils ont intégré la masse de huit cents musiciens aux rythmes accentués des partitions brésiliennes, avec notamment Finn do Mundo de Roberto de Oliveira, directeur du collectif Brasil afro funk. Une aventure qui leur rappellera l’esprit festif des cortèges carnavalesques auxquels ils ont souvent participé.

  

                                                                                                                

 Monsieur Roncq - N° 172 - Juin 2015 : 

 ® a été découvrir, dans le cadre prestigieux des Anciennes Écuries, les œuvres originales de dix-huit artistes qui se sont associés au profit des Clowns de l’espoir. Organisée par le Lions Club du Val de Lys, cette exposition fit bonne mesure au noir et blanc en présentant des fusains, pastels, peintures, encres, photographies, sculptures et céramiques. Un beau geste envers cette association qui œuvre près des enfants gravement malades. Également, un chèque de 42 000 euros a été remis à l’association Handichiens en provenance du dernier salon des Arts en Val de Lys.

 ® a partagé, avec les membres de l’Union des Familles, le succès de leur première bourse aux vêtements. Vingt-quatre exposants avaient installé leurs étals salle de la Marelle au Blanc-Four pour une durée de deux heures. Malgré ce court laps de temps, pleine réussite pour cette manifestation organisée sur le modèle de la bourse annuelle aux jouets. L’opération sera, sans nul doute, reconduite l’an prochain.

 ® a été à la rencontre de François-Xavier Poulain, Mouvallois, auteur de livres pour enfants qui a travaillé avec trois classes de l’école Pergaud à l’enregistrement de ses contes. Les élèves de CE2, CM1 et CM2 ont, à tour de rôle, dû s’adapter avec le micro casque pour enregistrer La Trilogie des voyages du petit guerrier d’ébène. Malgré la difficulté, car il faut maîtriser la technique, apprendre à poser sa voix, lire sans hésitation, ni se tromper sur les mots, ils ont beaucoup apprécié le projet. De quoi ravir la Bibliothèque sonore, une association des donneurs de voix au profit des personnes déficientes visuelles ou en situation de handicap.

 ® a, dans le cadre des mercredis récréatifs, profité des conseils d’un professionnel, Dominique Miquet, venu de Stella-Plage pour un atelier de cerfs-volants. Avec les animateurs du centre Pablo-Neruda, deux groupes de dix-huit enfants des classes primaires ont confectionné leur jouet volant léger à armature. Ils purent ensuite faire un essai dans le pré voisin. De futurs cerfs-volistes pour les rencontres internationales de Berck-sur-Mer.

 ® a été à la rencontre des pensionnaires de la maison de retraite La Colombe avec Sekou Keita, danseur malien. Un peu timides au départ, nos anciens se sont laissé gagner par l’enthousiasme de l’artiste qui a interprété des rythmes africains, habillé d’un grand boubou blanc. Entourés par le maire et Nima Muteba, directrice originaire du Congo, nos aînés avec le personnel soignant ont, le temps d’un après-midi, été transportés en Afrique. L’occasion également pour chacun de se découvrir… et de rire. Profitant de son passage dans notre ville, notre chanteur a aussi rencontré les animateurs de Roncq-Sélinkéguy, les musiciens de l’école de musique, les danseurs d’Éole, avant de présenter son spectacle Boubou au cinéma Gérard Philippe.

 ® a, de nouveau, retrouvé près d’un millier de coureurs lors des Foulées Nature organisées par le Jogging Aventure Roncquois (Jar). Un beau succès populaire bien qu’elles se soient déroulées le jour de Pâques. Au menu, la course des écoles (2 km) avec 110 scolaires, le 5 km avec 80 partants, le semi-marathon avec 220 coureurs et plus de 400 sur le 10 kilomètres. La veille, 150 mordus de la marche nordique avaient tenu leur rôle dans ces foulées qui restent on ne peut plus «nature». À noter également la participation courageuse des résidents du Foyer de Bousbecque qui se sont fait applaudir en handisport. Au palmarès, c’est Jérémy Huyghe (US Marquette) qui a remporté le 10 kilomètres en 33 minutes alors que le Villeneuvois Régis Xhauflair s’imposait dans le semi-marathon en 1h14’23”.

 ® a profité d’une journée printanière et des bienfaisants rayons du soleil pour se rendre dans son magnifique parc public Paul Vanteenkiste à la rencontre des passionnés de vieilles mécaniques. La manifestation Rétro Mécanic est un bon moyen pour les plus de 40 ans de se replonger dans leur jeunesse et pour tout le monde d’admirer d’anciens modèles bichonnés par ces mordus de voitures d’un autre âge. De la 2 CV à la SM Maserati, de la fameuse R5 Turbo 2 à la Rolls, de la Corvette aux véhicules militaires en passant par le Solex… de quoi laisser pantois le très nombreux public venu de loin et de l’étranger. Par ces temps de déprime, il est parfois bon de rêver.

 ® a été applaudir avec de nombreux mélomanes la belle prestation musicale de la Philharmonie associée à la Batterie Jeanne d’Arc qui ont donné leur concert de printemps. Sous les voûtes de l’église Saint-Piat et sous la direction artistique de Francis Billet, Baptiste Vandevoghel et Michel Lammelin, un programme de musique en relief avec des œuvres particulièrement choisies. Minauderie, ouverture de Carmen, Peer Gynt, Les Cuivres du roy, Cole Porter, Esperanza, Glenn Miller, etc., un savant mélange des genres pour nos deux sociétés réunies dans un même élan de bonne camaraderie.

 ® a été très attentif aux conseils sur la taille des arbres fruitiers donnés avec passion par Pascal Gradt, conseiller technique agricole. Ce rendez-vous particulièrement attendu par les adhérents des Jardiniers Roncquois s’est déroulé au Jardin Raoul situé au Bois Leurent. En vrai poète de la nature, notre spécialiste sait sans conteste parler à l’oreille des arbres et faire passer son message à nos valeureux jardiniers. La semaine suivante, les bénévoles qui entretiennent ce terrain pédagogique ont initié quelque vingt-cinq élèves de l’école Saint-Roch à la plantation des pommes de terre, au repiquage de salades, de choux et de fleurs ainsi que des petits semis. Courant juin, ils viendront constater le résultat tout en goûtant aux délices des framboises et groseilles.

 ® a partagé la peine des membres de l’association Roncq-Sélinkégny après le récent naufrage du cargo qui a coûté la vie à quatorze villageois du Mali. Parmi eux, Boubou Kébé, 30 ans, frère de Khalibou qui avait été mis à l’honneur aux vœux de Roncq en janvier 2014. Le 28 juillet dernier, soixante-huit jeunes de sept villages de la commune de Bafoulabé dont trois de Sélinkégny avaient déjà péri en Méditerranée. Ce drame touche également les villes de Lesquin, Lezennes jumelées avec Roncq à celle de Bafoulabé. En cette pénible circonstance, les élus de notre conseil municipal ont observé une minute de silence et les drapeaux de la ville furent mis en berne. Triste constat alors que le jumelage coopération devait permettre à ces jeunes de «vivre et travailler au pays»… désormais, que faire ?

 ® a tenu, le 1er mai, à se rendre salle Georges Catry pour congratuler les médaillés du travail. Sur une cinquantaine de personnes concernées, à l’instar des villes voisines, seule une trentaine d’entre elles a fait le déplacement. Avec leur diplôme, un porte-clés et le traditionnel brin de muguet furent remis aux récipiendaires pour leurs nombreuses années de labeur. D’après Aragon, c’est par le travail que l’homme se transforme. En cette période ce n'est pas toujours facile, sauf peut-être dans l’artisanat.

 ® a commémoré le 8 Mai 1945 en se rendant au cimetière du Centre, emmené par la Jeanne d’Arc, l’Harmonie du Blanc-Four avec les représentants de sa municipalité et les membres d’associations patriotiques. Face au monument aux morts, ils se sont recueillis à la mémoire de ces millions de morts civils et soldats tombés pendant ce conflit de 1939-1945. Un hommage particulier fut rendu à un combattant de la Première Guerre, Gustave Bocktaels, mort le 8 mai 1915. Sa nièce et le maire ont adressé, en ce jour du souvenir, un message de paix dans un monde qui produit de l’injustice.

 ® a fêté avec l’équipe féminine de tennis de table son accession en N1 après un match de qualification très serré face à Metz TT. Certes, avec Alice Joneau, nos sportives savent qu’elles devront faire face à un immense défi, car dans cette division, soit on joue le podium soit on descend. Avec ténacité et la talentueuse belge Laurane Hackemarck, c’est un défi intéressant qu’elles s’apprêtent à relever avec détermination et confiance. On vous soutiendra…

 ® a connu, par un temps idéal, un vide-grenier qui, une fois de plus, a connu un immense succès. Cet événement a été organisé par le comité des Allumoirs du centre et l’association Solidarité développement du Cambodge. De 6 heures à 16 heures sur le long ruban de deux kilomètres de la rue de Lille, mille cinq cents exposants ont proposé leurs divers articles parfois hétéroclites. Les acheteurs sont toujours à l’affût de la bonne affaire au plus bas prix alors que d’autres déambulent sans but précis, sinon celui d’une rencontre

  

                                                                                                                

Monsieur Roncq - N° 171 - Avril 2015 :

 ® a été tester Tom Pouce, la canne électronique, véritable radar tactile que l’école de chiens d’aveugles Paul Corteville propose désormais aux déficients visuels. Ce petit boîtier qui se fixe sur la canne blanche détecte par infrarouge les obstacles et les signale par vibrations. Nécessitant une formation et une adaptation, ceux qui arrivent au bout de l’essai vont se balader au marché de Wazemmes pour anticiper les obstacles.

 ® a été encourager l’association Capucine qui soutient les malades atteints de graves maladies du sang et, de ce fait, sont à la recherche de donneurs de moelle osseuse. Celle-ci s’est notamment mobilisée pour soutenir la famille du petit Heimana qui est en attente d’une greffe. Pour s’inscrire, trois conditions : avoir plus de 18 ans et moins de 51 ans, être en bonne santé et se soumettre, après un entretien médical, à un prélèvement sanguin ou salivaire pour le typage tissulaire. 

® a été à la découverte de la gigantesque caverne d’Ali Baba en se rendant avec de nombreux passionnés à la Bourse Roncq toutes collections. Cette année, seize adhérents et cinquante-deux exposants sont venus alimenter les stands de sujets très variés. Voitures miniatures, bandes dessinées, livres d’un autre temps, timbres par centaines, fèves à foison… de quoi satisfaire ces mordus des choses anciennes qui, entre eux, dialoguent, échangent et discutent les prix en toute convivialité.

 

® a, maintes fois, défendu le commerce local et, en parfait curieux, est allé à la rencontre de Josiane Leperck qui tient désormais le magasin de presse. C’est, pour elle, l’histoire d’une reconversion réussie, certes forcée par le destin mais mue par un courage exemplaire. Téléconseillère à La Redoute, elle apprend qu’à Roncq la Presse est à céder. Avec une volonté farouche, c’est sans ciller qu’elle pousse la porte et se lance dans cette folle aventure tout en gardant des liens avec ses anciennes collègues de Roubaix. Depuis le 1er septembre, tout semble rouler pour elle avec une clientèle qui est toujours accueillie avec gentillesse et un sourire. Un exemple à suivre…

 

® a tenu à se rendre au cinéma Gérard Philippe pour assister au Festival d’impro de la troupe de théâtre Mandragore. Chaque semaine, celle-ci propose aux élèves comédiens des ateliers sous la direction de Robert Potiez, formateur. Ce groupe de huit à douze acteurs se produit essentiellement dans des pièces de boulevard à Roncq et à Bousbecque. Daniel Blondel est fier d’avoir développé un espace de formation pour ceux qui ont envie d’apprendre les bases, la respiration et le jeu.

 

® a été se joindre aux jeunes footballeurs de l’ESR qui se sont rendu au stade, non pour frapper dans le ballon, mais pour s’informer sur le tri des déchets, connaître les gestes écocitoyens et les filières de valorisation. Deux animateurs du «Bus info tri» étaient chargés de la sensibilisation et de la gestion des détritus. Avec quatre-vingts autres clubs, l’ESR est adhérente au programme proposé par la Fédération de football dont l’objectif est de capitaliser sur les vertus éducatives de ce sport.

 

® a, à l’approche du printemps, retrouvé avec plaisir ses amis courtilleux lors d’une conférence organisée par les Jardiniers roncquois. Animée par l’excellent professeur Enchery, celle-ci fut principalement consacrée aux divers amendements des sols. Prolongeant le débat sur les engrais, le conférencier répondit à de nombreuses questions qui taraudent nos amis du jardin et principalement concernant les mauvaises herbes. Prochainement, l’association proposera une conférence/atelier sur les orchidées et également la taille de petits et grands fruitiers au Jardin de Raoul sur le site du Bois Leurent.

 

® a tenu à se rendre aux assemblées générales :

  – de la Boule ferrée qui, sur sa lancée, a terminé premier club du Nord en 2014 ;

  – de la chorale Saint-Roch où Jean Lepers, président depuis plus de trente ans, a souhaité ne plus assurer ce poste, tout en restant un choriste dévoué. Marie-Ange Guilmain, élue par la commission, assurera désormais cette fonction à la tête de cette vaillante association de choristes ;

  – du Club Nord-Madame qui proposera un programme «surprise» pour son 25e anniversaire ; – des Bleuets de Roncq qui dispensent, depuis plus de vingt ans, le «twirling » tous les lundis soir ;

 – de l’Amicale laïque du Blanc-Four qui finance les activités périscolaires du groupe Jaurés/Curie et qui désire mieux communiquer ;

 – des Jardiniers roncquois qui, malgré une rupture nécessaire avec les Jardiniers de France, connaissent une belle embellie ;

 – de Roncq-Todmorden jumelage qui compte, en 2014, quatre-vingt-quatre adhérents dont vingt nouvelles familles et qui propose toujours des cours d’anglais ;

 – de l’USR natation qui a présenté de nouveaux statuts à ses licenciés qui apprécient le comité en place très soudé ;

 – de la section UNC dont l’effectif s’élève à 228 adhérents (anciens AFN, pupilles de la Nation, conjointes et veuves et soldats de France).

 ® a été solidaire de la collecte orchestrée par le Rotary Club qui, fidèle à sa devise «Servir d’abord», a récolté jouets et matériel de puériculture. Ceux-ci sont ensuite distribués aux Restos du coeur bébés, au Secours populaire et au Secours catholique. Cette cinquième collecte a été un succès et, tout au long de l’après-midi, boissons et gâteaux ont permis de recueillir des fonds au profit de ces mêmes associations.

 ® a été s’intéresser aux quinze appartements «relais» pour sortir de la rue qui viennent de se construire rue du Dronckaert. Cette nouvelle maison relais de l’association Éole vent debout contre la précarité, a ouvert ses portes aux plus exclus, ex-SDF désireux de sortir de la rue. Ces structures sont destinées à l’habitat pour des personnes qui ne peuvent pas vivre seules, de 40 ans et plus, et bénéficiaires de minima sociaux. Aimé, 52 ans, qui a intégré récemment ce domaine pouvant accueillir quinze personnes, a retrouvé espoir et sourire dans son T1 d’une trentaine de mètres carrés, autrement confortables que la rue.

 ® a été de nouveau à la rencontre des jeunes pousses de l’ESR football qui ont fait connaissance avec les premières vignettes des footballeurs locaux et de leurs dirigeants. La ligue 1 a son album et dans les cours de récréation, nos écoliers s’échangeaient les vignettes Panini, une idée venue d’Espagne. Désormais, notre vaillant club a mis ses licenciés sur papier glacé, un bon moyen de faire parler d’eux en dehors du rectangle vert. Dans quelques années, nos petits Roncquois feuilletteront, avec un brin de nostalgie, l’album de leur jeunesse.

 ® a été dans la cabane au fond du jardin, non pas celle de Francis Cabrel, mais dans l’espace-atelier de Christophe Lacoutre, peintre. Salarié d’une entreprise de communication, il se consacre à sa passion depuis plus de quinze ans. En création permanente, ce passionné ubique porte un regard sur l’art et son évolution grâce à Internet. Il passe l’intégralité de son temps à laisser vagabonder son esprit en s’inspirant de tout ce qu’il voit et de tout ce qu’il vit pour composer une production très éclectique.

 ® a été encourager les neuf collégiens de Saint-Thomas qui, depuis la rentrée, se sont vestis dans leur mini-entreprise. Encadrés par une intervenante de l’association Entreprendre pour apprendre, ils ont travaillé au lancement d’un produit facilement exploitable : un sweat-shirt avec écouteurs intégrés. Cette initiative leur permet de se plonger dans le monde professionnel. Ces neuf garçons espèrent tirer de la vente de leur produit (30 euros le sweat) assez de bénéfices pour faire un don à Charlie Hebdo et au Téléthon. Sweat et Sound sera présent au concours régional des mini-entreprises le 27 mai au Grand palais de Lille. Bonne chance à ces jeunes concepteurs. 

® a été constater l’avancement des travaux d’aménagement du parc d’activités Pierre Mauroy. Face au Centre de valorisation énergétique, ce  projet de 28 000 mètres carrés a mûri plusieurs années et, aujourd’hui, il est sur le point d’éclore. Pour l’architecture, Bulding International s’est inspiré des zones d’activité belges et sera résolument contemporaine. Cet espace du XXIe siècle proposera des surfaces de 300 à 4 000 mètres carrés et, si une partie sera mise en vente, l’autre sera proposée à la location. La première cellule devrait être livrée à la fin de l’année et servira de vitrine. 

 

                                                                                                                

Monsieur Roncq - N° 170 - Février 2015 :

 ® a tenu à se rendre à la Maison des Associations pour assister, à l’invitation des Jardiniers roncquois, à une intéressante conférence de monsieur Enchery sur le thème «Jardiner c’est la santé». D’excellents conseils de ce compétent conférencier qui a ensuite répondu aux nombreuses questions posées par nos courtilleux amateurs. L’occasion pour cette association de lancer un appel pour sa vente de soupes toujours excellentes et variées lors du marché de Noël.

 ® a été se replonger dans la vie quotidienne dans sa ville en 1914 lors de l’exposition du Club roncquois d’histoire locale. Dans la salle Georges Catry, durant trois jours, à l’aide de nombreux documents, lettres, photos et accessoires divers, nos historiens ont fait redécouvrir cette période douloureuse subie par nos concitoyens. Ceux-ci espéraient bien ne jamais plus connaître cela. Hélas, 1939-1940 est passé par là…

 ® a également, dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre, marqué de sa présence l’émouvant concert donné en l’église Saint-Piat par la Philharmonie, la batterie fanfare Jeanne d’Arc avec le concours du Club d’histoire locale. Sur des textes lus par l’excellent présentateur Bernard Declercq et deux toutes jeunes filles, Apolline et Jeanne, avec projection sur écran géant, les musiciens se sont surpassés dans l’interprétation du programme. Sous la direction de Francis Billet, Baptiste Vandevoghel et Michel Lammelin, les morceaux choisis retraçaient les principaux événements à Roncq pendant cette triste période de 1914-1918.

 ® a, pour la première «Jarnaval», suivi de son mieux les cent cinquante concurrents déguisés pour deux parcours de six et dix kilomètres. Organisée par le Jogging Aventure Roncquoise, cette marche nordique a rassemblé des marcheurs de Gravelines, Lomme, Wambrechies et des individuels. À l’arrivée, en réconfort, une bonne soupe au potiron et en récompense, une loterie gratuite. Générosité aussi, car sur une contribution de 2 euros demandée à l’inscription, 1 euro a été reversé à l’association Les Étoiles dans les yeux.

 ® a, comme un nombreux public et les scolaires, été à la rencontre des «espaces» de Geneviève Claisse aux Anciennes Écuries. Après un long et patient travail des techniciens de la ville, qui ont construit pour l’occasion une nouvelle scénographie, ce lieu magique a accueilli une quarantaine d’oeuvres. Celles-ci, des époques des années soixante à aujourd’hui, sont d’abord le symbole d’une harmonie et d’une interaction entre couleurs, formes et rythmes. Petits et grands se sont passionnés par ces cercles, ces lignes, ces carrés réalisés à la perfection. Cerise sur le gâteau, notre ville s’est vu offrir l’une de ces toiles.

 ® a été félicité les finalistes de la 31e édition du tournoi de l’open de tennis organisé par le Tennis club roncquois présidé par Jérome Richoux. Au total, cette épreuve a rassemblé deux cent cinquante participants qui, durant trois semaines, se disputèrent les éliminatoires. Parmi eux, de nombreux Roncquois se distinguèrent mais, chez les dames, la Rémoise, Marie Menacer, a fait la loi alors que le Nantais, Vincent Stouff, remportait la finale messieurs. Un public nombreux et chaleureux, un accueil formidable digne d’une petite coupe Davis.

 ® a joint l’utile à l’agréable en se rendant à la salle de La Marelle qui avait été investie par l’amicale laïque mixte du Blanc-Four. Le matin, une superbe bourse aux jouets et objets de puériculture a été prise d’assaut. L’après-midi, un grand loto a connu une très belle affluence dans une ambiance sympathique. De quoi réjouir les organisateurs et leur président Alain Leroy.

 ® a honoré sainte Cécile lors des auditions de la Philharmonie, de l’Harmonie du Blanc-Four et de la Chorale Saint-Roch. À l’issue de celles-ci, les musiciens et choristes ont partagé ce moment festif par des agapes chaleureuses entre famille et amis. Sainte Catherine, sainte Barbe et saint Éloi semblent par contre tomber dans la trappe de l’oubli, faute, sans doute, de corporations pour les organiser. Même saint Nicolas s’est fait plus discret cette année, sauf au Blanc-Four où les commerçants du bourg avaient organisé un concours faisant référence à ce grand personnage. Le gros lot, un voyage pour quatre personnes à Eurodisney.

 ® a été à la rencontre de Marc et Jeannette Vandevoorde-Gibello à l’occasion de leurs noces d’or. Jour pour jour, ils fêtaient aux Anciennes Écuries leurs cinquante années de vie commune. Entourés de la famille et de nombreux amis, les récipiendaires se virent retracer leur carrière professionnelle. Pour Marc, celle-ci s’est déroulée à La Poste de Wasquehal où il a terminé en qualité de chef d’équipes guichets. Quant à Jeannette, c’est chez Nuttin TPS devenu Ziegler qu’elle a officié en qualité de cadre administratif. Une fille naîtra de cette union avec qui ils partagent des moments joyeux et festifs ainsi qu’avec les membres du Club Michelet. À nouveau ses vives félicitations.

 ® a partagé, avec deux cent cinquante convives représentant quatre-vingts associations, une excellente soirée qui clôturait l’année de ces porte-parole du bénévolat. Le bar et le service de table étaient assurés par les membres de la Conférence Saint-Vincent-de-Paul au profit de leur association. L’animation était dévolue à l’excellent groupe Boat People avec, malheureusement, une sono assourdissante à vous faire crever le tympan mal maîtrisée par la technique.

 ® a appris avec un peu de nostalgie la fermeture de la ferme Lepoutre située rue de la Vieille-Cour. Implantée dans le Centre-Bourg, c’est pour les anciens la disparition d’une génération de fermiers et agriculteurs. Sur ce site, un programme immobilier entre Vilogia et Nexity verra le jour. Celui-ci comptera un projet mixte composé de 30 % de logements sociaux pour cent neuf habitations.

 ® a connu durant quatre journées une animation spectaculaire dans le Centre-Bourg à l’occasion des fêtes de Noël. Dans les chalets installés place Jean Jaurès et la salle Georges Catry, cinquante exposants ont proposé de quoi satisfaire nos papilles gustatives alors que d’autres offraient un choix de colifichets et de cadeaux divers. Sous chapiteau, un défilé de mode très réussi, faisant la part belle aux commerçants stylistes de Roncq, a conquis ceux qui avaient réservé leur place. L’église Saint-Piat n’a pas désempli lors des trois concerts donnés par les ensembles vocaux de l’école municipale de musique, les musiciens et les professeurs de cette école ainsi qu’Hugues Fantino en clôture de ce Noël, musicalement blanc. Puis ces festivités de ce fabuleux «Noël blanc» ont connu l’apothéose lors des animations déambulatoires dans la rue des Arts. Les Zellyades, les elfes des Pôles, les fées, les pousseurs de vent, les K’Valkadongs, le Père Noël ont projeté la foule dans un voyage aux frontières de l’imaginaire. Une féérie poétique qui a fait vibrer le cœur de ses concitoyens et des villes environnantes.

 ® a retrouvé l’homme à la robe rouge et à la barbe blanche lors de sa visite aux Restos du cœur dans le nouveau local de la rue Latérale. De quoi satisfaire les enfants des soixante deux familles inscrites à ce jour, car la hotte du Père Noël était remplie de jouets, de coquilles et de friandises. Pour le bonheur des bénéficiaires, deux activités nouvelles ont été mises en place : un salon de coiffure et un écrivain public.

 ® a accompagné Jean-Paul et Marlène Vandevelde-Naeyaert lors de la réception aux Anciennes Écuries pour renouveler devant monsieur le maire leur engagement mutuel de mariage. Un grand moment pour ce valeureux couple qui fêtait leurs noces d’or après cinquante années de vie commune. De leur union naquirent quatre filles qui leur ont apporté dix petits-enfants qu’ils chérissent. Sur le plan professionnel, Jean-Paul a travaillé vingt ans dans le textile puis s’est investi efficacement, en ma compagnie, aux Papillons blancs le même nombre d’années. Son épouse a également eu un emploi dans le textile, s’est ensuite occupée de leur progéniture avant de tenir un commerce de vin et spiritueux à Bousbecque. Très unis, ils aiment maintenant profiter du soleil à Agadir et semblent ravis de pouvoir découvrir prochainement Cuba. À ses amis Jean-Paul et Marlène, ses plus amicales et chaleureuses félicitations.

 ® a, de nouveau dans le commerce local, relevé la cure de jouvence que se sont offertes les caves du Dronckaert. Dans l’ancien lieu-dit le Pied-de-Boeuf, Michel et Isabelle Roussel abreuvent de précieux conseils leurs clients dans un espace qui a fait peau neuve.

                                                                                                                  

Monsieur Roncq - N° 169 - Décembre 2014 :  

 ® a profité de la rentrée scolaire pour faire la connaissance de Pierre Dombek qui a pris les rênes du collège Paul Éluard. Succédant à Christine Verpooren, partie à la retraite, le nouveau principal est âgé de 49 ans et se trouve désormais à la tête de cet établissement qui compte cette année 321 élèves. Il avait auparavant rendu hommage à deux enseignantes de l’école Saint-François qui ont fait valoir leurs droits à la retraite. En l’honneur de Françoise Bertin (CP et CE1) et Sylviane Roellens (MS – GS), enfants, parents, collègues et amis leur ont fait vivre un moment de grande émotion en entonnant la chanson revisitée : «Il faut que je m’en aille…».

  ® a été se joindre à la famille et aux amis de Roger et Louisa Declercq-Develter qui ont fêté allègrement leurs noces de platine. Soixante-dix ans de complicité pour ce couple qui s’est uni à la Libération et qui a toujours apprécié la vie comme elle vient. Tous deux ont connu une vie laborieuse dans le textile dès l’âge de 13 ans. Investis dans le milieu associatif de l’Amicale laïque, de l’étoile sportive et membres du foyer Michelet, ils coulent des jours heureux parmi leur progéniture et leurs amis. À nouveau, il leur renouvelle ses vives félicitations et ses bons vœux.

  ® a pu se réjouir avec Olivier Monet, président de l’USR cyclotourisme, de l’immense succès de la Roncquoise organisée par son association. Au programme de cette «vélomania», une randonnée cyclotouriste et pédestre permettant à chaque participant d’entrer en communication avec la nature. Pour les cyclistes, cinquante, soixante dix et quatre-vingt-dix kilomètres et un parcours des familles de vingt kilomètres. Pour ceux qui préfèrent les chaussures à la selle, une marche classique de dix kilomètres ou une marche nordique de quinze kilomètres.

  ® a, dans le cadre de l’opération «Nettoyons la nature», accompagné les petits écoliers de l’école Jacques Brel qui ont pris d’assaut leur environnement proche. Dans leurs sacs beaucoup de détritus, de canettes, de bouteilles, de mégots de cigarette, de plastique, etc. À la fin du nettoyage, madame De Biasio de la classe CE2-CM1 leur a fait un cours sur le nombre d’années pour la disparition de ces divers déchets.

  ® a, de nouveau, connu un formidable rush lors des portes ouvertes du centre Corteville. Depuis six ans, ce centre des chiens guides d’aveugles attire de nombreux visiteurs et, cette année, quatre mille six cents personnes ont apprécié les leçons de dressage. Également, ils ont pu se renseigner auprès des salariés, des éducateurs et des bénévoles sur le fonctionnement de cet établissement. Au final, des chiens presque parfaits qui font des maîtres envieux. Il en profite pour souhaiter une bonne retraite à Josiane Couteau et Pascal Flahou, deux figures emblématiques de cette association, qui ont marqué de leur empreinte ce monde dédié à nos valeureux quatre pattes.

  ®  a, lors de la ducasse d’octobre, rendu visite sur le site de la gare à ses bons amis forains. À son âge, attiré plus par un savoureux nougat que par un tour de manège. L’occasion ensuite de participer au cortège des allumoirs du centre-bourg qui s’est déroulé sur le thème du carnaval de Venise. Malgré un ciel sombre, quelques centaines d’enfants ont défilé avec leurs lampions en chantonnant Vive les allumoirs Mamère. La semaine suivante, ce fut au tour du Blanc-Four de perpétuer cette tradition qui semble quand même s’essouffler d’année en année.

  ® a passé, lors de l’anniversaire de l’harmonie du Blanc-Four, un agréable moment musical en l’église Saint-Roch. Pour la circonstance, celle ci avait invité cent trente-cinq choristes des formations Lys-en-chœur de Bousbecque, Saint-Roch de Roncq, Musique et joies et les Jeudis qui chantent de Neuville-en-Ferrain. Associées pour ce show musical, l’harmonie et les quatre chorales ont contribué au bonheur des nombreux mélomanes présents. Le tout avec un savant mélange de musiques classiques et de pièces contemporaines.

  ® a été, durant la Semaine bleue que le Centre communal d’action sociale propose à ses concitoyens de plus de 60 ans, à la découverte de la palette d’activités visant à favoriser le «vivre ensemble» et la convivialité. Au programme, des temps forts aussi divers que festifs : banquet, atelier informatique, atelier cuisine, concert apéritif, sortie découverte à Bouvines, marche nordique, aquagym, aide mémoire, ensemble vocal… autant d’animations que les seniors peuvent accomplir le reste de l’année.

  ® a retrouvé très concentrés devant leur chevalet, les peintres de l’association des Artistes roncquois lors de trois journées portes ouvertes. L’occasion également d’admirer de très belles et diverses œuvres lors de l’exposition avec la participation du Chevalet d’Halluin et d’artistes bonduois. Lors de cette manifestation, certains peintres comme Serge Vanderhaeghen, 33 rue de la Vieille-Cour, accueillaient en leur domicile le public intéressé par cet art de plus en plus en vogue.

  ® a donné le départ à 324 sportifs en herbe qui ont défendu les couleurs de leur école lors du traditionnel cross des établissements scolaires. Organisé par les éducateurs de la ville sur le site du bois Leurent, les élèves du public et du privé se sont donné à fond, l’important étant de participer et de terminer selon ses moyens.

  ® a voulu combler la gent féminine en allant à la découverte des boutiques récemment installées. Dorine Cucinella a quitté sa blouse d’infirmière pour se plonger dans l’univers des fringues avec les Fées Mode au 2, rue du Billemont. Julie Parmentier a trouvé du potentiel à Roncq dans la mode féminine en posant ses valises de vêtements et accessoires, rue de Lille au Blanc-Four. Quant à Isabelle Blondelle, elle vient de créer son «fashion truck» en garant de temps à autre son camion-mini boutique dans notre ville. De quoi également satisfaire ceux qui, comme lui, militent pour le commerce de proximité. Sur ce plan, on n’a pas à se plaindre.

  ® a, le jour de la Toussaint, honoré ses défunts en assistant à une messe solennelle dédiée aux 90 personnes dont les funérailles ont été célébrées dans nos églises. Animé par la réputée chorale In memoriam, cet office a permis également de remercier les équipes de préparation et d’animation des funérailles. Ceux-ci agissent avec beaucoup de discernement et de délicatesse dans ces moments éprouvants pour les familles endeuillées. Les démarches dans nos cimetières se perpétuent ensuite sur un mode plus personnel parmi les sépultures, columbarium et jardin du souvenir abondamment fleuris avec les chrysanthèmes et les pomponnettes multicolores.

  ® a entamé la commémoration du 100e anniversaire de la Grande Guerre en assistant à Saint-Roch à une messe dédiée aux victimes de ce conflit mondial. À la demande des anciens combattants, elle fut animée brillamment par la chorale Saint-Roch alors que l’abbé Dominique Desplanque(lui même ancien AFN) célébrait cet office religieux avec beaucoup d’émotion et de conviction en une paix durable. Les cérémonies du 11 Novembre furent exceptionnelles et se déroulèrent en deux temps. En tout premier lieu, dépôt de gerbes au monument aux morts du centre avec la participation de la Jeanne d’Arc et la lecture des noms des Roncquois morts en 1914 par les élèves de CM2. Ensuite, une foule recueillie s’est retrouvée sur le parvis de la mairie drapée en tricolore. Entrecoupés par des coups de canon et la lecture de récits de poilus à leur famille, les musiciens de la philharmonie ont accompagné des chants de circonstance interprétés par les chorales jeunes et adultes de l’école de musique. Ils furent accompagnés par la soprano Ariane-Olympe Girard et le ténor Jean-Vital Petit de l’opéra de Paris, notamment lors d’une vibrante Marseillaise. Ceux-ci, en compagnie de la pianiste Reiri Janiguchi, avaient conquis le public lors d’un concert en l’église Saint-Piat avec des airs et duos d’opéra. Un discret feu d’artifice clôtura cette journée consacrée au souvenir, pour ne pas oublier.

  ® a été se joindre au jury des anciens combattants qui a attribué les récompenses aux élèves de CM2 qui se sont mis dans la peau des poilus. Cent cinquante élèves des écoles publiques et privées ont participé au concours labellisé par la mission de la guerre 1914-1918. Chaque écolier devait rédiger un texte d’une vingtaine de lignes en se mettant à la place d’un soldat de ce tragique conflit. Au palmarès : Élise Delage de Pablo Néruda, Sidonie Hennion de Saint-François, Emma Largy de Jean-Jaurès – Zoé Verroye de Pergaud et Érin Lemaire de Saint-Roch. Cinq autres participants de la classe pour l’inclusion scolaire (Clis) ont été félicités et récompensés. Bravo à tous.

  ® à ses fidèles lecteurs, bonne, joyeuse et sainte fête de la Nativité et ses vœux chaleureux pour 2015.

                                                                                                                 

Monsieur Roncq - N° 168 - Octobre 2014 :  

®  a partagé le goût de la création avec les artistes roncquois qui ont exposé leurs oeuvres aux Anciennes écuries. Ceux-ci âgés de 21 à 90 ans conçoivent des tableaux qui suivent la même inspiration depuis de nombreuses années, alors que d’autres changent leur façon de peindre au fil du temps. L’évolution de certains artistes est stupéfiante et le succès, cette année encore, était au rendez-vous. De quoi satisfaire Florence Ferla, la présidente de l’association.

 ® a été heureux de s’associer au président Paul Pastant et à l’équipe du Jogging Aventure (Jar ) qui a remis un chèque de 900 euros à l’association Des Étoiles dans les yeux. Celle-ci était représentée par Violette Blondel qui a profité de l’occasion pour remettre à son tour le maillot de son association. Régulièrement, lors des compétitions de jogging ou de marche nordique, chaque concurrent adulte, lorsqu’il paye son inscription, fait aussi un geste de solidarité. 

 ® a fait connaissance avec Jean-François Ponteprimo, nouveau président de l’Union Sportive Roncquoise de gymnastique, lors de l’assemblée générale de l’association, forte de trois cent quinze licenciés. Les résultats de l’année écoulée dans toutes les catégories masculines ou féminines sont encourageants. En projet, la mise en place d’un créneau pour les petits de 15 à 24 mois, très rare dans la région.

 ® a passé une soirée bien agréable avec les musiciens de l’Harmonie du Blanc-Four lors de leur concert cabaret à la salle Stélandre. Toujours surprenant celui-ci fut innovant car c’est le public qui a choisi l’ordre du passage des oeuvres. Pas moins de sept mille cinq cents textos (modernité oblige) ont été envoyés pour la circonstance et tous les goûts furent satisfaits avec un mélange de jazz, de musiques de films, de cirques et de variété. La chanson favorite fut reprise en fin de concert : I will always love you du film Bodyguard, au grand plaisir du nombreux public.

 ® a suivi avec intérêt l’opération «la chasse au gaspi alimentaire» lancée depuis deux années dans les cantines des écoles publiques. Près de huit cents enfants sensibilisés ont fait passer le taux de déchets de 70 kg à 52 kg dans un premier temps. Pour encourager les écoles qui gaspillent le moins, le fameux hippopotame de cristal fut remis aux établissements scolaires de Kergomard et de Picasso.

 ® a été se joindre aux nombreux parents qui sont allés aux Anciennes écuries pour contempler les œuvres artistiques des écoliers de la ville. Ayant participé toute l’année à des ateliers de création animés par la plasticienne Judith Debruyn, nos jeunes artistes se sont inspirés d’oeuvres disponibles à l’artothèque municipale. Les écoliers ayant ressenti des émotions à la découverte de créations contemporaines ont conçu des productions colorées et impressionnantes de qualité.

 ® a accompagné les collégiens de Paul Éluard qui avaient organisé une surprise à l’occasion du départ en retraite de leur principale Christine Verpooren. À la tête du collège depuis huit années, très émue, elle a reçu de nombreuses manifestations de sympathie et a été remerciée pour son grand investissement dans l’établissement. L’occasion pour la classe d’orchestre qu’elle avait mise en place de donner une dernière aubade, car elle ne sera pas reconduite à la rentrée. Bonne retraite Madame la principale et merci.

 ® a mis à l’honneur avec la municipalité, à la salle Jules Gilles, les nombreuses associations sportives locales. Cette réception a été rehaussée par la présence de Yanis Souaber, spécialiste des dix kilomètres marche et membre de l’équipe de France, et Azzedine Boudjemaa spécialiste du 800 mètres. Après une démonstration de basket acrobatique du groupe international Allstars Dunkers, seize membres des clubs nominés ont été récompensés pour leur saison exemplaire. Le sport important pour la santé et pour la cohésion sociale et humaine.

 ® a tenu à s’associer aux musiciens de la Philharmonie qui, sous la direction de Francis Billet et de Baptiste Vandevoghel, sont allés distraire les résidants de la maison de retraite La Colombe. Sur le thème des moyens de transport, ce fut pour nos anciens un avant goût de la Fête de la musique du 21 juin. Une cure de jouvence car le dernier morceau interprété La ballade des gens heureux fut repris en chœur par tous. Par la suite avec brio sur le parvis de la salle Georges Catry, cette vaillante société a proposé un programme très éclectique qui a enchanté le public sous un soleil bienveillant.

 ® a profité, aux portes de l’été, d’un rendez-vous romantique à souhait en se rendant au festival de «Musiques sous les étoiles». Tout d’abord, il est allé au centre Jean-Albert Bricout près du bois Leurent rendre hommage à Jimi Hendrix, aux Beatles avec une programmation estampillée «jazz roncq’n roll». Ensuite, dans le cadre prestigieux des Anciennes écuries, Corentine Bigo et son quatuor, Vladimir Soultanov pianiste concertiste et le Quintette de trompettes de Lille ont ravi les nombreux mélomanes de la métropole en interprétant des oeuvres de haute qualité. 

 ® a retrouvé le BMX Club de Roncq présidé par Thomas Vanneste en pole position lors des interrégions-Nord-Est disputés à Messigny-et-Ventoux en Bourgogne. Ce club de passionnés pratiquant un sport à sensations et exigeant produit de bons champions. Lors du Championnat du monde 2014, trois Roncquois y ont participé pour la première fois en se rendant à Ahoy-Rotterdam aux Pays-Bas. Sans décrocher la première place, Tom Andioen, 10 ans, Thomas Vanneste et Xavier Ringot n’ont pas démérité en se classant très honorablement dans leur catégorie respective.

 ® a été encourager les jeunes pousses du Tennis-Club lors d’un tournoi attractif qui a réuni cent quatrevingt-trois concurrents. Un plateau intéressant lors de ce grand prix des jeunes parmi lesquels figurait le favori maison Julien Verbèke en lice chez les 11-12 ans. Dans son fief, il a fait coup double devant des adversaires qui ont fait valoir de bons atouts. Déjà le Tennis-Club se focalise sur son open, le 31e du nom qui se disputera en novembre.

 ® a été gâté par le temps lors d’un 14 juillet modifié qui lui a permis de se retrouver vers midi sur la pelouse du parc de la mairie pour un chaleureux cocktail républicain. Animé par le groupe Chancellor et The Bamara, ce rendez-vous convivial permettait des rencontres amicales tout en allant à la découverte de personnes moins connues. Sans vedette, le parc Vansteenkiste est resté à la disposition des promeneurs jusqu’à son embrasement vers 23 heures avec un feu d’artifice de grande qualité. Sans se déplacer, habitant à proximité, les étoiles filantes et crépitantes sont venues éclater au-dessus de son jardin. Un sommeil paisible s’ensuivit.

 ® a été à la rencontre d’Américo Ferreira, président, d’Hyppolite Dangheto, entraîneur et d’Olivier Hebrant, adjoint de l’ESR football qui ont dévoilé leur feuille de route pour la prochaine saison. L’année dernière, malgré une entame difficile, le travail avait fini par payer. Les joueurs ayant trouvé en fin de saison leur rythme de croisière pour décrocher in extrémis le maintien en promotion d'honneur. Pour le président, discipline, respect aussi bien sur le terrain qu’en dehors tout en gardant le côté familial et en améliorant la communication. Rendez-vous prochainement sur la pelouse du stade A. Loeul.

 ® a été à la découverte des nouveaux commerces de proximité qui ont ouvert ces derniers temps : – La Maison Moderne de Virginie dans l’ancienne galerie d’art de la rue de Lille qui propose à foison de la décoration, de la vaisselle et des meubles. – Réalisant un vieux rêve, Annabelle Pennel s’est installée comme fleuriste à deux pas de l’église Saint-Roch au Blanc-Four. – Quatre associés sous la houlette d’Hubert Benouwt ont déjà réussi à se faire un nom en ouvrant un restaurant, Le Bar à Becq’ter, dans une partie rénovée du centre Actival. – Ex-directeur commercial, Jérome Cramet s’est mis au vert en créant son entreprise de paysagiste dénommée Astor (entretien parcs – jardins – élagage – service à la personne). Pour rassembler commerçants et artisans, les Vitrines roncquoises ont porté à la présidente de cette union commerciale Sylvain Célereau qui entend, avec son équipe, redonner un nouveau souffle à cette association.

 ® a tenu à se joindre aux responsables du Jumelage Roncq-Sélinkégny, association locale depuis vingt-six ans, qui ont appris avec peine la disparition d’habitants de cette ville du Mali. Ceux-ci ont péri sur une embarcation de fortune pour fuir en Europe dans l’espoir, devant la pauvreté et la dureté de leur vie, d’y découvrir un eldorado. Toutefois, les actions de coopération ne sont pas remises en cause, mais avec cependant une orientation nouvelle en se concentrant sur le développement économique. Mais avec aussi l’espoir que ce pays retrouve rapidement la paix.

                                                                                                                

Monsieur Roncq - N° 167 - Juin 2014 :  

® a été à l’écoute des «fenêtres qui parlent» en parcourant les rues du Centre-Bourg et du Blanc-Four où des riverains ont «prêté» leurs vitrines à des artistes pour exposer leurs oeuvres. Cet évènement culturel créé par le collectif d’associations nordistes Rétro Asso Métro a été coordonné dans sa ville par le collectif des Petits Pavés. Une grande liberté de thèmes et de techniques a été laissée à une quarantaine d’exposants pour la plupart amateurs. La maison de la petite enfance du Blanc-Four a également pris part à cet événement en présentant trois cents autoportraits réalisés en février par les enfants des centres de loisirs. 

® a fait un petit détour par la mairie annexe pour admirer les oeuvres d’Alexandra Verheecken qui conjugue photo et aluminium. Cette artiste est une fidèle du noir et blanc qui met en valeur les clairs-obscurs de ses photos. Cette passionnée d’architecture, avec un intérêt majeur pour la photographie, en autodidacte, numérise les formes géométriques, les lignes verticales, les cheminées d’usines, les lignes infinies d’un littoral ou épurées d’un building ou d’un pont, etc. 

® a assisté au spectacle de l’école Jacques-Brel qui mettait à l’honneur le travail des élèves sur le thème de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Ce concours organisé par la ville dans le cadre du programme éco-école a réuni deux cent soixante enfants des maternelles et primaires. 10 sur10 pour l’école Jacques-Brel dont les participants ont reçu un livre de recettes conçues à partir d’aliments d’ordinaire gaspillés. Les restes sont extras… 

® a tenu à relever le dynamisme de l’association des parents d’élèves du collège Paul Éluard. En organisant des manifestations diverses : marché de Noël, vente de pizzas, etc. leur permettant d’alimenter leur trésorerie, ils en font bénéficier les collégiens. Dernièrement, ils ont pu inaugurer une belle table extérieure de tennis de table ainsi qu’une nouvelle fontaine à eau. 

® a été encourager les jeunes judokas qui avaient envahi le complexe sportif Jules Gilles. Organisé par le Judo club local, ce premier tournoi a rassemblé près de cent cinquante jeunes, garçons et filles âgés entre 6 et 10 ans. Ceux-ci, répartis en trente-trois équipes, se sont affrontés amicalement sur les tatamis. Malgré le jeune âge des compétiteurs, les gestes et prises étaient bien maitrisés. Vif succès pour les organisateurs bénévoles du club qui espèrent renouveler l’année prochaine cette belle compétition. Après avoir récompensé les vainqueurs des différentes catégories, la ceinture noire fut remise officiellement à Yan Ferreira, 17 ans, très grand espoir de ce vaillant club. 

® a tenu à féliciter Neary Yin, jeune collégienne de Paul Éluard qui a remporté son premier prix littéraire. Âgée de 13 ans, elle fut parmi les cinq finalistes du seizième Salon du livre de Bondues et seule lauréate d’un établissement public. Fierté de la principale Christine Verpoorten et du professeur de français de la jeune élève, Jocelyn Pahaut. Depuis plus de deux ans, elle s’intéressait à ce concours et, cette année, elle est passée à l’action dans un style et une qualité d’écriture étonnante. Outre les études, Neary est également une sportive accomplie. Esprit sain, corps sain… 

® a accompagné parents, instituteurs et agents de la police municipale pour encadrer les élèves de l’école Saint-Roch lors de leur défilé du carnaval de la mi-carême. Profitant d’une météo favorable, cent quatre-vingt-sept enfants dans des déguisements divers et chatoyants ont parcouru les rues du quartier. Chaque participant a reçu ensuite un cadeau et les «carnavaleux» ont partagé les délices d’un bon goûter. Par contre, faute d’encadrement de police, les cent vingt élèves de l’école maternelle Pablo Picasso ont dû se contenter de défiler dans la cour de l’établissement. Nettement moins d’impact pour tout ce petit monde pourtant soigneusement grimé et costumé, et grande déception des parents venus contempler leur progéniture. 

® a, dans l’admirable cadre verdoyant du Centre-Bourg, retrouvé quelque trois cent cinquante véhicules d’un autre âge, mais en parfait état et dans une présentation luxueuse. Bichonnés par leurs propriétaires venus d’Angleterre, de Belgique, du littoral et de la métropole, ces anciens bolides ont ravi l’immense public venu les admirer avec une certaine nostalgie du passé. Lors de ce Rétro Mécanic, ce fut également l’occasion de découvrir des véhicules militaires qui ont rappelé aux anciens l’époque de la Seconde Guerre mondiale et celle de la libération de notre commune. Dans le cadre de la commémoration des 100 ans de la Première Guerre, un défilé émouvant avec la participation de la Philharmonie et de la Jeanne d’Arc a permis de voir en action ces redoutables engins. 

® a ensuite quitté les frondaisons de son parc public pour aller clôturer, sous les voûtes majestueuses de l’église Saint-Piat, cette magnifique journée. Sur le thème des moyens de transport, sous la direction de Fabian Flament, Baptiste Vandevoghel et Francis Billet, la Philharmonie et l’orchestre de l’EIC se sont unis pour interpréter des œuvres variées devant un nombreux public. Invité et parrainé par leurs aînés, le jeune orchestre de l’EIC Tourcoing, créé voici trois ans, se produisait pour la première fois à l’extérieur de l’établissement scolaire. À plein régime un concert Rétro Mécanic de qualité qui a comblé les mélomanes. 

® a marqué de sa présence l’après midi découverte destiné à un large public désireux de côtoyer le monde des chiens-guides d’aveugles. Environ cinq cents personnes se sont rendues dans les locaux de la rue de Lille. De nombreuses associations ainsi que plusieurs écoles ont pu visiter les installations, assister à diverses démonstrations effectuées par les familles d’accueil et les éducateurs du Centre Corteville. 

® a été s’initier, salle G. Catry, aux danses traditionnelles que les écoliers de la classe de madame Devos, de l’école Pergaud, ont peaufinées durant l’année scolaire. Par le biais de l’atelier musique animé par Magalie Sonneville, ils savent désormais reconnaître la danse circassienne, la chapelloise, le rond de Saint-Vincent, la tarentelle ou la valse. Lors de ce minibal folk, ils ont pu mettre en pratique cet enseignement avec leurs parents et leurs enseignants. Un bon moment de partage et de convivialité. 

® a arboré un brin de muguet à sa boutonnière pour se rendre en ce 1er mai, jour férié, salle G. Catry pour la remise des médailles du travail. Sur soixante-neuf récipiendaires, ont été remis : 19 échelons argent pour 20 ans d’ancienneté – 18 en vermeil pour 30 années – 14 en or pour 35 années et 18 en grand or pour plus de 40 années. Congratulés par leurs parents et amis, ces méritants travailleurs sont conscients qu’avoir du travail, en cette période de crise et dans un monde en pleine mutation, est un heureux privilège. À nouveau, à tous, ses vives félicitations. 

® a été se joindre aux parents et amis qui ont fêté aux Anciennes Écuries les cinquante années d’amour et de confiance des époux Daniel Paris et Rose- Marie Fiévet. S’étant connus très jeunes, ils ont toujours été très fusionnels et ont transmis à leur descendance de bonnes valeurs. Pour nos deux tourtereaux, un parcours professionnel et familial très accompli. À ce jour, une progéniture de trois enfants et de sept petits-enfants heureux de participer à leurs noces d’or. Il leur réitère ses meilleurs voeux et ses chaleureuses félicitations. 

® a accompagné la municipalité, les corps constitués et les anciens combattants dans les dépôts de gerbes aux cimetières du Blanc-Four et de Roncq- Centre lors de la commémoration du 69e anniversaire de la victoire de 1945. Des élèves des CE1 et CM2 se sont inclinés respectueusement avec leurs aînés au pied des monuments aux morts. L’occasion pour les anciens combattants de recevoir officiellement et d’honorer leur nouveau drapeau. Celui-ci, lors d’une récente messe de la paix en l’église Saint-Piat, avait été béni par l’abbé Dominique Desplanque, lui-même ancien combattant d’Algérie. 

® a, depuis près de six mois, été attiré par les superbes présentations des compositions de fleurs proposées par l’Escapade florale située au 501, rue de Lille (Faubourg). Le cogérant Kévin Brandt, dans la fleur de l’âge du haut de ses 23 ans, renseigne avec beaucoup d’amabilité une clientèle qui trouve son bonheur dans cette caverne d’Ali Baba très végétale, parfumée et multicolore. Titulaire d’un BTS d’horticulture de l’Institut de Genech, ce jeune entrepreneur s’est également spécialisé dans la culture des orchidées en se rendant au Canada. Sur ce sujet, il est d’une compétence absolue et délivre avec générosité ses conseils. À nouveau, il encourage ses concitoyens à préserver leurs achats dans nos commerces locaux de proximité qui offrent accueil, conseil et qualité. 

® a, sous l’impulsion du Comité des allumoirs du centre et du groupe d’animations du Blanc-Four, trouvé la rue de Lille transformée en boutique à ciel ouvert. Malgré la météo capricieuse, des ondées et surtout le vent, les nombreux exposants et chineurs ont négocié de bonnes affaires. Les saints de glace ayant découragé quelques vendeurs, ce vide-grenier du mois de mai a, quand même, connu son grand succès habituel

                                                                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 166 - Avril 2014 :  

® a pu croiser au fil des allées les exposants venus de Picardie, de Belgique, de Compiègne, etc., se joindre aux membres de «Roncq Toutes Collections » lors des échanges des collectionneurs. Cette manifestation connaît un succès croissant chaque année. Elle est devenue une référence plus que régionale avec un accueil limité à une cinquantaine d’exposants par manque de place. Les philatélistes restent parmi les plus nombreux, mais les cartes postales, les trains électriques, les

voitures miniatures, les soldats de plomb, les poupées, les bandes dessinées ont également la côte des visiteurs. Pour tous les goûts et pour tous..

 

® a retrouvé pour la quatrième année consécutive les collégiens de Paul Eluard à l’organisation de la récupération des sapins. Issus des fêtes de fin d’année et en collaboration des services municipaux, cette année la barre symbolique de cent arbustes a été dépassée. Si quelques conifères dotés de leurs racines ont été replantés, les autres sont devenus un bon compost destiné aux parcs publics de la commune. Juste retour à la terre…

 

® a assisté au collège Paul Eluard à la distribution de dictionnaires aux élèves de 6e qui étudient les langues anglaises ou allemandes. Cette remise s’est effectuée par le biais de Marie Deroo du conseil général qui gère près de deux cents collèges dans le département. Au final, ce sont 23423 dictionnaires de langues qui ont été distribués dans le public alors que 13954 ont été remis dans les collèges privés. Bon courage à nos jeunes polyglottes.

 

® a partagé la satisfaction de la plasticienne Judith Debruyn qui a fait travailler trois groupes d’élèves de 3 à 11 ans scolarisés en écoles privées ou publiques. Sur le thème «Ben Bella vu par les enfants» ceux-ci ont planché sur les oeuvres du célèbre peintre tourquennois. Le résultat a été surprenant et les tableaux réalisés à partir de cagettes, à base de coquillages, de clous, de céramique ou de cailloux ont ravi les nombreux visiteurs lors de l’exposition dans les anciennes écuries. Une partie de ces oeuvres rejoindra l’artothèque municipale qui récupère des ouvrages typiques.

 

® a tenu à se réjouir avec les entraîneurs de l’ESR, Étoile sportive roncquoise qui pour la 3e fois se sont vus remettre le «Label qualité» fédéral pour son école de football. Celle-ci comprend cent trente-neuf enfants des U6 aux U11 et cent quatre-vingt-treize si l’on inclut les U13. Disponibles toute la semaine pour encadrer ces apprentis sportifs sur les terrains de la région, ils peuvent être satisfaits de leur travail éducatif. L’ensemble sous la direction du jeune et compétent responsable Thierry François.

 

® a accueilli, après tirage au sort, dans la belle bourloire Saint-Louis de Roncq, la finale du tournoi Martel. Tourquennois et Mouvallois, les finalistes de cette coupe se sont affrontés dans la bonne humeur alors queles éliminatoires avaient rassemblé depuis septembre pas moins de quarante équipes. C’est finalement sur le score très serré de 18 à 15 que les «copains» de Tourcoing ont remporté le trophée qui manquait à leur palmarès.

 

® a discuté avec Brigitte Thibaut et Patrick Leconte de l’association Roncq-Sélinkégny qui avait répondu à l’invitation de Som Sun Sreng président de Solidarité Développement pour le Cambodge. En raison de la dangerosité de certaines zones et ne pouvant se rendre au Mali en raison des tensions, ils sont allés au Cambodge pour comparer les actions de coopération. Confrontés au même

problème qu’est l’enseignement, ils ont promis de continuer à partager leurs diverses expériences pour le bien-être des petits écoliers.

 

® a été se joindre aux bénévoles du Rotary club Roncq-Val de Lys présidé par Éric Boez qui ont consacré une après-midi, salle Georges Catry, à une collecte de jouets. Destinés à l’association Ludopital, celle-ci créée en 1987 fait bénéficier les enfants hospitalisés de différentes actions dont la distribution de jouets. Pour cette quatrième démarche, la générosité de ses concitoyens a comblé les responsables du Rotary.

 

® a vécu avec les organisateurs de l’USR basket lors de la première semaine de vacances scolaires la treizième édition de l’opération «Huit jours sous un panier». Du basket nonstop pour le plaisir de près de cinq cents joueurs de soixante-dix équipes qui se sont affrontés amicalement salle Jules Gilles. Des mini-poussins qui ont ouvert cette manifestation aux seniors «détente» qui l’ont clôturée, la promotion

de ce sport a dépassé le stade régional. En effet, cette vaste opération a accueilli des clubs de Tourcoing, d’Halluin, de la Côte d’Opale et de la Marne.

 

® a assisté à un exercice d’alerteincendie grandeur nature au collège  Paul Eluard. Le Sdis de Bousbecque n’a pas lésiné sur les moyens d’intervention sous les yeux ébahis des jeunes collégiens. Se passant le jour de la Saint- Valentin, une bien curieuse façon de déclarer sa flamme. Cette opération obligatoire dans les établissements scolaires avait été organisée à la demande de Christine Verpoorten, principale de cet établissement. Pour cette simulation sous la direction du capitaine Bouet, opération réussie après évacuation rapide et sans panique - dégagement de

fumée avec une intoxiquée volontaire évacuée sur une civière. Mieux vaut prévenir que guérir… prudence…

 

® a relevé lors de récentes assemblées générales la passation de pouvoir dans le domaine de la présidence. Ce fut le cas à l’amicale des anciensdes PTT où Jean-Claude Risselin à la tête depuis sa création, il y a onze ans, a passé le flambeau à Michel Thève. Au jogging-aventure-roncquoise c’est Jean-Michel Fontaine qui, après douze années à la tête du club, a laissé son fauteuil à son ami Paul Pastant. Du côté de Nord-Madame, c’est Anne-Marie Potier qui a annoncé son retrait après vingt-etune années de présence, mais pour le moment il ne connaît pas la personne qui lui succédera.

 

® a été découvrir avec soixantedix adhérents de Roncq-culture le monde paysan du XXIe siècle en se baladant au récent salon de l’agriculturede Paris. Pour la plupart, bien que connaissant déjà veaux, vaches, cochons et couvées, cette sortie pédagogique a permis de mieux connaître les races bovines et chevalines moins célèbres que les fameuses Charolaises ou Percheronnes.

 

® a, durant la seconde semaine des vacances de février, rendu visite aux différents sites accueillant les centres de loisirs. De la maison de la petite enfance, rue Jules Watteuw, au groupe scolaire Brel-Picasso, en passant par les écoles Jaurès et Pergaud, il a pu apprécier l’imagination et le sérieux des animateurs de Kaléïde. Cette nouvelle structure en charge du secteur jeunesse a accueilli plus de deux cents enfants. Des «bouts’choux» aux ados, ils ont pu développer leurs connaissances artistiques et sportives, s’initier à la danse sans oublier les petits plats cuisinés avec amour par des marmitons en herbe. Le bon air et le soleil ont finalement remplacé la télé et les jeux vidéos.

 

® a été approfondir ses connaissances en jardinage en se rendant au jardin pédagogique de Raoul sur le site du bois Leurent pour un cours de taille d’arbres fruitiers. Celui-ci proposé par les Jardiniers roncquois avec comme intervenant Monsieur Gradt, conseiller horticole très compétent en la matière. Sécateur et cisaille en mains, il a permis d’initier nos jardiniers à la difficile opération d’ébrancher, d’éclaircir, d’ébourgeonner poiriers et pommiers ainsi que les framboisiers et groseilliers. Une bonne récolte de fruits en dépend…

 

® a été tranquillement, hors inauguration, admirer les oeuvres des artistes roncquois de l’association des Arts plastiques, exposées dans l’admirable cadre des anciennes écuries. Les cent trente et une toiles présentées ont été réalisées par cinquante-et-unadultes et adolescents, et dix enfants dont l’âge moyen est de 8 ans. Trois thèmes étaient abordés pour cette belle manifestation : le carnaval avec la technique de l’inclusion de matière - l’empire du Soleil levant et l’Est asiatique (huile, acrylique, pastel ou crayon) - et l’expression libre. Quelles que soient les techniques utilisées, bravo à ces artistes qui s’affirment d’année en année dans des tableaux de qualité. Du 21 mars au 13 avril avec les «Fenêtres qui parlent», il ira de nouveau voir les oeuvres de ces artistes. Il en reparlera.

 

® a été encourager les vaillantes joueuses roncquoises de tennis de table qui évoluent en Nationale 2 et qui ont en point de mire la montée en Nationale 1. L’occasion pour la bande très soudée d’Alice Joneau de se surpasser en s’arrachant sur chaque point. Faisant fi de la pression, la jeune Alessia Schacchia du haut de ses onze printemps, a permis de prendre une belle option pour la prochaine saison. Ce même jour en Nationale  3 masculine, Hérold, Aernout et Levrat ont remporté leur match face à Sainte-Marie-aux-Chênes par 8 à 4.

                                                                                                                                              

Monsieur Roncq - N° 165 - Février 2014 :  

® a été encourager, dans une ambiance chaude et parfois bouillante, les huit rticipants représentant sa ville lors de la troisième édition des jeux intervilles, spécial seniors. Confrontés à ceux de Neuvile, Mouscron et Tourcoing, chacun a chèrement défendu ses couleurs locales. Le tout bien entendu dans la bonne humeur car nos seniors, bien que joueurs dans l’âme, sont respectueux de leurs adversaires. Récompense pour tous avec la remise de colis-cadeaux aux couleurs

des communes participantes.

 

® a rendu hommage, avec sa municipalité, à deux familles roncquoises qui ont été en partie des bâtisseurs de la ville. Tout d’abord en inaugurant le square Decottignies à l’angle de la rue de Lille et de la rue de la Vieille Cour. Pour sa part, il a côtoyé de nombreux membres de la lignée de cette famille et particulièrement Henri qui lui a mis le pied à l’étrier en tant que musicien de la Philharmonie. À la Marelle, ce fut le dévoilement de la plaque dédiée à Paul Debaets qui fut secrétaire de mairie de 1935 à 1975. Deux grandes familles qui ont fait et vu notre commune évoluer et se transformer. Des hommes de l’ombre qui ont laissé leur empreinte dans l’histoire de Roncq.

 

® a mis à l’honneur, Thiméo, Hortense, Oihan, Gaston, Léa, Catalaya, etc. qui sont nés entre octobre 2012 et septembre 2013, au cours de la traditionnelle cérémonie : «Je grandis, tu grandis». Cette année, en cette occasion, ce sont cinquante nouveaux arbres : sorbiers, érables, aubépines, hêtres, noisetiers ou ormes qui ont

été plantés rue Gustave Charpentier aux Chats-Huants. Un symbole fort car planter un arbre, c’est aussi un acte de foi et de confiance dans l’avenir.

 

® a fait une formidable escapade musicale en Italie en assistant au concert d’automne de la Philharmonie avec la participation de l’atelier du théâtre Mandragore. Au programme de cette audition placée sous la direction de Francis Billet et de Baptiste Vandevoghel, le nombreux et fidèle public a pu apprécier des oeuvres de Nino Rota, Ennio Morricone, Puccini, Rossini, Auber et G. Mahler. Avec brio, les musiciens ont apporté un petit air du carnaval de Venise et aussi un peu de dolcé vita pour égayer un automne brumeux.

 

® a été se joindre aux membres du comité de l’oeuvre humanitaire et du mérite philanthropique qui étaient venus aux chiens guides d’aveugles remettre un don et une médaille. Par l’entremise de Jean-Michel Lisse, président de ce comité, un chèque de 2 000 euros fut remis à cette association. Par la même occasion, Jean-François Durie, l’actuel président, fut décoré de la grande médaille d’or de l’OEuvre

humanitaire. Une fierté dont il peut s’enorgueillir avec tous les animateurs qui oeuvrent dans cette structure. À ce jour, 1 493 chiens ont été remis aux personnes déficientes visuelles.

 

® a été discrètement se joindre aux douze bénévoles qui assurent les permanences des Restos du coeur aux Clairières rue de Lille. Comme partout en France, les inscriptions sont en augmentation et, avec la crise, la détresse peut prendre un autre visage. Sous l’impulsion de Régis Ferret, responsable roncquois, au-delà de la distribution des victuailles, l’accueil et l’écoute sont très importants et procurent une chaleur humaine non négligeable. La visite du Père Noël très attendue a comblé les enfants avec la remise d’un cadeau et d’une délicieuse coquille.

 

® a, durant trois belles journées, pû se plonger au Centre-Bourg dans la magie de Noël. Avec cinquante exposants salle Catry et dans les chalets : soirée exceptionnelle sous chapiteau, bières de Noël, spectacles de feu, dessin sur sable, petit train, razibus, sculpteur sur glace, vin chaud, de quoi lui offrir un spectacle unique et féérique. L’église Saint-Piat a procuré des sensations de voyage avec des concerts des élèves, chorales et musiciens de l’école de musique et du Brass Band. En final, les cuivres de Noël ont procuré rythme, ambiance, chaleur sur des airs traditionnels de la Nativité.

 

® a, comme ancien Roncquois, l’occasion d’être sollicité pour remonter le temps à une certaine époque. Il se réjouit donc avec les membres de l’histoire locale de la sortie du tome 2 de leur série : Si Roncq m’était conté. Pour ce faire, ils ont recueilli des témoignages de commerçants, de citoyens, d’agriculteurs sur la ville autrefois. Douze mois pour trouver les témoins, les convaincre de parler, pour retranscrire les récits et collecter les images. Il n’en dévoilera pas plus sur cet ouvrage, mais convie ses lecteurs à se procurer cette trace des familles du passé roncquois.

 

® a découvert les aventures de Miriababi avec les tout-petits grâce à la SCIC Kaleide qui gère la petite enfance. Professionnels de la jeunesse, parents et une centaine de bambins étaient conviés à voyager dans l’univers coloré et intimiste de Flocontine. De quoi éveiller les sens, l’imaginaire et le culturel pour ces tout jeunes enfants.

 

® a profité d’un passage rue du Bois Blanc pour aller à la découverte de la vache bleue qui trône désormais au croisement de la rue de Linselles. Cette fringante laitière, au coloris surprenant, est un clin d’oeil à Louis Chombard, cultivateur retraité du Blanc-Four. Lors de la dernière Fête des voisins, les riverains avaient émis cette idée originale et c’est sans meuglement mais au son de la trompette qu’elle fut installée.

 

® a, avec l’association Jogging aventure (JAR) et la municipalité, mis à l’honneur Myriam Tiberghien, sportive méritante de ce vaillant club. Petit bout de femme mais grande dame du jogging, ses dernières performances dans la catégorie V3 (vétéran 3) attestent de ses excellents résultats. Une motivation qu’elle trouve dans l’entraide et le bon état d’esprit du JAR.

 

® a concilié fêtes de fin d’année et période de solidarité avec les écoliers de l’école Saint-Roch qui, pour la seconde année consécutive, ont offert à l’association Ludopital une belle quantité de jouets anciens mais en très bon état. Fruit d’une collecte effectuée avec l’équipe enseignante, de quoi faire le bonheur de leurs camarades hospitalisés. Madame Coussement et Monsieur Decloedt, responsables de cette association, ont chaleureusement remercié les jeunes donateurs.

 

® a tenu à se rendre dans le charmant cadre des Anciennes Ècuries pour mettre à l’honneur trois valeureux couples qui fêtaient leurs cinquante années d’union. Entourés de leur famille et leurs amis pour ces noces d’or, ils ont renouvelé leur consentement . Jean-Max Ait Elhadt et Pascaline Delhoute,  Gilbert Berger et Nicole Fovaux, Roger Planque et Micheline Pelletier, ont revécu ce long parcours

partagé avec une vie professionnelle bien remplie, tout en préservant le bonheur d’une belle descendance. Au total, ces heureux récipiendaires comptent six enfants, quatorze petits-enfants, trois arrière-petits-enfants...

 

® a partagé une soirée jazz avec les résidents du foyer Bruno Harlé des Papillons Blancs. Cédric Gilman, professeur à l’école municipale de musique, leur a fait découvrir les instruments de musique en les aidant dans la fabrication de certains accessoires originaux (percussions, cithares). Un partenariat permettant de sortir l’école de musique de ses murs. Un final époustouflant où tous se sont unis pour un

morceau en commun. Une belle façon de gommer les différences.

 

® a été attiré par les bonnes odeurs de chocolat et est allé se joindre aux douze stagiaires des cours de cuisine du Centre Bricout. Ces ateliers proposés par le Centre communal d’action sociale (CCAS) sont animés par le chef à domicile Christophe Bonvalet. Ceuxci comportent trois séances de deux heures par mois et les places sont souvent très vite réservées. Entre les bons effluves des desserts et les plaisanteries de bon goût, nos apprenti(e)s passent une excellente matinée à apprendre et à échanger des recettes. Ils pourront, en plus, repartir avec leur production pour partager en famille.

 

® a, en ce début d’année, suivi les deux premières assemblées générales qui se dérouleront ensuite pour les nombreuses associations locales. Il a marqué de sa présence celle des Jardiniers roncquois qui ont annoncé leur retrait des Jardiniers de France de Valenciennes auxquels ils étaient affiliés. Dorénavant indépendants et sous la présidence d’Arlette Creus entourée de compétents membres de la commission, ils souhaitent faire connaître le jardinage à tous. Comme par le passé :

conférences, sensibilisation, initiation, ateliers, sorties et pédagogie seront à leur niveau. N’hésitez pas à rejoindre ce groupement en y adhérant pour la modique somme de 10 euros.

 

® a rejoint ensuite les membres de la chorale Saint-Roch qui, dans la bonne humeur et les chants, ont partagé par la même occasion la galette des rois. Pour 2014, ils souhaitent une copie conforme de la précédente année avec un effectif de quarante-deux membres actifs et une participation à l’automne au 135e anniversaire de l’Harmonie du Blanc-Four. Avis aux amateurs, ils sont à la recherche d’un(e) organiste ou d’un(e) instrumentiste (guitare). 

 

                                                                                                                                             

 

Monsieur Roncq - N° 164 - Décembre 2013 :  

® a assisté à l’inauguration officielle du nouveau parvis et des équipements modernes du Blanc-Four, réhabilitant ainsi ce quartier. Tout sourire, Vincent Ledoux, maire, avait à ses côtés Patrick Kanner, Martine Aubry et Marie Deroo lors de la coupure du ruban tricolore. Au-delà des différents messages des officiels, les enfants du quartier avaient été conviés à imaginer par le dessin ce que sera le Blanc-Four dans vingt ans. Les oeuvres ont été soigneusement enfermées dans une urne scellée sur le parvis de la Marelle. Rendez-vous (sans lui) en 2033 pour comparer l’évolution de la vie quotidienne avec notre époque.

 

® a tenu à se rendre salle G. Catry pour la remise des insignes de chevalier de l’Ordre national du Mérite à Michel Delcroix. Cette distinction remise par Bernard Declercq, vice-président de la Fédération nationale des combattants prisonniers, vient encourager ses nombreux engagements dans le monde associatif depuis plus de quarante ans. 

 

® a eu le plaisir de se joindre aux responsables des établissements Catry lors de la remise des prix du concours de design Hervé Catry. Celui-ci mettait à contribution de jeunes talents. Cette année, l’Ecole supérieure des arts appliqués et textiles (Esaat) de Roubaix a de nouveau remporté la palme et quatre de ses élèves ont été de ce fait récompensés. Au palmarès, Alison Chevalier avec un chèque conséquent et des royalties sur les ventes futures. Ex æquo pour le second prix, Magdalena Ocana et Cassandre Desbonnets alors que Bérénice Cantin se classait troisième. Caroline Catry, gérante de l’entreprise, a de quoi se réjouir de sa bonne gouvernance de ce lieu dédié à la haute couture de la moquette.

 

® a été voir Hubert Morent qu’il appréciait beaucoup comme correspondant local de son journal quotidien. A la retraite, celui-ci lui a fait découvrir sa passion pour le Moyen Age. A travers ses armures, casques, objets médiévaux, il réalise son rêve de petit garçon, de chevaliers, de châteaux forts, de joutes et d’épée. Ce passionné d’histoire se plonge régulièrement dans l’ambiance du XIIe siècle à travers la Ghilde des Sangliers du Ferrain. Il espère participer aux festivités de Bouvines 2014 et à la

célébration de la bataille d’Azincourt en 2015. Hubert Morent digne successeur du seigneur de Roncq…

 

® a, dans le cadre Eco-Ecole, été se mettre avec les écoliers de Jacques Brel dans la peau d’apprentis apiculteurs. Avec le concours d’Yvon Hennion, spécialiste de nos amies butineuses, et d’Agnès, une passionnée, ils sont passés à l’étape gourmande de la récolte du miel. Celle-ci aurait dû être plus précoce, mais le printemps calamiteux a retardé le processus. A la fin des opérations, ils n’ont pas hésité à tremper le doigt pour savourer un miel délicieux. Hum… que c’est bon…

 

® a respecté la tradition en s’associant aux enfants des différents établissements scolaires du Centre-Bourg qui ont envahi la rue de Lille pour la fête des Allumoirs. Emmenés par la batterie-fanfare La Jeanne-d’Arc et sous l’oeil bienveillant du géant Rigobert, ils ont été notés au passage par le le jury. Une soirée festive organisée par le comité a, par la suite, remis les récompenses aux soixante-quatre participants du concours. Les forains, quant à eux, proposaient sur le parking de la gare leurs attractions et manèges à l’occasion de la ducasse d’octobre.

 

® a retrouvé les présidents ou responsables des associations pour une soirée conviviale qui a réuni, salle Destombes, environ deux cent cinquante convives. Autour d’une bonne table et d’un spectacle qui restera dans les mémoires, l’occasion pour ceux qui ont des responsabilités dans leur association respective de mieux se connaître et d’échanger.

 

® a été se joindre aux membres du Lions Club de Marcq-en-Baroeul qui ont remis à l’association des chiens guides d’aveugles du centre Paul Corteville un chèque de 5000 euros. Fruit d’une partie des manifestations organisées dans l’année, cette somme permettra le parrainage de formations à l’utilisation de la canne électronique. Une alternative intéressante pour les non-voyants ne pouvant accueillir un chien guide.

 

® a suivi de son mieux les nombreuses animations seniors de la Semaine bleue. Au programme : banquet – concert – marche nordique – aquagym – atelier mémoire – concours de cartes – spectacle – tournoi de pétanque – expovente, etc. Autant d’activités proposées par le Centre communal d’action sociale (CCAS) visant à favoriser le «vivre ensemble » et la convivialité. Un temps fort pour nos aînés, intégré à une quinzaine du «bien-être» car c’est par le bien vivre que l’on crée son bien-être.

 

® a ressorti son allumoir pour se joindre au joli défilé organisé par le Groupe d’animation du Blanc-Four (GABF). Enfants et parents ont arpenté les rues du quartier emmenés par l’Harmonie jusqu’à la salle polyvalente où furent distribuées de succulentes friandises. Quant à Halloween en nette régression, les squelettes ambulants, les diablotins, les fantômes et autres monstres édentés ont pu se retrouver salle polyvalente grâce à ce même groupe d’animation, le GABF.

 

® a été profondément marqué par les reliefs en couleurs de Mahjoub-Ben-Bella lors de son exposition aux Anciennes Ecuries sur le thème «Volumes éclectiques». Un plaisir partagé avec bon nombre d’admirateurs devant les magnifiques oeuvres de cet artiste qui a su magnifier des clous, des agrafes, des bouts de bois, des cageots et des galets. Le tout agrémenté de ces sigles ressemblant étrangement à des écritures antiques. Pour cet artiste originaire du nord-ouest de l’Algérie mais habitant Tourcoing depuis quarante-huit ans, il a une admiration sans faille. Il a d’ailleurs eu le privilège de rouler en 1986 sur les pavés mythiques de Paris-Roubaix décorés par ses soins. Inspirés par ce peintre, les écoliers roncquois travaillent actuellement sur ses oeuvres avec Judith Debruyne, intervenante en arts plastiques. Ils produiront par la suite leur propre exposition.

 

® a fait de la fête de la Toussaint une journée du souvenir. Tout d’abord en assistant à une messe solennelle à Saint-Piat à l’intention des défunts de l’année avec le concours de la chorale In Memoriam. Ensuite, ce fut la démarche au cimetière sur la tombe des parents et amis en se remémorant les bons moments passés en leur compagnie. Cet endroit devenu pour la circonstance un parterre de fleurs chatoyantes et multicolores grâce aux chrysanthèmes et pomponettes, lui a paru un havre de paix le portant à la méditation.

 

® a, de nouveau, marqué de sa présence la messe commémorative des anciens combattants à l’occasion du 11 novembre. Celle-ci fut animée par la chorale Saint-Roch et célébrée par l’abbé Dominique Desplanque, lui même ancien AFN. Il a ensuite rejoint au cimetière du centre ses amis de la Philharmonie pour la commémoration officielle face au monument aux morts. De nombreux jeunes élèves en CM2 des différentes écoles publiques et privées ont participé à cette émouvante cérémonie. Ils ont ensuite été récompensés salle G. Catry pour leur participation au

concours «Mémoire vivante» organisé par la section de l’Union nationale des combattants (UNC). L’occasion également de remettre à Jacques Beckman, Claude Leconte, Raymond Picavet, Dominique Seynaeve et Fernand Vanderaspail la médaille au titre de reconnaissance de la Nation.

 

® a, sous un épais brouillard, assisté au départ de l’épreuve de la Jar’hiv qui a rassemblé de courageux concurrents. Sur six ou dix kilomètres, ces amateurs de marche nordique ont eu bien du mérite d’affronter les mauvaises conditions climatiques. Mis à part les dévoués aiguilleurs qui assuraient  la sécurité, très peu de public pour les encourager. Mais qu’importe, à l’arrivée, après le réconfort d’une boisson chaude, le grand plaisir de s’être surpassé. Le lendemain, c’est sans purée de pois, mais avec un sol boueux que plus de quatre cents participants se sont élancés pour le cross du Bois Leurent. Celui-ci étant organisé par le JAR – Jogging Aventure Roncquoise. Répartis en huit épreuves dont une de découverte réservée aux plus jeunes, les parcours sélectifs ont permis à l’Halluinois Justin Jude et à la Villeneuvoise Romy Mey de devancer la concurrence. Chapeau bas aux organisateurs qui, dès 5 heures, ont installé les barrières, les tentes et balisé les parcours. Rendez-vous le 6 avril 2014 pour le semimarathon Chocmod.

 

® a clos sa rubrique à la veille des nombreuses festivités du mois de décembre. Sainte-Cécile, Sainte-Catherine, Saint-Nicolas, Sainte-Barbe, Saint-Eloi, marché et animations diverses le mèneront en cette période de l’avent vers la belle nuit de la Nativité du 25 décembre. A ses fidèles lecteurs, douces et joyeuses fêtes de Noël et bonne fin d’année 2013.

 

                                                                                                               

 

Monsieur Roncq - N° 163 - Novembre 2013 :  

 

® a eu d’excellents échos des deux dernières escapades des sociétaires de Roncq-Culture. Avec la première sortie, ils se sont retrouvés dans les étoiles au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget avec, par la suite, une visite de l’abbaye de Chaalis et ses collections d’oeuvres d’art. En juillet, leur but initial fut la découverte du château de Pierrefonds de l’Oise. L’après-midi fut consacrée au lieu de la signature de l’Armistice de 1918 et de 1940 : la Clairière de Rethondes. En clôture de cette excursion historique, le château de Compiègne a retenu une attention soutenue. Des journées bien remplies.

 

® a été à la maison de retraite La Colombe faire plus ample connaissance avec Nina Muteba, la nouvelle directrice. Succédant à Michel Plets et arrivant de Neuville-en-Ferrain, elle assurera également la direction de l’Orée du Mont d’Halluin. Originaire de la République Démocratique du Congo, où là-bas une personne âgée incarne la sagesse, une humanité, un trésor, elle garde en France depuis trente-trois ans ces belles et nobles valeurs. Nul doute qu’avec le personnel des deux structures, les résidants seront chouchoutés autant qu’on le peut avec les moyens dont ils disposent. Bienvenue à La Colombe qui roucoule de joie…

 

® a été à la bibliothèque municipale pour admirer les enfants qui, sur une idée de Christelle et Céline qui ont récemment suivi une formation sur le “désherbage” des livres, transforment ceux-ci en hérissons, fleurs ou sapins, etc. Une alternative à la fin de vie des livres jetés à la poubelle car trop vieux ou trop usés. Cette activité de pliage est la fierté de ces enfants dont les créations sont exposées avant d’être emmenées chez eux.

 

® a vu Benjamin Janssens, un athlète de 20 ans qui consacre sa vie entière au vélo à petites roues. C’est son père, amateur de motocross, qui lui a injecté le virus des bosses et de l’adrénaline en l'initiant au BMX qui offre ces sensations. Avec comme

palmarès vice-champion de France juniors en 2010 – champion de France et d’Europe juniors en 2011 – 5e Français au classement Elite en 2013, il voit les choses en grand et un seul rêve semble le transporter et le pousser à travailler sans

relâche : les JO de Rio 2016.  

 

® a été à la découverte des nombreux trophées entassés dans la chambre d’Alessia Schacchia, petite fille de 11 ans championne de France de tennis de table

en simple et en double qui accumule les récompenses. Benjamine de l’ULJAP, et supportée au maximum par ses parents, ce petit prodige a noué un véritable lien de confiance avec Alice Joneau, sa coach. Son sérieux, son mental et un entraînement

de 18 heures par semaine peuvent lui ouvrir la porte du vedettariat dans ce domaine sportif.

 

® a fêté comme il se doit le quarantième anniversaire de la création du club pongiste de l’ULJAP qui figure parmi les cinq importantes stru tures de la ligue Nord-Pas-de-Calais. Durant trois jours, au programme : animations, tournoi et assemblée générale pour les 257 licenciés. Ceux-ci ont particulièrement apprécié les As qui ont réuni les meilleurs pongistes de la région avec de nombreux anciens internationaux. De quoi ravir les bénévoles de ce vaillant club présidé par Didier Delzenne.

 

® a profité de cet événement pour aller rendre visite à Joseph Destombes (fils) et faire la rétrospective de la naissance de ce club l’ULJAPR ainsi que de la dénomination de la salle Destombes en juin 1986, où se déroulent les entraînements et compétitions. A l’époque, Joseph Destombes, père, était coureur, footballeur et joueur de tennis de table, appelé alors le ping-pong, et présidait un des quatre clubs de la ville, dans les années soixante. Son grand souhait était de fusionner ces quatre structures en organisant un grand tournoi en 1969. Il ne pourra malheureusement pas en apprécier totalement la paternité car il est décédé à l’âge de 39 ans lors de l’édition d’un second tournoi. En 1972, son rêve est devenu réalité et sa famille avec son fils Joseph perpétue la tradition de vaillants sportifs.

 

® a, malgré un temps maussade, retrouvé vingt-six mordus de la fine gaule qui avaient répondu à l’invitation de leur président David Vandeputte pour le traditionnel concours de pêche du 15 août. Bien à l’abri sous leurs parapluies, ils taquinèrent le goujon toute la matinée et à ce petit jeu, c’est Joaquim Gonzalès qui remporta la palme devant François-Pierre Leduc.

 

® a, le dimanche de l’Assomption, fêté la Sainte Vierge Marie lors d’une messe en plein air au bois Leurent. Cette traditionnelle démarche mariale, très suivie, fut rehaussée par la présence des musiciens de l’Harmonie du Blanc-Four qui y prêtèrent leur concours par des morceaux de circonstance. Suivant une tradition bien établie, ses concitoyens ont ensuite pu se replonger dans une ambiance décontractée rappelant les vacances. Après des agapes familiales autour des barbecues préparés par les agents municipaux, sieste, jeux anciens et chapiteau gonflable ont pu distraire jeunes et moins jeunes. De leur côté, les Jardiniers roncquois ont prodigué leurs conseils au jardin pédagogique Raoul. Les enfants ont même pu mettre les mains dans la terre sans que les parents s’y opposent.

 

® a assisté à l’inauguration et à l’ouverture de la Maison de la petite enfance, rue Jules Watteuw au Blanc-Four. Dans un quartier en pleine rénovation, cette nouvelle structure bien délimitée sur les 915 mètres carrés couverts, a accueilli ses vingt-six premiers petits Roncquois. Dès janvier, d’autres viendront les rejoindre. Un lien construit dans un style moderne et ultra-adapté aux enfants, avec du personnel compétent qui rassure les parents. Les tout-petits et les nounous sont désormais aux anges.

 

® a ensuite franchi à cloche-pied et en fredonnant la chanson “Quand nous jouions à la marelle, cerisiers roses et pommiers blancs…” le seuil de la maison de quartier La Marelle avec les responsables d’association qui en ont reçu les clés. Dorénavant, l’Harmonie du Blanc-Four, la Jeanne d’Arc, l’ensemble instrumental Giacoso, la chorale Saint-Roch, l’Amicale Laïque, le foyer Michelet, le Club fraternel des aînés du Blanc-Four pourront s’approprier ce nouveau local, mais aussi apprendre à vivre ensemble. Avec ce nouveau dispositif et l’ouverture aux autres, nul doute que le Blanc-Four est en train de renaître.

 

® a couru avec de Myriam Tiberghien,  marathonienne de la JAR, femme de défis  qui entend montrer l’exemple aux dames de sa catégorie d’âge sans tirer une quelconque gloire de ses exploits. Cette énergique sexagénaire rêveuse et songeuse, enchaîne les performances remarquables sur les plus grands marathons d’Europe. Pour en arriver là, notre Roncquoise parcourt chaque semaine 40 à 50 kilomètres dont la plupart avec ses amis du Jogging Aventures Roncquois (JAR). Ses prochaines ambitions La Transmartinique ou encore les 80 kilomètres de Belle Ile. De l’exotisme avant tout pour Myriam qui, face aux beaux paysages et à la nature, cultive une sensation de liberté.

 

® a été s’associer aux enfants qui se sont initiés au langage des signes en répondant à l’invitation de l’association “Signons pour Zélie”. Créée par Alexia et Raphaël Jouvenez pour sortir de l’isolement leur fille Zélie atteinte de surdité depuis sa naissance. Il comprend d’autant mieux cette démarche que pendant plusieurs années, sa famille a accueilli et parrainé un sourd-muet, le petit Jean, de l’institut de Ronchin. Dernièrement en retransmission de Lyon, la messe dominicale de la télé était entièrement consacrée aux personnes malentendantes et animée par des personnes compétentes en langage des signes. C’était très émouvant.